lundi 31 octobre 2016

Mourir pour le califat 54/Gloire révérée-Wilayat ar-Raqqah

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn, https://twitter.com/MathieuMorant et https://twitter.com/binationale

Titre : Gloire révérée

Durée : 38 minutes 42 secondes

Lieu(x) : hormis les images de propagande ancienne (2011-2015), les images les plus récentes (6 dernières minutes de la vidéo) montrent la contre-attaque de l'EI au sud de Tabqa, sur la route de Raqqa, qui commence au champ pétrolifère al-Thawrah, se poursuit vers le sud en direction d'une centrale électrique à 10 km de là, puis continue le long de la route en direction de Salamiyeh vers l'ouest. La contre-attaque de l'EI se déroule donc sur près de 20 km.

Carte de la contre-attaque : 1 - le champ pétrolifère al-Thawra 2- la station électrique 3- les tours de communication TV, d'après la vidéo. La contre-attaque de l'EI se déroule sur 10 km entre le champ pétrolifère et la centrale, puis sur 8 km environ entre la centrale et les tours TV.


Date (sûre par recoupement ou estimée) : hormis les images de propagande entre 2011 et 2015, la contre-attaque de l'EI au sud de Tabqa a lieu entre les 20 et 23 juin 2016 contre les forces du régime qui poussaient sur la route d'Ithriya en direction de Taqba. Côté régime, cette offensive regroupait des éléments hétéroclites venant de nombreuses milices pro-régime (dont la Garde Nationaliste Arabe dont je parlais il y a peu). Elle avait débuté le 2 juin. Les forces du régime n'avaient pas rencontré beaucoup de résistance, et avaient poussé jusqu'au champ pétrolifère d'al-Thawra atteint le 14 juin. Faute de renseignements, seul un minimum de troupes avait été maintenu dans la direction de Taqba, alors même que l'EI préparait une contre-attaque. Celle-ci survient à partir du 20 juin et fracasse complètement le dispositif du régime, privé de soutien aérien, ce qui explique la poursuite sur près de 20 km visible dans la vidéo.

Type de vidéo : l'EI intitule lui-même cette vidéo « Documentaire mettant en lumière les grands événements et les incidents qu'a connu le Wilayat Ar Raqqah », ce qui résume bien l'esprit. Sur 38 minutes, l'historique en occupe 32, seules les 6 dernières minutes sont consacrées à la contre-offensive au sud de Tabqa.

Découpage (séquences) :

1 : 19'' – 1'21'', introduction.
2 : 1'21'' – 20'59'', historique de la wilayat Raqqa jusqu'à l'été 2014 et la prise des 3 bases du régime syrien.
3 : 20'59'' – 39'42'', historique de la wilayat jusqu'en juin 2016.



Forces attaquées/adversaires : le régime syrien est l'adversaire de la contre-attaque de juin 2016.

Effectifs engagés : importants, sans doute une centaine de combattants au moins pour la contre-attaque vu le nombre de véhicules engagés.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : néant.

Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : dans la séquence 3, pour la contre-attaque à l'ouest du champ al-Thawra, l'EI utilise un char T-72 et plusieurs technicals, dont un Hilux avec mitrailleuse Type 77/85. Il y a un autre char T-72, un Hilux avec bitube ZU-23, un Land Cruiser avec bitube ZU-23, un Hilux avec KPV. L'EI dispose aussi d'un camion avec S-60 de 57 mm, d'un Land Cruiser avec ZPU-2, d'un Land Cruiser avec KPV.
























Kamikazes (identité) : néant.

Véhicules kamikazes (types, impact) : néant.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : dans la séquence 3, lors du combat au champ al-Thawra, au moins 2 mitrailleurs PK et plusieurs fantassins avec AK tirent sur les pick-up du régime en fuite.





Destructions de véhicules adverses : dans la séquence 3, lors de la prise du champ al-Thoura, un BM-21 est incendié.





Butin matériel : dans la séquence 3, lors de la prise du champ al-Thoura, l'EI prend un BMP-1, un BM-21. L'EI filme un T-55AMV, 2 T-62, peut-être 2 autres BMP-1, un bulldozer, un pick-up surblindé typique de la milice des Faucons du Désert engagée dans l'offensive du régime, un lance-missile antichar Metis-M1 avec munitions, un viseur thermique 1PBN86-VI pour ce lance-missiles antichars, un détecteur de mines Foerster Minex 2FD, des munitions dont des obus de chars (les caisses de certaines indiquent qu'elles ont été débarquées au port de Lattaquié, lot de 2005).
























Morts/prisonniers/blessés adverses : dans la séquence 2, l'EI filme le cadavre d'Abu Jasem, responsable de la sécurité militaire à Raqqa, lors de la prise de la ville au printemps 2013. Puis il montre 2 exécutions de soldats du régime syrien.

Dans la séquence 3, l'EI filme les corps de combattants kurdes de l'YPG tués. Lors de la contre-attaque au champ al-Thoura, un corps de combattant du régime est filmé, puis 4 autres un peu plus loin. L'EI fait aussi plusieurs prisonniers.

Morts/blessés de l'EI : voir propagande.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie du logo de la wilayat, sous-titré en anglais, avec effet visuel.

La séquence 1 montre des images de Bachar al-Assad célébrant l'Aïd à la mosquée al-Nour de Raqqa en 2011.

Dans la séquence 2, on peut voir un homme battu par des militaires ou agents des services de renseignement syriens, et des femmes voilées malmenées dans la rue. On voit ensuite les images de la prison de Sednaya au nord de Damas. Le sheikh Abu Hassad, leader tribal de Raqqa, apporte ensuite son témoignage. Une carte montre ensuite toutes les bases militaires à Raqqa et dans les provinces alentours, avant de basculer sur l'Irak. On voit alors l'assaut d'une position de l'armée irakienne dans la province de Diyala (vidéo Salil al Sawarim #3). On entend ensuite le discours d'al-Baghdadi annonçant que l'Etat Islamique en Irak est à l'origine des cellules du front al-Nosra envoyées, au départ, en Syrie. On peut voir ensuite le front al-Nosra, justement, préparer l'attaque sur Raqqa au printemps 2013. La statue d'Hafez al-Assad est mise à bas. L'EI accuse les rebelles « nationalistes » (sic) d'avoir investi la ville après sa conquête par al-Nosra. Des discussions ont lieu avec des cadres locaux comme le responsable de l'électricité. On voit également une réunion du conseil civil où il est question d'indépendance, de démocratie et de laïcité. L'EI fait témoigner Abu Abd Allah, un commerçant de Raqqa. Un convoi du régime est détruit à Tel Al Samin. On entend ensuite Abu Zayd Al Shami, un transfuge d'Ahrar al-Sham où il était responsable des armes lourdes. L'EI filme ensuite les corps de ses morts abattus, selon ses dires, par des traîtres des « sahwat ». On entend ensuite le témoignage d'Abu Salah Al Shami. On voit ensuite la poursuite des « sahwat », avec chars, technicals et mortiers, à la périphérie est de Raqqa. L'EI filme ensuite la levée du premier drapeau du groupe à Raqqa, et l'installation de ses institutions comme la hisba. Il montre ensuite une carte avec la base de la 17ème division à Raqqa, celle de la 93ème brigade au bord, et la base aérienne de Tabqa au sud-ouest, attaquées à l'été 2014. Abu Abdallah Al Muhajir (tué au combat) prononce un discours. Puis on voit l'assaut sur les 3 bases dans l'ordre chronologique, en commençant par celle de la division 17 à Raqqa : char T-55, camion avec S-60 de 57 mm, mortier. Le butin est conséquent, en armes légères et munitions, on reconnaît aussi des missiles antichars Sagger. Un bulldozer enterre les corps des soldats du régime. Abu Ahrath Al Shami parle quelques secondes, puis on passe à l'assaut sur la base de la brigade 93, mené avec un tir de BM-21 Grad.

La séquence 3 commence avec la prise de la base aérienne de Tabqa, avec chars T-55 et camion portant un canon S-60 de 57 mm. Un kamikaze, Abu Abdallah Al Jazrawi (Saoudien), se fait sauter à l'entrée. On peut voir les chars T-55, canons S-60 et les MiG-21 pris sur le régime. Au nord de la wilayat, l'EI affronte l'YPG avec plusieurs chars T-55, un camion avec S-60 et d'autres technicals, ainsi qu'un canon sans recul B-10. Abu Abd Arrahman Al Shami témoigne. On voit ensuite des bombardiers B-1B Lancer lâcher leurs projectiles pour la défense de Kobane. L'EI montre ensuite 5 de ses kamikazes ayant réalisé leur opération suicide dans cette ville avec VBIED. On entend ensuite un long discours d'al-Adnani : "Alors ils tuent et sont tués" (discours qui date du 12 mars 2015). L'EI montre ensuite des images de 3 de ses combattants membres de la branche média, tués au combat : Abu Ma'az Al Jazrawi (Saoudien), Abu Abd allah Al Shami (Syrien), Abu Omar Al Tunisi (Tunisien). Suit un discours audio d'al-Baghdadi : « March Forth Whether Light or Heavy », sur fond d'images d'archives d'autres wilayats (Homs, Halab). A noter que selon la pratique récente, au moment des discours audio, une miniature montre le portrait du narrateur en bas à droite de l'image. Abu Omar Al A'amni, membre de la sécurité de l'EI, apporte un témoignage. Puis les images d'exécution se succèdent. Une carte enfin montre les localités au sud de Raqqa, notamment Ithriya, où l'EI contre-attaque en juin 2016 contre une poussée du régime syrien. Un drone filme une position du régime, avec véhicules derrière des levées de terre de part et d'autre de la route, à l'ouest du champ al-Thoura. L'EI reprend le contrôle du champ al-Thoura et de la centrale électrique. La vidéo se termine sur le discours de Abu Jawad Al Shami, l'entraînement d'enfants à la guerre et des images du Coran ( sourate Al Anfal (le butin), versets 26, 27, 28).

Religion : voir propagande.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : ?

2 : 15'12'' - 15'44'' Saraya Dawlati Haya



5 : 23'29'' - 25'15'' Adajah

7 : 30' – 32' Hayya Inghamis


9 : 34'15'' – 36'30'' Hayya Inghamis

10 ?

11 : ?

Commentaires particuliers : cette vidéo-fleuve de 38 mn est, comme l'EI l'appelle lui-même, un véritable documentaire sur la mainmise de Raqqa et le territoire alentour. L'EI insiste sur les exactions commises par le régime, puis par son rôle dans l'installation du front al-Nosra qui selon lui a joué un rôle clé dans la capture de Raqqa au printemps 2013 par rapport aux autres rebelles. L'EI souligne ensuite les batailles importantes : les 3 bases prises à l'été 2014, la bataille de Kobane contre les Kurdes. La partie la plus récente, la contre-attaque au sud de Tabqa de juin 2016, n'occupe que 6 minutes à peine. Il est probable que l'EI ne montre pas tout sur cette dernière opération : le fait de publier les images 4 mois après la bataille prouve sans doute que l'EI conserve des images de succès à mettre en ligne à bon escient. Est-ce un hasard si ce gros montage est mis en ligne juste après les déclarations des Américains indiquant leur intention de partir à l'assaut de Raqqa ? Probablement pas. On remarque aussi les pertes, toutefois, dans la branche médiatique (3 cadres tués sont ici mentionnés). La contre-offensive au sud de Tabqa a mobilisé des moyens importants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire