dimanche 7 août 2016

Mourir pour Assad 4/Harakat Hezbollah al-Nujaba dans la bataille d'Alep

En février dernier, j'avais consacré un billet à la milice chiite irakienne Harakat Hezbollah al-Nujaba (HHN), "paravent" d'Asaib Ahl al-Haq pour combattre aux côtés du régime syrien depuis 2013. Revenue sur le théâtre syrien en 2015, HHN a été très impliquée dans les combats dans et autour d'Alep. Depuis l'offensive rebelle du 31 juillet dernier, elle est en première ligne face aux assauts. Voici ce que l'on peut déduire de sa participation à la bataille à partir, notamment, de ses documents mis en ligne sur les réseaux sociaux.

Le 2 août, HHN annonce coopérer avec le Hezbollah dans la bataille en cours à Alep. Le 3 août, HHN annonce la mort de 3 "martyrs" lors des combats à Alep, et 4 blessés. Ce même jour, des clichés montrent les renforts d'HHN acheminés vers Alep : un convoi de véhicules avec technicals (dont un bitube ZU-23 sur l'un d'entre eux) et une photo montrant environ 50 hommes rassemblés autour de plusieurs véhicules (3 technicals et 1 Safir avec LRM Type 63 de 107 mm). Un des "martyrs" est Mohamed Hussein Salman, qui appartiendrait au "régiment d'intervention" (en Syrie ?) d'HHN. HHN revendique la mort de plusieurs responsables rebelles : le capitaine de l'armée syrienne dissident Mohammed Hassan Al-Khatib, des légions de Sham, un autre responsable militaire du même groupe, Haitham Darwish, et un responsable de la coalition Jaysh al-Fateh, Mohammed Abdul Qadir. Puis il revendique la mort de Abou Bakr al-Shami, responsable d'Ahrar al-Sham. Le 5 août, HHN prétend avoir tué 7 combattants de Fatah Haleb et en avoir blessé 18. Le 6 août, une vidéo du groupe rebelle Ahrar al-Sham (membre de la coalition Jaysh al-Fateh) tournée dans le quartier conquis d'Amiriyah, montre une position prise où flotte le drapeau d'HHN1. Le 7 août, HHN revendique la mort du mufti Abdelkrim Abdallah de Jabhat Fatal al-Sham (JFS), tué par un de ses snipers. HHN prétend avoir envoyé en renfort 2 000 hommes pour la contre-attaque à Alep. Ces renforts seraient des combattants expérimentés par les campagnes précédentes dans les zones rurales autour d'Alep.

Montage montrant 3 commandants rebelles selon les dires d'HHN.


Mortier lourd de 120 mm manipulé par les hommes d'HHN.









On note le fusil anti-matériel de 12,7 mm Sayyad-2 (iranien, copie du Steyr HS. 50) porté par le combattant sur ce montage.

Le "martyr" Mohamed Hussein Salman.


Un autre "martyr" probable d'HHN à Alep.

Renforts en route le 3 août, avec force déploiement de drapeaux...

La position prise par Ahrar al-Sham à Amiriyah : le drapeau d'HHN y flotte.



1https://www.youtube.com/watch?v=xGxznSoW1iw

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire