jeudi 27 octobre 2016

Les VBIED de l'EI dans la bataille de Mossoul (17-27 octobre 2016)

Comme cela avait été annoncé par de nombreux spécialistes, et comme je l'avais supposé moi-même, les véhicules kamikazes de l'EI (VBIED) ont joué un rôle important dans la défense agressive de l'EI contre l'offensive sur Mossoul, dès le premier jour, le lundi 17 octobre. Au 6ème jour de la bataille, au moins 48 VBIED, d'après l'EI lui-même, ont été lancés sur ses adversaires : 12 le premier jour, le lundi 17 octobre, avec un pic le jeudi 20 octobre qui a vu l'utilisation de pas moins de 18 (!) VBIED. Arme classique de l'arsenal de l'EI, le VBIED devient ainsi un outil dans le retardement de la progression des Kurdes, de l'armée irakienne et de ses alliés les miliciens chiites vers le bâti de Mossoul.

Le lundi 17 octobre, 12 attaques de VBIED sont menées par l'EI, dont au moins la moitié sur les peshmergas à l'est de Mossoul. Parmi ces derniers, il semble y avoir un camion-citerne probablement détruit à l'aide d'un missile antichar MILAN. Au moins un VBIED cependant frappe une colonne de véhicules de l'armée irakienne (un BMP-1 est pour ainsi dire éperonné) au sud/sud-est de la ville. 

Camion-citerne transformé en VBIED détruit par les Kurdes avec un missile MILAN ?




17 octobre : le VBIED de l'EI va éperonner un BMP-1 d'une colonne de l'armée irakienne au sud de Mossoul.


 

Le mardi 18 octobre, les 5 opérations VBIED de la journée sont menées au sud, contre l'armée irakienne (près de Qayyara, Makhmour) et contre le Hashd (mobilisation populaire chiite). A Shirqat, dans la wilayat Salahuddine de l'EI où ce dernier mène une contre-attaque pour détourner l'attention de Mossoul, une vidéo Amaq présente ce qui semble être un VBIED : un véhicule type 4x4 bardé de plaques de blindage à l'avant et sur les côtés.


Contre-attaque de l'EI près de Shirqat, 18 octobre : un 4x4 avec plaques de blindage artisanal jeté sur les positions adverses.


Le mercredi 19 octobre, 3 VBIED se jettent contre les adversaires de l'EI, dont 2 contre l'armée irakienne et le Hashd au sud/sud-est de Mossoul. Les Kurdes capturent un VBIED intact typique des ateliers de Mossoul : blindage SLAT, plaques de blindage sur l'avant et les côtés. Un autre est également saisi, caché à l'abri sous un bâtiment. Un reportage photo de l'EI de la wilayat Ninive montre un des VBIED utilisés ce jour-là qui semble être un BMP ou véhicule blindé approchant dépourvu de tourelle et renforcé de blindage additionnel.




Ce VBIED capturé par les Kurdes est typique des ateliers de la wilayat Ninive : blindage SLAT sur l'avant, plaques de blindage à l'avant et sur les côtés...


Même modèle de VBIED (voire le même ?) dans un reportage de Sky News.
Kamikaze du VBIED ci-dessous.
Le VBIED semble être un véhicule blindé détourellé et muni d'une autre tourelle improvisée (BMP ?).





Les Kurdes capturent un autre VBIED, sous un bâtiment.


Le jeudi 20 octobre, pas moins de 18 VBIED sont utilisés alors que les Kurdes ouvrent le frond au nord de Mossoul : 6 au moins explosent à l'est/nord-est/nord-ouest de la ville et 4 au sud-est. La wilayat Dijlah publie un reportage photo montrant un des VBIED jeté contre une colonne irakienne : il s'agit d'un 4x4 muni d'une coque de protection artisanal avec plaques sur l'avant. Les Kurdes détruisent ce qui semble être un camion blindé artisanalement. Au nord de Mossoul, une vidéo Amaq montre un pick-up blindé avec plaques de renfort qui se jette sur les lignes kurdes. Au sud, les forces irakiennes capturent un VBIED intact : un 4x4 avec blindage SLAT et phares sur l'avant et plaques de blindage additionnel. La Golden Division (forces spéciales irakiennes) détruit un VBIED du même type (sans blindage SLAT) à Bartella.





Le VBIED de la wilayat Dijlah est un 4x4 avec coque de blindage artisanal sur l'avant.







Ce VBIED qui se jette contre les Kurdes ressemble à un camion blindé.

Au nord de Mossoul, ce VBIED est un pick-up avec renfort de plaques de blindage.



Ce VBIED est bâti sur un 4x4 Nissan Armada renforcé de plaques de blindage et d'un blindage SLAT à l'avant avec phares.

Bartella : un VBIED est détruit par les ISOF.

Un 2ème VBIED s'approche  : 4x4 avec plaques de blindage artisanal.

2 soldats irakiens des ISOF se filment alors qu'un VBIED explosent à l'arrière-plan.


Le vendredi 21 octobre, le nombre de VBIED retombe à 5 dans la journée selon l'EI.



Que nous dit pour l'instant l'utilisation des VBIED par l'EI ? Que c'est une arme tactique importante y compris dans le cadre d'une défense, ici agressive. L'EI jette par vagues ses VBIED sur les points stratégiques : on le voit bien dans un reportage d'un journaliste « embedded » avec la Golden Division lors des combats à Bartella, à l'est de Mossoul, le 20 octobre : 4 VBIED frappent la colonne irakienne, dont un, le dernier, qui touche manifestement sa cible. Les deux jours où l'emploi a été le plus massif sont le premier jour de la bataille, 17 octobre, et le quatrième jour, quand les Kurdes ouvrent le front nord. Les VBIED ciblent en majorité les convois de véhicules irakiens ou kurdes. Dans le cadre d'une défense agressive de retardement avant l'entrée de ses adversaires dans la ville, l'EI utilise ses VBIED comme artillerie de substitution. Ils sont moins sujets à la contre-batterie que les mortiers ou roquettes artisanales, également utilisés, en revanche, ils sont vulnérables comme toujours aux tirs de missiles antichars ou autres armes à longue portée, d'autant plus que le mode opératoire ne change pas : l'EI envoie toujours sur le même objectif ses VBIED quand il s'agit de la même opération (on le voit bien à Bartella le 20 octobre). Le schéma d'emploi n'est donc pas très original, mais participe de la stratégie de l'EI qui vise manifestement à faire durer le plus longtemps possible les combats à l'extérieur de Mossoul, de façon, sans doute, à peaufiner la défense à l'intérieur de la ville. Les vidéos montrant les VBIED pris nous prouvent que l'EI stocke pour ainsi dire les VBIED dans les petites localités autour de Mossoul, à l'abri, en vue d'une utilisation lors de la défense de ces petits villages. Cela peut expliquer le grand nombre de véhicules utilisés jusqu'ici : la défense a été minutieusement préparée.

Le samedi 22 octobre, l'EI lance encore 7 VBIED contre ses adversaires autour de Mossoul (on dépasse donc les 50 attaques de VBIED en 6 jours). Un reportage français avec les Kurdes irakiens montre une attaque par 2 VBIED : 1 est détruit à distance mais l'autre atteint sa cible, provoquant morts et blessés. Une vidéo tournée par les Kurdes montre un autre VBIED incendié à distance par des armes embarquées sur véhicule. Un cliché saisit l'instant où un Humvee kurde avec missile MILAN va tirer sur un VBIED, un camion renforcé de plaques de blindage. Une milice chiite irakienne de la mobilisation populaire parvient aussi à faire sauter un VBIED. Un autre cliché montre l'explosion d'un VBIED près d'une colonne de véhicules irakiens. Dans sa contre-attaque à al-Rutbah, à l'ouest de la province d'al-Anbar, le dimanche 23 octobre, l'EI jette aussi un VBIED sur les positions de l'armée irakienne. Une autre vidéo montre la destruction d'un VBIED par les Kurdes : un peshmerga tire au Panzerfaust 3, avant que le VBIED ne soit pulvérisé par d'autres impacts, au nord-est de Mossoul (Nawaran). Dans le même secteur, un autre VBIED est détruit par l'appui aérien rapproché. Il faut remarquer que la propagande de l'EI n'arrive presque plus à suivre la couverture des attaques au VBIED, tellement elles sont nombreuses, les noms des kamikazes sont donnés de manière irrégulière.
























Pour le dimanche 23 octobre, l'agence Amaq indique que l'EI a mené deux attaques avec VBIED, tandis que 8 auraient eu lieu le lundi 24 octobre (58 en tout depuis le début de la bataille, lundi 17 octobre). Une vidéo kurde du 24 octobre près de Bashiqa montre un VBIED soit détruit par l'aviation, soit qui explose non loin de véhicules. A noter une autre vidéo du même jour où un char M1 Abrams de l'armée irakienne fait sauter un VBIED. Un reportage Amaq au nord de Mossoul montre un type de VBIED souvent vu depuis une semaine, 4x4 avec coque de blindage artisanale sur l'avant et sur les côtés. Une autre vidéo kurde montre la destruction d'un VBIED par un Humvee porteur d'un MILAN. Un reportage photo de l'EI montre un des VBIED utilisé pour la contre-attaque dans le Sinjar. Enfin, un reportage auprès de la 9ème division mécanisée irakienne à l'est de Mossoul confirme que les VBIED sont bien stockés sous abri dans les villages pour être utilisés dès que les assaillants arrivent, ce qui montre un certain degré de préparation de la bataille. On peut aussi remarquer que l'EI ne donne que très peu de noms de kamikazes, ce qui est contraire à ses habitudes.





Un char M1 Abrams détruit un VBIED au canon.





Un Humvee avec MILAN kurde détruit un VBIED.


VBIED utilisé dans la contre-attaque au Sinjar.



VBIED détruit sous abri par la 9ème division irakienne à l'est de Mossoul.

Pour la première fois, les mardi 25 octobre et mercredi 26 octobre n'ont vu aucune utilisation de VBIED lors de la défense de Mossoul selon l'EI, ce qui confirme l'hypothèse d'après laquelle la plupart des VBIED ont déjà été "consommés" pour la défense des villages. De manière générale, la propagande de l'EI est de plus en plus discrète sur le déroulement de la bataille. Des images tournées le 24 par des Américains auprès des Kurdes montrent la destruction de plusieurs véhicules kamikazes ; une autre vidéo du 25 octobre montre également la destruction de plusieurs engins, ce qui contredirait le discours de l'EI. Le 26 octobre, les Kurdes présentent un VBIED capturé dans le secteur Nawaran/Bashiq. Aujourd'hui, la Golden Division irakienne a aussi diffusé la vidéo d'une fabrique de VBIED dans un des villages repris.














3 commentaires:

  1. Très bon post, il me semble cependant qu'il s'agit d'un Nissan Armada plutôt qu'un Ssangyong Tarmac (28ème photo)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien possible, je suis allé un peu vite... je vais corriger au besoin.
      Merci.

      Supprimer
  2. Cela ressemble à un baroud d'honneur

    RépondreSupprimer