samedi 29 octobre 2016

Mourir pour le califat 53/Les forces en présence dans le camp du Yarmouk à Damas-Wilayat Dimashq

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn, https://twitter.com/MathieuMorant et https://twitter.com/binationale et https://twitter.com/davidwe82686746

Titre : Les forces en présence dans le camp du Yarmouk à Damas.

Durée : 21 minutes 47 secondes.

Lieu(x) : une carte dans la séquence 3 montre le territoire que l'EI revendique sous son contrôle (voir carte ci-dessous).





Date (sûre par recoupement ou estimée) : en cours d'analyse.

Type de vidéo : c'est une vidéo mixte, combinant historique, combat urbain et installation des institutions de l'EI dans une zone conquise.

Découpage (séquences) :

1 : 13'' – 5'15'', historique des parties en présence dans le camp du Yarmouk.
2 : 5'15'' – 6'53'', poursuite de l'historique avec extraits des combats en cours.
3 : 6'53'' – 15'31'', combats contre l'ex-front al-Nosra.
4 : 15'31'' – 20'55, l'EI installe sa présence (justice, etc).
5 : 20'55'' – 21'47'', conclusion.



Forces attaquées/adversaires : l'EI se bat dans la vidéo contre l'ex-front al-Nosra (Jabhat Fateh al-Sham) et le régime syrien.

Effectifs engagés : limités, quelques dizaines d'hommes au plus.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : dans la séquence 3, l'EI utilise un mortier moyen artisanal. Une mitrailleuse lourde KPV sur affût fixe, dans un bâtiment, est également employée. Une autre KPV semble être utilisée.





Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : dans la séquence 3, un véhicule blindé artisanalement est visible.



Kamikazes (identité) : néant.

Véhicules kamikazes (types, impact) : néant.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : dans la séquence 3, un premier groupe de combat comprend 15 à 20 hommes avec masses et marteaux pour percer des cloisons ou des meurtrières dans les murs. On remarque déjà les draps attachés tendus à travers la rue pour masquer la progression aux tireurs ou observateurs adverses. Les combattants de l'EI passent d'abord par les rues, en longeant les murs et en se couvrant mutuellement pour avancer. Ils jettent des grenades artisanales pour nettoyer le terrain. Un des combattants a une RPK. Des explosifs sont placés dans une position de l'ex-front al-Nosra ; le combattant qui les fait sauter porte un FN FAL. A l'aide d'une échelle, un combattant jette une grenade artisanale par une fenêtre. Au combat contre l'ex-front al-Nosra, un tireur emploie une DSHK portée à main nue (!). Pour le combat rapproché, les fantassins de l'EI utilisent encore des grenades artisanales, ainsi qu'un RPG-7. Il y a aussi un tireur PK. L'EI nous montre aussi la fabrication de cocktails Molotov avec bocaux en verre, polystyrène et de l'essence. L'EI sert de ces cocktails Molotov et d'un lance-grenades pour Zastava M70. Avec les masses, les hommes de l'EI creusent des meurtrières dans les cloisons pour les tireurs. Des draps cousus ensemble sont tirés en travers de la rue pour protéger les combattants qui traversent. Les combattants passent par des tunnels de fortune aménagés dans les bâtiments. Un autre tireur PK est visible dans la séquence.

































Dans la séquence 5, un sniper de l'EI abat deux hommes du régime, dont un tireur SVD.



Destructions de véhicules adverses : néant.

Butin matériel : l'EI s'empare de 7 AK, d'1 SVD, d'1 KPV, d'obus de mortiers, d'un FN FAL à lunette, d'explosifs. Une moto est capturée de même qu'un véhicule avec le drapeau de l'ex-front al-Nosra.





Morts/prisonniers/blessés adverses : dans la séquence 3, un combattant tué de l'ex-front al-Nosra est filmé.

Morts/blessés de l'EI : dans la séquence 3, un tireur PK est tué par un tir. Un autre combattant blessé est transporté.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie du logo de la wilayat, sous-titré en anglais, avec nouvel effet visuel.

La séquence 1 rappelle l'historique du camp du Yarmouk, et commence par la « nakba » (catastrophe) de 1948 pour les Palestiniens. L'EI insiste sur le rôle du FPLP-Commandement Générale, milice palestinienne pro-régime syrien. On peut voir les combats menés par le FPLP-CG dans le camps, ainsi que des tirs d'IRAM. Il est ensuite question de Kataib Aknaf Bait - Al Maqdis, la branche armée du Hamas dans le camp Yarmouk. L'EI dénonce le contrôle quasi totalitaire qu'exercerait le Hamas à travers différentes institutions dans le camp.

Dans la séquence 2, l'EI reprend une vidéo montrant Fuzi Hamid, chef du Conseil des civils du camp du Yarmouk, qualifié d'apostat.

Dans la séquence 4, après les combats contre l'ex-front al-Nosra, l'EI montre l'instauration de sa justice dans les quartiers conquis. Un homme ayant commis « un adultère non protégé » est puni de 100 coups de bâton. Un homme déclaré « apostat » est exécuté part un tir de revolver à bout portant. Des cigarettes et une guitare sont brûlées. L'EI fait des distributions de nourriture, aux adultes comme aux enfants. Au « centre de la Dawa », les enfants reçoivent nourriture, mais aussi armes en plastique. Le « centre des services » de l'EI refait la voierie, déblaie les rues. Les enfants reçoivent des cadeaux après leurs bonnes notes à l'école, le marché reprend son cours.

A la fin de la séquence 5, l'EI filme une procession funéraire de personnes tuées dans un bombardement autour de Sayyida Zaynab.

Religion : néant.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : ?
2 : ?
3 : 8'38'' - 9'55'' Qasaeqat
4 : 10'07'' - 12'22'' Kulamah
6 : ?
7 : ?
8 : ?
9 : ?

Commentaires particuliers : c'est une vidéo intéressante car elle montre l'EI combattant uniquement dans un cadre urbain (le camp de réfugiés palestiniens du Yarmouk), avec des éléments tactiques rarement vus jusqu'ici. En outre la vidéo montre comment l'EI, après un succès militaire, administre la zone conquise, en soi la combinaison des deux est intéressante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire