mercredi 1 mars 2017

Mourir pour le califat 75/Déclenchement des raids-Couverture de la vie du mujahid des médias Abu Marya al-Iraqi-Wilayat Salahuddine

Titre : Déclenchement des raids-Couverture de la vie du mujahid des médias Abu Marya al-Iraqi

Durée : 25 minutes 7 secondes.

Lieu(x) : le bandeau indique que le combat de la séquence 2 se déroule près du village d’al-Dabas au nord de Baiji. Idem pour les séquences 3 et 4.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été publiée le 21 février 2017. Les images de raids des séquences 3 et 4 correspondent à des reportages photos et vidéos publiées les 2 et 3 janvier derniers. 2 attaques de drones de la séquence 5 correspondent à des reportages photos des 5 et 6 février derniers.

Type de vidéo : c’est une vidéo mixte, avec images de combats et propagande (éloge posthume).

Découpage (séquences) :

1 : 14’’-53’’, introduction.
2 : 53’’-2’15’’, raid nocturne.
3 : 2’15’’-5’21’’, assaut des positions de miliciens chiites de la mobilisation populaire.
4 : 5’21’’-13’13’’, , assaut des positions de miliciens chiites de la mobilisation populaire.
5 : 13’13’’-14’51’’, attaques de drones armés et VBIED.
6 : 14’51’’-25’7’’, hommage à Abu Marya al-Iraqi.



Forces attaquées/adversaires : essentiellement des miliciens chiites de la mobilisation populaire. L’EI filme plusieurs miliciens dans leurs positions au moins et 2 s’échappant dans un technical, pris sous les tirs.

Effectifs engagés : les raids engagent plusieurs dizaines de combattants.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : dans la séquence 4, 2 KPV (capturés sur place ?) sont utilisés pour tirer sur un Mi-35 et un autre hélicoptère qui l’accompagne.






La séquence 5 montre des attaques de drones armés :

1 : à côté de véhicules (Humvees et pick-up) de la police fédérale ou de miliciens chiites.
2 : contre un Humvee.
3 : contre 3 Humvees et un pick-up de la police fédérale ou de miliciens chiites.




Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : dans la séquence 2, l’EI fait tirer un technical avec KPV.



Dans la séquence 3, l’EI engage un technical avec KPV et 2 véhicules blindés improvisés, l’un porteur d’une mitrailleuse Type 77/85 en tourelle, l’autre avec une mitrailleuse de 14,5 mm. Les deux véhicules sont porteurs de blindage SLAT et de blindage improvisé.




2 véhicules blindés improvisés sont visibles dans la séquence 4 : l’un avec blindage SLAT sur l’avant, blindage artisanal sur les côtés et mitrailleuse DSHK en tourelle ; l’autre avec une mitrailleuse Type 77/85. Il y a également un pick-up avec mitrailleuse lourde KPV de 14,5 mm.







Kamikazes (identité) :

1 : Abu Khaled al-Faransi (Français). Les images sont anciennes (déjà montrées en juillet 2016 dans un reportage photo de la wilayat), c'est étonnant.



Véhicules kamikazes (types, impact) : néant.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : dans la séquence 3, le groupe de combat débarqué comprend au moins un tireur RPG-7 (avec AK supplémentaire) et un tireur PK. Un tireur PK (le même) porte en plus une AKM. Il y a probablement un deuxième tireur RPG-7 dans le groupe.







Dans la séquence 4, on observe un tireur RPG-7 avec roquette tandem, le pourvoyeur, et un tireur PK. Un combattant avec AKM tire depuis le véhicule blindé improvisé armé d’une DSHK. Un autre tireur RPG-7 portant en plus une AKMS ouvre le feu. On voit aussi un fantassin avec M-4 (ou copie) à lunette.




Destructions de véhicules adverses : néant.

Butin matériel : dans la séquence 2, une tente des miliciens chiites porte l’emblème des Pasdarans

 

Dans la séquence 3, un fantassin de l’EI porte un mortier léger capturé.

Dans la séquence 4, un Toyota Land Cruiser est pris par les combattants de l’EI. On voit une mitrailleuse DSHK dans une des positions des miliciens chiites investies. L’EI capture un Safir iranien avec canon sans recul M40 de 106 mm. L’EI utilise un bulldozer pour percer une levée de terre et évacuer un Land Cruiser capturé.





Morts/prisonniers/blessés adverses : dans la séquence 2, un corps adverse est visible.

Dans la séquence 3, l’EI abat un combattant adverse. Plusieurs autres corps sont filmés dans une position détruite.

3 corps sont filmés dans la séquence 4.

Morts/blessés de l'EI : néant.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie de la mention Islamic State et du logo de la wilayat, sous-titré en anglais.

Le combat de la séquence 3 est filmé pour partie avec caméra GoPro montée sur tireur RPG-7.

La séquence 6 utilise des images d’archives et des formules utilisées par la contre-propagande face à l’EI. Il y a un hommage assez long à Abu Marya al-Iraqi, reporter de guerre célèbre de la branche média, qui dirigeait celle de la wilayat Salahuddine. Il avait commencé sa carrière comme guetteur pour les djihadistes irakiens qui jetaient des grenades au bord de la rue sur les véhicules américains (l’EI montre 2 extraits vidéos de 2007 filmant de telles attaques, effaçant le vieux logo d’Al Furqan). Abu Marya avait de cette branche média de Salahuddine une des plus prolifiques de l’EI. Il avait monté personnellement 25 vidéos et contribué à des dizaines d’autres. Il a été tué en juillet 2016 près de Shirqat, dans le même secteur qu’Omar al-Shishani qu’il suivait à ce moment-là. On constate un déclin très net des productions vidéos de la wilayat Salahuddine après sa mort (une seule vidéo en août dernier, avec des images d’archives). C’est notamment lui qui avait filmé le raid sur Samarra, le 5 juin 2014, une attaque de l’EIIL précédant la chute de Mossoul (on l’entend pleurer en tournant les images dans Samarra dans cette vidéo). Il avait également filmé les exécutions de camp Speicher juste après la chute de Mossoul. On voit Abu Marya en compagnie d’Omar al-Shishani dans une photo insérée à l’intérieur de cette rétrospective. 2 combattants, Abu Qotayba Al Iraqi et Abu Omar Al Iraqi, évoquent Abu Marya. L’EI montre des images d’Abu Marya formant de futurs reporters de la branche média dans une salle de classe. On constate que les étudiants ont sur leur table des drones Phantom 4. Une photo montre Abu Marya conseillant un étudiant sur le pilotage du drone, semble-t-il. On voit ensuite son enterrement.

Religion : dans la séquence 4, on entend un discours audio d’al-Adnani.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : 53’’-2’09’’ Adajah

2 : 2’15’’-5’14’’ Aurilladha

3 : 5’20’’-8’11’’ Qasaeqat

4 : 8’20’’-12’55’’ Fought

5 : 13'13’’-14’45’’ Kayfema Jidtum

6 : ?

7 : ?

Commentaires particuliers : cette vidéo de la wilayat Salahuddine est la première depuis longtemps. La dernière, en août 2016, n'était constituée que d'images d'archives. La wilayat Salahuddine était pourtant, dans la première moitié de 2016, l'une des plus productives en termes de vidéos militaires. On s'explique mieux la chute drastique de la production de vidéos avec la mort d'Abou Maryia al-Iraqi dont il est question dans la moitié de la vidéo. Celui-ci avait fait de la branche médiatique de Salahuddine un modèle du genre au sein de l'EI : manifestement sa mort en juillet 2016 lui a porté un coup assez rude. On note que la wilayat conduit encore des raids mécanisés en forme d'attaques de harcèlement contre les positions irakiennes protégeant les lignes de communication vers Mossoul, mais contre des objectifs relativement restreints. C'est aussi la 3ème vidéo longue à montrer des attaques de drones armés (3). D'ailleurs, l'éloge d'Abou Marya al-Iraqi fournit aussi la preuve que la formation des reporters de guerre de l'EI comprend l'emploi des drones pour la propagande.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire