lundi 15 août 2016

Mourir pour le califat 39/Les charges de la rédemption-Wilayat Homs

Merci à https://twitter.com/binationale et https://twitter.com/MathieuMorant

Titre : Les charges de la rédemption.

Durée : 16 minutes 2 secondes.

Lieu(x) : d'après Citeam.org, le crash de l'hélicoptère Mi-35 aurait eu lieu ici, à 11,5 km au nord-est de Palmyre. Les bandeaux de la vidéo mentionnent quasiment tous "à l'est de Palmyre" pour les séquences de combat, l'un des VBIED se jettent sur un entrepôt à grains qui est probablement celui du secteur où l'hélicoptère s'écrase.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : l'embuscade de la séquence 4 et le VBIED de la séquence 5 correspondent à un reportage photo publié le 20 juin. L'hélicoptère Mi-35 russe a été abattu le 8 juillet. Il y a donc un mois et demi à deux mois d'écart entre les opérations et la mise en ligne.

Type de vidéo : c'est une vidéo mixte, l'EI repousse des attaques du régime, attaque lui-même, harcèle les positions adverses avec des missiles antichars.

Découpage (séquences) :

1 : 10" - 1'30" , discours audio d'Abu Musab al-Zarqawi, explosion d'un VBIED.
2 : 1'30" - 2'57", tir de missile antichar et de technicals.
3 : 2'57" - 5'25", VBIED.
4 : 5'25" - 7'12", combat contre un groupe de fantassins du régime et véhicule russe.
5 : 7'12" - 9'39", explosion d'un VBIED au milieu de véhicules du régime.
6 : 9'39" - 13'46", assaut des inghimasiyyi.
7 : 13'46"- 16'2", destruction de l'hélicoptère russe Mi-35.



Forces attaquées/adversaires : l'EI affronte le régime syrien, soutenu par les Russes. Dans la séquence 2, l'EI observe les positions adverses où l'on aperçoit un T-72, plusieurs pick-up et des fantassins. Une douzaine de fantassins s'enfuient.



Au début de la séquence 4, une vingtaine d'hommes approchent des positions de l'EI, encadrés par 2 pick-up. Plus loin, on peut voir un véhicule russe Gaz Tigr se replier.




Dans la séquence 5, l'EI montre une vidéo tournée par un combattant du régime montrant le VBIED fonçant sur ses positions et son explosion : on voit un technical avec DSHK, un autre avec bitube ZU-23 et un char T-72. C'est une attaque de VBIED qui a peut-être tué le fusilier marin russe Alexander Timoshenko sur le front de Palmyre. On remarque qu'un des hommes du régime porte sur le dos l'emblème des Military Intelligence Shield Forces, autrement dit la branche armée des Moukharabat de l'armée syrienne.










Dans la séquence 7, on peut voir évoluer des hélicoptères russes Mi-24/25/35. L'un d'entre eux, de couleur sombre, porte le numéro 5 en jaune et semble être un Mi-24. Il y a un Mi-35, et semble-t-il aussi un Mi-24 portant le numéro 3. Le Mi-35 est abattu par une explosion sur l'arrière : l'EI ne montre pas de tir sur l'hélicoptère ce qui tend à confirmer la thèse du tir fratricide par un Mi-24 placé derrière que l'on voit passer juste après. Au moment de l'explosion de la carcasse, l'EI insère une photo du pilote, le colonel Ryafagat Habibullin, tué dans le crash. On peut voir un Mi-8 posé au sol pour une mission SAR probablement.






























Effectifs engagés : de taille moyenne, d'une dizaine d'hommes à plusieurs dizaines d'hommes selon les séquences.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : dans la séquence 2, un missile antichar incendie un char T-72.








Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : dans la séquence 2, l'EI utilise un char T-72. Un Toyota Land Cruiser avec ZPU-2 et un autre avec bitube ZU-23 prennent à partie les positions du régime.







Dans la séquence 5, la progression du VBIED est appuyé par un S-60 monté sur camion. Il y a aussi un technical avec ZPU-2, un autre avec bitube ZU-23 et un camion léger avec canon M1939 de 37 mm. Le technical avec ZPU-2 tire posté juste derrière deux canons artisanaux.







Dans la séquence 6, un BMP-1 transporte l'escouade d'inghimasiyyi. Un char T-55 est en soutien. Les inghimasiyyi sont soutenus par un canon S-60 sur camion qui ne semble pas être le même que celui de la séquence précédente.





Kamikazes (identité) :

1 : Abu Sahib al-Amri/Umari



2 : Abu Basir al-Masri (Egyptien)

Véhicules kamikazes (types, impact) :

1 : le VBIED d'Abu Sahib al-Amri/Umari est visible dans la séquence 3, c'est un camion avec blindage artisanal sur l'avant.



2 : un 4x4 avec plaques de blindage de renfort sur l'avant.

3 : BRDM-2.



4 : non visible. Vise un véhicule adverse.

5 : non visible. Vise un "entrepôt à blé".

6 : Abu Basir al-Masri pilote un pick-up avec blindage artisanal sur l'avant. Il explose près de plusieurs véhicules du régime (2 technicals et 1 char).



Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : le groupe de combat qui repousse l'assaut du régime dans la séquence 4 comprend 7-8 hommes, avec PK et RPG-7.






Dans la séquence 6, le groupe de combat est qualifié d'inghimasiyyi par les bandeaux. Il comprend 8 hommes au minimum avec PK et RPG-7. Plus loin on voit que l'effectif comprend probablement une dizaine d'hommes minimum.








Destructions de véhicules adverses : Dans la séquence 2, un missile antichar Konkurs détruit un T-72. Dans la séquence 5, on peut voir 2 chars T-62 détruits. Le VBIED détruit probablement un T-72.




Butin matériel : dans la séquence 6, l'EI prend un char T-55, des armes individuelles et collectives, au moins 7 RPG (18 et 26 peut-être).




Morts/prisonniers/blessés adverses : dans la séquence 5, au moins 11 corps de combattants du régime sont visibles. L'EI fait aussi 4 prisonniers.

Dans la séquence 6, les inghimasiyyi tuent au moins 5 adversaires (un des corps est outragé au couteau) et font un prisonnier blessé.

Morts/blessés de l'EI : dans la séquence 4, le servant de la mitrailleuse PK du groupe de combat est tué alors qu'il tire avec sa mitrailleuse.





Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah du début de la vidéo est suivie du logo de la wilayat, sous-titré en anglais.

Dans la séquence 6, un des inghimasiyyi filme son transport en BMP-1 et le combat avec une GoPro sur le front.

Religion : la vidéo s'ouvre sur un discours audio d'Abu Musab al-Zarqawi, son nom apparaît pour une fois en anglais alors que son discours est affiché en arabe.

A la fin de la séquence 3, on entend un discours de Abu Muhamad al-Adnani.

Dans la séquence 6, quand le BMP-1 transportant les inghimasiyyi se met en route, on entend la voix de Abu Bakr al-Baghdadi. Durant le combat déclenché une fois les inghimasiyyi débarqués du BMP-1, on entend un discours de Abu Muhammad al-Adnani.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : 1'57" - 2'52" Oghzo'Alayhim.
2 : ?
3 : ?
6 : 8'45" - 9'34" Ilejhim Rakibna
7 : 10'38" - 13'30" Hayya Inghamis
8 : ?
9 : 14'45" - 15'35" Adajah

Commentaires particuliers : la vidéo est intéressante. Elle filme un véhicule russe Gaz Tigr sous le feu de l'EI (on peut supposer que des Russes étaient présents lors de l'embuscade). Elle met en scène l'explosion du VBIED au milieu des véhicules du régime en insérant une vidéo filmée par un combattant d'Assad. On note aussi qu'on ne voit aucun tir de l'EI sur le Mi-35 abattu ce qui confirme l'hypothèse probable d'un tir fratricide. Enfin, on remarque que les combats se déroulent à 10 km seulement à l'est de Palmyre et que l'EI aligne encore une belle panoplie de moyens, y compris pour un assaut mécanisé sur BMP-1.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire