mardi 9 août 2016

Mourir pour le califat 36/Les hautes montagnes-Wilayat Kirkouk

Merci à https://twitter.com/BiladFransa

Titre : Les hautes montagnes

Durée : 10 minutes 57 secondes.

Lieu(x) : d'après les bandeaux, nous sommes dans les monts Hamarin. La séquence 1 montre un front entre Al Fataha et Zarqah. Dans la séquence 3, l'attaque a lieu près du champ pétrolifère d'Alas. L'attaque nocturne de la séquence 5 aurait lieu près des champs d'Ajail et Alas.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : probablement 3 semaines/1 mois avant la vidéo mise en ligne le 4 août. Des combats ont eu lieu autour du champ pétrolifère d'Alas le 18 juillet.

Type de vidéo : c'est une vidéo de raids de faible ampleur.

Découpage (séquences) :

1 : 17" - 2'08", morts de l'EI, drapeaux et dirigeants adverses, ligne de front.
2 : 2'08" - 4'05", images d'archives, hommages aux morts.
3 : 4'05" - 7'29", combats au champ d'Alas.
4 : 7'29" - 8'36", butin et morts ennemis.
5 : 8'36" - 10'57", bataille nocturne près des champs pétrolifères.

 

Forces attaquées/adversaires : l'EI s'en prend ici à l'armée irakienne, mais la présence de véhicules spécifiques laisse penser que la police fédérale est aussi impliquée.

Effectifs engagés : limités, quelques dizaines d'hommes au maximum.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : un D-30 sur camion est visible dans la séquence 2 mais ce sont probablement des images d'archives. De même que celles d'un S-60 sur camion et d'un lance-roquettes sur camion-benne.

Dans la séquence 3, l'EI emploie un mortier lourd et un mortier léger artisanal. Un lance-missiles antichars 9K111 Fagot est utilisé pour frapper un char T-72.







Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : le convoi de la séquence 2 comprend 6 Toyota Hilux dont un avec mitrailleuse lourde KPV protégée par un bouclier. Il y a aussi un Land Cruiser avec arme embarquée, et une moto.



La colonne de la séquence 3 comprend au moins 5 Toyota Hilux (dont un technical) et 2 motos.






Plusieurs véhicules sont utilisés dans la bataille nocturne de la séquence 5, dont un anciennement de la police fédérale avec mitrailleuse Type 77/85 protégée par un bouclier.

Kamikazes (identité) : néant.

Véhicules kamikazes (types, impact) : néant.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : dans la séquence 1, le groupe de combat visible a l'équipement classique : AK ou M-16 pour les fusiliers, mitrailleuse PK, RPG-7.

Le groupe de combat de la séquence 2 comprend au moins 2 tireurs PK et 2 tireurs RPG-7 (dont un avec AK-47 en plus).





Le groupe de combat de la séquence 3 comprend au moins 7 hommes, dont un tireur PK et un tireur RPG-7 avec AK chacun dans le dos, et un pourvoyeur RPG-7. Dans l'effectif, il y a aussi un tireur sur M-16 et un autre avec une RPK à lunette. Il y a aussi un tireur M-16 à lunette. On voit 2 tireurs PK différents avec chacun une AK-47 dans le dos. 2 tireurs sur SVD Dragunov abattent ou touchent 2 adversaires.























Le groupe de combat de la séquence 5 comprend au moins un tireur PK ; un des combattants est casqué.

Destructions de véhicules adverses : le M113 incendié de la séquence 4 est tiré d'une vidéo précédente de la wilayat (ancienne : septembre 2015). On voit également 2 Humvees qui sont peut-être aussi tirés d'images d'archives.

En insert, l'image identique de septembre 2015.




Dans la séquence 5, un véhicule de la police fédérale est incendié.

Butin matériel : dans la séquence 4, un Humvee et un véhicule de la police fédérale irakienne sont capturés. Un pick-up porte sur la portière l'emblème de la branche militaire du Badr, avec la mention "5ème brigade de forces spéciales",une unité qui avait envoyé des combattants à Alep en févrierdernier.





Morts/prisonniers/blessés adverses : dans la séquence 4, 3 corps de soldats irakiens sont visibles près des Humvees.

1 corps est visible dans la séquence 5.

Morts/blessés de l'EI : le raid est baptisé en l'honneur d'Harit Al 'Alami, apparemment tué.

Dans la séquence 1, l'EI rend hommage à Abou Afrah Al Ansari et Abou Aisha Al Kurdi, combattants tués.




Dans la séquence 2, on voit un combattant de l'EI aux côtés d'un de ses camarades tué.

Harit Al 'Alami, qui donne son nom au raid, apparaît dans la séquence 2 au milieu de ce qui semble être une séquence d'archives de la wilayat Kirkouk.



Effets visuels/montage/techniques de propagande : dans la séquence 1, on peut voir les drapeaux et les dirigeants de la coalition anti-EI, et une carte montrant les provinces du califat. Un des combattants (tireur AK-47) a une caméra GoPro sur le front. Un drone filme les positions adverses.

Dans la séquence 2, un drone filme des positions adverses.

Dans la séquence 5, un combattant de l'EI menace directement la France.



Religion : dans la séquence 1, un combattant est filmé lisant le Coran.

Dans la séquence 2, un homme fait sa prière face contre terre.



Dans la séquence 3, le tireur sur mortier léger artisanal prie avant d'envoyer un de ses obus.

Dans la séquence 5, on entend la voix de Abou Omar al Baghdadi.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : ?
2 : ?
3 : ?
4 : 5'03" - 6'35" Adajah

Commentaires particuliers : les combats menés par la wilayat Kirkouk restent de faible envergure, et toujours dans le secteur du champ pétrolifère d'Alas, après la chute de Bashir. A noter une première : ce combattant casqué qui menace la France.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire