lundi 1 août 2016

Yann THOMAS, The French Infantryman, Collection 1914-1918, OREP Editions, 2016, 32 p.

Même collection, même auteur, et mêmes éditions qu'il y a quelques jours, quand je commentais le petit fasicule consacré au soldat allemand de la Grande Guerre. Ici c'est en anglais et le texte porte sur le fantassin français.

L'organisation est la même, avec un découpage par année. Les uniformes sont présentés via des mannequins et les objets proviennent de la collection de l'auteur, passionné de militaria. Pour 1914, la tenue avec pantalon rouge garance est ainsi décrite dans le détail, avec un focus sur les outils individuels et collectifs tandis qu'une page est consacrée à la tenue d'un officier. L'année 1915 montre les transformations du fantassin : apparition des masques à gaz, des instruments d'ersatz, du casque Adrian (la nouvelle tenue des officiers est également décrite). Pour l'année 1916, l'auteur passe en revue l'armement individuel : grenades, fusils, revolvers et pistolets, baïonnettes et dagues de tranchée. L'année 1917 est l'occasion de revenir sur les équipements collectifs, mieux traités que dans le volume sur le fantassin allemand : mitrailleuses, une page sur le FM Chauchat, et aussi l'artisanat de tranchée. Pour 1918, l'auteur se penche sur les médailles et décorations, avant de conclure sur les reliques de guerre.

Très descriptif,, idéal pour s'initier à l'équipement du fantassin français de la Grande Guerre, le fasicule trouve sa limite dans son objectif assez limité, le militaria, étant totalement dépourvu de références et ne dépassant pas la simple description de l'équipement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire