dimanche 7 août 2016

Colère d'Alep (2) : les combats selon la propagande de Jabhat Fateh al-Cham

Le 6 août 2016, après plusieurs jours de combat et une attaque visant l'académie militaire d'artillerie et le quartier de Ramousseh, les rebelles syriens parviennent à faire la jonction avec les quartiers est encerclés par le régime. On se concentrera ici sur l'action de Jabhat Fateh al-Sham (ex-front al-Nosra, JFS) dans les combats.

JFS prépare la suite de l'assaut contre les lignes du régime avec des images satellites. Un prêcheur fait un discours devant une quarantaine de combattants assis devant lui ; on remarque deux RPG-7 avec charges antipersonnelles OG-7V. Le JFS insiste dans ses vidéos de propagande sur la prière avant la bataille. Les préparatifs permettent de voir aussi que les hommes de JFS sont relativement bien protégés : certains portent des casques. On retrouve les brassards bleus d'identification déjà vus dans le premier commentaire de vidéos que j'avais fait il y a quelques jours. Les groupes de combat embarquent à bord de 2 BMP-1. On note que les tireurs RPG-7 portent souvent une AK dans le dos, comme c'est le cas chez l'EI. Les groupes de combat semblent comporter 12 hommes environ. Un char T-72 ouvre la voie aux BMP-1 pour l'assaut sur le complexe d'appartements 1070. Les tireurs PK portent également une AK dans le dos ; les tireurs RPG-7 sont suivis de leur pourvoyeur.


On remarque 2 RPG-7 avec OG-7V dans l'assistance.


Certains combattants sont casqués.

Brassard bleu pour l'identification.

Les tireurs RPG-7 portent en plus une arme individuelle (AK).

BMP-1 accueillant les fantassins.





Char T-72.


2 BMP-1.


Tir de RPG-7.




Le tireur PK porte aussi une arme individuelle supplémentaire.




Combattant du régime en train de fuir entouré par JFS dans la vidéo.









Roquettes "Eléphant" mises en place.





Char T-72.


Les moyens d'appui restent conséquents. JFS engage un canon sans recul de 106 mm monté sur véhicule léger Safir, pris aux Iraniens ou autres alliés du régime syrien. On retrouve l'automoteur d'artillerie 2S1 déjà vu dans les débuts de l'attaque, de même que le canon M-46 de 130 mm. JFS aligne aussi un ZPU-2 sur Toyota Land Cruiser, une batterie de mortiers artisanaux (3), un bitube ZU-23 sur Land Cruiser et une batterie de roquettes Elephant.



Safir avec canon sans recul de 106 mm.




Automoteur d'artillerie 2S1 Gvozdika (122 mm).




Canon M-46 de 130 mm.


ZPU-2 sur Land Cruiser.

Batterie de 3 mortiers artisanaux.



Bitube ZU-23 sur Land Cruiser.





Tir de roquettes "Eléphant".









Les combats pour le complexe 1070 sont particulièrement violents. JFS filme un Su-24 bombardant ses positions. Un BMP-1 en flammes est visible sur le champ de bataille. 5 corps de combattants du régime sont également visibles. JFS mène aussi des attaques de nuit.

Su-24.

Carcasse de BMP-1.


Pour l'assaut contre l'académie d'artillerie militaire, JFS utilise au moins 1 VBIED. Comme lors du premier assaut, où l'un des deux VBIED contre l'école al-Hakma était déjà le même véhicule, c'est encore un BMP-1. Après l'intervention du ou des VBIED, les combattants de JFS pénètrent dans les brèches de l'enceinte : les combats sont filmés en caméra GoPro fixée sur le front d'un des combattants. Un véhicule est abandonné près de l'enceinte franchie par les hommes de JFS. Le nettoyage des bâtiments à l'intérieur de l'enceinte se fait à l'AK et à la grenade. On observe à nouveau que les hommes sont bien équipés : l'un d'entre eux porte un casque avec caméra GoPro également. Un BM-21 abandonné est visible lors d'une séquence de tir à la PK. 6 ou 7 obusiers M1938 de 122 mm, en plus ou moins bon état, sont visibles à l'intérieur de la base de même que plusieurs camions Zil-131. Au moins 2 corps de combattants du régime sont aussi visibles. Une autre vidéo montre également l'assaut sur l'académie militaire. On remarque qu'elle emploie un nasheed également utilisé par l'EI. Plusieurs combattants portent des caméras GoPro pour les besoins de la propagande. Un groupe de combat est transporté en BMP-1. Les assaillants passent, à l'intérieur de l'académie, devant un bulldozer abandonné et le BM-21 probablement déjà vu précédemment. Il y a également 2 canons D-30 de 122 mm. 3 corps de combattants du régime sont visibles. On retrouve la rangée de camions déjà aperçue. Les hommes de JFS se couvrent mutuellement pour avancer et nettoient l'intérieur des bâtiments. Les grenades sont fréquemment utilisées. Les portraits de Bachar el-Assad sont mis à bas. Pour les besoins de sa propagande JFS filme les combats et les bombardements de l'académie militaire par drone : on voit notamment l'explosion de bombes à sous-munitions de l'aviation russe. Une autre vidéo montre la destruction d'un lanceur antichar du régime dans le complexe 1070 avec un missile Kornet. JFS a également utilisé un VBIED dans les combats du quartier de Ramousseh : un pick-up surblindé dont le trajet et l'explosion sont filmés par drone.

Carte de la progression de JFS dans l'académie d'artillerie d'après ses vidéos de propagande.

Le kamikaze qui ouvre la voie de l'assaut sur l'académie d'artillerie.

Son VBIED : un BMP-1.







Dans l'académie, les combattants passent des canons D-30 de 122 mm.



Mitrailleur PK.





Camions Zil-131.







Jet de grenade sur un combattant du régime.














Combattant casqué embarquant une caméra GoPro.


Mitrailleur PK.



Canons M1938 de 122 mm dans l'académie.






Le kamikaze du quartier de Ramousseh.

Son VBIED filmé par drone.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire