mardi 1 novembre 2016

Mourir pour le califat 55/Le déclenchement de la guerre-Wilayat Ninive

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn et https://twitter.com/MathieuMorant


Titre : Le déclenchement de la guerre.

Durée : 20 minutes 26 secondes.

Lieu(x) : la séquence 2 montre le front au nord de Mossoul. La séquence 4 se déroule à l'est de Mossoul. La séquence 6 a lieu au sud-est et un des VBIED se fait exploser à Bartella. L'EI présente donc la défense de Mossoul, selon un cadran horaire (nord, est, sud-est) mais étrangement ne parle pas du front sud (peut-être du ressort de la wilayat Dijlah?).

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été publiée moins de deux semaines après le début de l'offensive sur Mossoul, le lundi 17 octobre. L'EI réutilise notamment les vidéos de l'agence Amaq mises en ligne depuis, et a donc accéléré le montage de sa première vidéo longue sur la bataille, ce qui montre son importance.

Type de vidéo : c'est une vidéo de défense agressive, l'EI combat pour le pourtour de la ville de Mossoul.

Découpage (séquences) :

1 : 15'' – 3'31'', introduction.
2 : 3'31'' – 6'00'', combats et tirs de missiles antichars Konkurs au nord de Mossoul.
3 : 6'00 – 10'44'', combats et tirs de missiles antichars.
4 : 10'44'' – 12'27'', combats et tirs de missiles antichars à l'est de Mossoul.
5 : 12'27'' – 13'39'', 2 VBIED.
6 : 13'39'' – 16'42'', combats au sud-est de Mossoul, VBIED (Bartella).
7 : 16'42'' – 20'26'', combats et VBIED.



Forces attaquées/adversaires : dans la séquence 1, l'EI filme à distance des véhicules des kurdes irakiens, dont des Humvees, un char T-55, un M1117, des bulldozers et pelleteuses... et ce qui semble bien être un Oshkosh M-ATV, le remplaçant du Humvee, qu'utilisent notamment les forces spéciales américaines présentes dans la bataille. Un peu plus loin l'EI filme aussi à distance des véhicules de l'armée irakienne.







Dans la séquence 2, l'EI filme des véhicules irakiens au loin, dont un ILAV Badger, des Humvees, des MRAP Maxx Pro. On voit plus loin 6 ou 7 BMP-1, des Humvees et peut-être un char.



Dans la séquence 3, un AH-64 Apache est pris à parti par un tireur PK de l'EI. On voit aussi un B-52 survoler les positions de l'EI. L'EI filme à distance un groupe de 5 Humvees, 1 BMP-1 et un bulldozer.



Après l'explosion du VBIED de Sa'ad Al Iraqi dans la séquence 5, l'EI filme les ambulances qui ramassent les morts et les blessés.


Effectifs engagés : dans la séquence 1, on voit un groupe d'une douzaine d'hommes préparer ses armes, dont une mitrailleuse PK et un RPG-7. Un des combattants a aussi un AK-47 à chargeur tambour. On voit deux autres groupes d'une dizaine d'hommes, comme le premier, renouveler la bayat (serment d'allégeance), puis un groupe de 5 hommes faire de même.




La séquence 3 montre un groupe de 5 combattants de l'EI, dont un adolescent.


Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : dans la séquence 2, l'EI filme des tirs de roquettes artisanales (107/122 mm) et de mortiers moyens (82 mm). Un canon sans recul SPG-9 sur trépied est employé pour tirer sur des positions kurdes. Un autre est porté à l'épaule pour le tir plus loin. Un lance-missiles antichars Konkurs ouvre le feu sur un BREM-1 qui tracte un BMP-1 en panne et le détruit. Un nouveau tir de Konkurs (même lanceur?) touche un véhicule blindé kurde.














Dans la séquence 3, un missile antichar (lanceur non visible) frappe un ILAV Badger stationnant près de 3 autres véhicules semblables et de 3 Humvees. 2 missiles antichars (lanceurs non visibles) sont tirés successivement sur 2 BMP-1. Enfin, un bulldozer est frappé par un missile antichar (lanceur non visible).














La séquence 4 voit un autre tir de missile antichar Konkurs qui détruit un char T-72. Un missile antichar (lanceur non visible) touche un char M1 Abrams












 

Dans la séquence 5, le VBIED d'Abu Omar Al Iraqi est soutenu par le tir d'un fusil de sniping lourd bricolé à partir d'un tube antiaérien de 23 mm, avec frein de bouche, sur trépied, installé dans un bâtiment.


Un mortier léger de 50-60 mm est utilisé dans la séquence 6.


Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : un technical avec ZU-23 monotube est filmé dès la séquence 1.



Dans la séquence 2, un char T-55 camouflé et engoncé sous une habitation ouvre le feu. Un Hilux avec KPV tire sur des véhicules irakiens.



Dans la séquence 3, le kamikaze Saif Al Islam Al Iraqi est appuyé par un KPV sur technical. Un pick-up surblindé avec monotube ZU-23 fait face à un char M1 Abrams. Un autre monotube ZU-23 sur pick-up est utilisé.




Un Toyota Land Cruiser avec KPV est filmé dans la séquence 4. Il y a aussi un Hilux avec KPV qui incendie une pelleteuse.





Kamikazes (identité) :

1 : Saif Al Islam Al Iraqi (Irakien).

2 : Abu Omar Al Iraqi (Irakien).

3 : Sa'ad Al Iraqi (Irakien).

4 : Abu Sufiyan Al Iraqi (Irakien).

5 : Abu Muawiya Al Iraqi (Irakien).

6 : Abu Bakr Al Iraqi (Irakien).

Véhicules kamikazes (types, impact) :

1 : Saif Al Islam Al Iraqi pilote un pick-up surblindé de façon artisanale, moins travaillé que ceux habituellement vus dans la wilayat Ninive.


2 : Abu Omar Al Iraqi conduit un pick-up surblindé avec plaques additionnelles.


3 : Sa'ad Al Iraqi pilote un pick-up surblindé avec blindage SLAT à l'avant.


4 : Abu Sufiyan Al Iraqi pilote un pick-up qui n'est même pas blindé.


5 : le kamikaze anonyme pilote un 4x4 blindé avec blindage SLAT sur l'avant et les côtés.


6 : Abu Muawiya Al Iraqi pilote un camion blindé artisanalement.



7 : Abu Bakr Al Iraqi conduit un 4x4 surblindé.


Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : la séquence 2 montre un tireur PK avec AK-47 en bandoulière, un tireur AK-47, un tireur M-16 à lunette, un autre tireur AK-47.






Dans la séquence 3, le kamikaze Saif Al Islam Al Iraqi est couvert par un tireur AK-47 et un tireur M-16. Un tireur PK ouvre le feu sur un AH-64 Apache. Un autre tireur PK est filmé.





Un groupe de 5 à 10 hommes apparaît dans la séquence 4, avec tireur PK.




Abu Omar Al Iraqi est soutenu par 2 tireurs PK dans la séquence 5.



Dans la séquence 6, un groupe d'une dizaine d'hommes évolue dans un village. Un combattant recharge le chargeur d'un FN FAL en version para avec lunette, avec à côté de lui un AK-47 à chargeur tambour. Il y a un tireur RPG-7 (avec M-16 dans le dos) qui expédie des roquettes antipersonnelles et un tireur M-16. Un des hommes qui manipule le FN FAL à lunette porte en plus un M-16. Il y a un tireur PK et un autre tireur M-16 avec lunette. Après l'explosion du VBIED de Abu Sufiyan Al Iraqi, on peut voir 2 tireurs RPG-7, un avec roquette tandem et AK-47 dans le dos, l'autre avec roquette antichar normal et M-16 dans le dos. Un homme avec un SVD monte sur un Humvee détruit.

















Dans la séquence 7, un groupe de 4 tireurs (3 AK-47, 1 M-16) est filmé. Le VBIED de Abu Bakr Al Iraqi est couvert par 2 tireurs PK dont 1 avec AK-47 dans le dos. Un des tireurs PK est un homme assez âgé. Un tireur PK est filmé à la fin de la séquence.




Destructions de véhicules adverses : séquence 2, un BREM-1 est détruit par un missile antichar Konkurs ; un véhicule blindé kurde détruit par un autre tir de Konkurs.

Séquence 3 : un ILAV Badger détruit par un missile antichar ; 2 BMP-1 touchés par des missiles antichars.

Séquence 4 : une pelleteuse incendiée par un KPV monté sur Hilux, un char T-72 détruit par un missile antichar Konkurs.

Dans la séquence 6, un Humvee est détruit (peut-être par un VBIED).

Dans la séquence 7, l'EI filme un bulldozer et un MRAP Casspir détruit (un drapeau kurde est foulé au sol au pied du véhicule), puis un bulldozer détruit et un BMP-1 en feu.




Butin matériel : dans la séquence 1, l'EI filme un Humvee armé d'une DSKH en tourelle, capturé (ou détruit, on ne le voit pas en entier) sur lequel les combattants ont mis leur drapeau.

Dans la séquence 3, l'EI montre un camion et un MRAP MaxxPro capturés. Le MaxxPro est équipé d'un lance-grenades Mk 19 de 40 mm en tourelle. Les combattants de l'EI y trouvent un drapeau chiite qu'ils mettent en pièces. Dans le MaxxPro, ils prennent aussi un gilet pare-balles. Le camion contient une caisse de munitions pour SPG-9, des caisses de grenades pour le Mk 19 et une caisse de grenades à main, à fragmentation, du type M67.











Morts/prisonniers/blessés adverses : dans la séquence 3, après avoir incendié un ILAV Badger avec un missile antichar, l'EI filme les soldats irakiens évacuer les corps de leurs camarades.


Morts/blessés de l'EI : néant.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie du logo de la wilayat, avec effet visuel, sous-titré en anglais.

La séquence 1 commence par une liste des adversaires de l'EI dans la bataille de Mossoul : les forces peshmergas, l'alliance gouvernementale, l'armée irakienne, les forces peshmergas et le parti des ouvriers du Kurdistan (PKK), Hashd Vatani, les forces tribales de Mossoul, les forces turques, les milices chiites du Hashd al-Shabi et les forces spéciales (étrangères). Les images suivantes montrent ces adversaires, et insistent en particulier sur la présence des forces spéciales occidentales.

A noter : le titre de la vidéo est sous-titré en anglais, ce qui est rare (Ignition of War).


Dans la séquence 3, l'EI montre des reportages où l'on voit les ambulances évacuer les peshmergas blessés.

Religion : dans la séquence 1, on voit un commandant de groupe et les 16 hommes de son groupe de combat en prière collective. Plus loin on voit deux hommes séparément en prière. Un combattant lit le Coran.





Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : ?

2 : 1'24'' – 1'45'' Adajah

3 : ?

4 : 4'24'' - 5'54'' Nahadna


6 : 7'12'' – 7'41'' Alhamdulillah _ الحمد لله

7 : 8'10'' - 10'38'' Fisebilillah

8 : 11'00 – 12'21'' Halili Kabiri

9 : ?

10 : ?

11 : ?

Commentaires particuliers : l'EI a été capable de sortir une vidéo longue sur la bataille de Mossoul moins de deux semaines après le début de la bataille, ce qui tranche avec ses productions récentes. On retient l'absence du front sud. L'EI emploie des lance-missiles antichars, surtout des Konkurs, et une infanterie légère armée de moyens mobiles (canons sans recul, mortiers légers, fusils de sniping bricolés) et de quelques véhicules. On note le char T-55 utilisé embossé dans une maison. 7 VBIED seulement sont montrés sur les 50 utilisés dans la première semaine de la bataille : tous sont irakiens, ce qui est intéressant et confirme l'hypothèse d'une garnison à dominante locale. L'infanterie dispose d'un armement classique mais abondant. L'EI se donne beaucoup de mal pour la mise en scène de cette bataille, preuve qu'elle compte à ses yeux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire