samedi 27 août 2016

Mourir pour le califat 41/La vérité avec le convoi-wilayat Ninive

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn

Titre : La vérité avec le convoi.

Durée : 16 minutes 9 secondes.

Lieu(x) : aucun lieu n'est mentionné.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : dans la séquence 1, on reconnaît une pièce et des combattants vus dans la vidéo montrant la contre-offensive ratée de début mai au nord de Mossoul de la wilayat Ninive.

La séquence 3 est composée d'images d'archives remontant à 2012-2013.

Les 3 dernières séquences se déroulent en 2016.

Type de vidéo : c'est une vidéo de pure propagande, l'EI utilise de vieilles archives et évoque surtout ses kamikazes.

Découpage (séquences) :

1 : 15" - 3'45", discours de Zarqawi, images de tirs.
2 : 3'45" - 5'01", images de combats.
3 : 5'01" - 11'45", camp au désert de 2012-2013.
4 : 11'45" - 13'15", entraînement.
5 : 13'15" - 13'49", discours d'un kamikaze.
6 : 13'49" - 16'09"; kamikaze et images diverses.

Forces attaquées/adversaires : armée irakienne.



Effectifs engagés : une scène de groupe dans le camp du désert de la séquence 3 montre au moins 40 hommes. On en compte 25 dans une autre scène de la même séquence.




Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : la séquence 1 montre une mitrailleuse lourde KPV et une autre DSHK sur affût fixe dans des positions défensives. On voit aussi un tube de 23 mm AA modifié en arme de sniping. Un canon artisanal de gros calibre apparaît aussi. L'EI expédie aussi des roquettes de 122 mm avec des lance-roquettes artisanaux.











Dans la séquence 2, on voit encore des lance-roquettes artisanaux (pour roquettes de 122). 

 

Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : dans la séquence 1, on peut voir de nombreux technicals dont un avec KPV et un autre avec DSHK. Ce sont probablement des images d'archives. L'EI tire avec le fameux montage canon D-30 de 122 mm sur camion. Un char T-55 camouflé sous un filet est aussi utilisé. Un canon M198 Howitzer de 155mm est également utilisé. 








 

Dans la séquence 2, une flotte de 5 technicals flambant neuf (4 Toyota Hilux avec DSHK, 1 avec KPV) est visible derrière une dizaine de combattants qui s'entraînent au tir.



Kamikazes (identité) :

1 : Abu Al Manzar al Jazrawi (Saoudien).

2 : Abu Mas'ab al Maghrebi (Afrique du Nord ?).

3 : Abu Al ali al Halabi (Syrien).

4 : Abu Sayaf al Qassimi (Emirats Arabes Unis ?)

5 : Abu Dajana al Jazrawi (Saoudien).

6 : Abu Sa'ad al Danmarki (Danois).

7 : Abu Naser Al Muhajir

8 : Abu Abad Al Rahman Al Tunisi (Tunisien).

9 : Abu Suleiman Al Jazrawi (Saoudien).

10 : Abu Abad Al Rahman al Misri (Egyptien).

11 : Abu Anas Al Ansari (Irakien). Il est dit dans le bandeau qu'il a réalisé son opération dans la wilayat al-Anbar.



12 : Abu Hamin Al Basrai (Irakien). Il est précisé dans le bandeau qu'il a effectué son attaque dans la wilayat Kirkouk (peut-être sur le camion-citerne vu au début, avec blindage SLAT). C'est un homme âgé qui a d'ailleurs un texte à la main quand il parle pour la caméra.



Véhicules kamikazes (types, impact) :

1 : dans la séquence 1, camion-citerne avec blindage SLAT sur l'avant et les côtés (sans doute images d'archives).



2 : Abu Dajana al Jazrawi pilote un mini-van Kia Motors. Il se jette contre un convoi de l'armée irakienne.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : dans la séquence 1, on peut voir un tireur sur PK et un autre sur SVD Dragunov.




Dans la séquence 2, un groupe de combat d'une dizaine d'hommes, avec tireur RPG-7 (roquette antipersonnelle OG-7V) et pourvoyeur, et un tireur sur M-16 à lunette, est visible.

Dans le camp au désert de la séquence 3, on voit une dizaine d'hommes à l'instruction sur PK et AK-47. Ce camp d'entraînement était dirigé d'après les bandeaux par Qurban Al Russi (Russe ?).



Dans la séquence 4, un instructeur forme 15 hommes à l'emploi du M-16 (dont un à lunette ; tous les hommes en sont équipés). Des hommes démontent une mitrailleuse lourde KPV et chargent une DSHK. Ils s'entraînent au combat au corps-à-corps.





Destructions de véhicules adverses : néant.

Butin matériel : néant.

Morts/prisonniers/blessés adverses : néant.

Morts/blessés de l'EI : dans la séquence 2, un homme du groupe de combat est visiblement tué.

Dans la séquence 6, l'EI montre 5 corps de ses combattants.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : le logo de la wilayat suit la louange à Allah, sous-titré en anglais. Un nouvel effet visuel en 3D est appliqué.

Dans la séquence 1, quand Zarqawi parle, on voit une classe de combattants à l'entraînement dans une salle. Ils regardent une vidéo et on aperçoit un écorché de M-4 et un autre d'AK-47 de part et d'autre de la pièce.



Religion : au début de la séquence 1, Abou Musab al-Zarqawi prononce un discours audio. A noter que comme déjà vu dans certaines vidéos récentes, un portrait de lui s'affiche en bas à droite de l'écran quand un de ses discours audio est inséré.



Dans la séquence 2, un combattant est filmé en prière.

Dans la séquence 3 du camp au désert de 2012-2013, on entend Abu Muhamad Al Adnani. 2 des kamikazes (Syrien et Saoudien) sont filmés en train de parler à côté du Coran.



Zarqawi parle encore dans la séquence 4.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : 2'31" - 3'27" Adajah
2 : ?
3 : ?
4 : ?

Commentaires particuliers : l'utilisation d'images d'archives anciennes, le peu d'images récentes à part les entraînements, et l'absence quasi totale de scènes de combat prouvent sans aucun doute que la wilayat Ninive est en difficulté, et n'a pas d'images d'opérations couronnées de succès à montrer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire