dimanche 31 juillet 2016

Soldats d'Ali 1/La Al-Abbas Fighting Division

La Al-Abbas Fighting Division est une milice chiite irakienne qui a émergé suite à la "mobilisation populaire" de juin 2014. Tirant son nom du fils d'Ali, Abou Fadl al-Abbas, elle naît à Kerbala sous le prétexte de défendre les lieux saints du chiisme irakien et sous l'égide de la fatwa de l'ayatollah al-Sistani1. La milice bénéfie d'un entraînement aéroporté fourni par un Irakien membre de l'armée britannique. L'armée irakienne prête également à la milice un de ses hélicoptères, dès 2014, pour ses opérations sur le terrain2. En novembre 2014, la milice combat dans les montagnes de Hamrin, à l'est de Baiji, contre l'Etat Islamique. Elle a également combattu pendant 3 mois pour s'emparer du village d'al-Ukhaidir, entre Tikrit et Kirkouk3.

La milice reçoit parfois l'appoint de l'Imam Ali Fighting Division, une autre milice intégrée dans la mobilisation populaire4. Elle reste attachée aux clercs chiites de Kerbala et relativement indépendante à l'égard de l'Iran5. Pour l'année 2015, elle participe avec l'armée irakienne, et non les autres milices chiites, à la reconquête de Tikrit en mars-avril, puis aux combats pour libérer Baiji en août-septembre. En mars 2015, elle monte la garde sur les miradors le long d'une tranchée construite à la frontière entre les provinces de Babil et al-Anbar, de 10 m de large, qui s'étend sur 50 km6. En décembre 2015, la milice recrute à l'ouest de la province d'Anbar dans un camp de personnes déplacées à Nukhayb7. Elle dispose de drones. Le grand combat de la al-Abbas Fighting Division, c'est le siège de Bashir, localité peuplée de Turkmènes prise par l'EI en juin 2014 et assiégée par les Kurdes et les unités de la mobilisation populaire, dont la milice, pendant plusieurs mois avant sa libération en mai 2016.



De par son indépendance par rapport à l'Iran et sa fidélité à la ligne d'al-Sistani, la milice est choisie par le Premier Ministre Abadi et l'armée irakienne comme élément pilote d'une volonté de reprise en main des milices de la mobilisation populaire née en 2014. La Al-Abbas Fighting Division constitue désormais un modèle pour la démobilisation possible des milices et leur intégration éventuelle dans les forces armées irakiennes. Elle reçoit ses armes et ses ordres du ministère de la Défense et peut être dissoute à tout moment. Elle a été choisie pour ce faire car elle ne comprend pas de personnel lié à l'Iran, comme l'organisation Badr ou les milices contrôlées par al-Muhandis8. Comprenant 7 000 hommes, elle a travaillé de concert avec les forces de sécurité irakiennes et malgré une grande autonomie sur le terrain, elle répond bien aux ordres du gouvernement irakien9.


Propagande


La Al-Abbas Fighting Division dispose de son propre site Internet10, d'une page Facebook11, d'un compte Twitter12 et d'une chaîne Youtube13 où elle poste des vidéos.

A l'inverse d'autres milices chiites irakiennes proches de l'Iran et de ses alliés, elle ne fait pas de propagande pour ceux-ci. On peut remarquer la mise en avant de symboles chiites comme les drapeaux. Le symbole qui revient le plus souvent sur la page Facebook est l'emblème de l'unité. Le drapeau avec l'emblème apparaît également très souvent. On note que la milice est requise pour assurer le transfert de condamnés à mort irakiens. La page Facebook change régulièrement de photo de couverture et ce sont souvent des montages montrant notamment les combattants de l'unité, avec l'emblème de la milice. Une vidéo du groupe honore les "martyrs" morts au combat. Dans une autre, on peut voir un portrait d'Ali al-Sistani, l'autorité suprême pour les chiites irakiens dont se réclame la formation. Maytham Zaydi, le chef de la milice lié au sanctuaire de Kerbala, apparaît également dans les publications du groupe sur Facebook et dans les vidéos.



Ali al-Sistani sur une pancarte, dans un défilé.
Photo de couverture de la page Facebook de la milice. On note le VHS-2 tenu par le 2ème homme à partir de la droite.
Emblème d'épaule de la Al-Abbas Fighting Division.
Maytham al-Zayd dirige la milice. Il est lié au secrétariat du sanctuaire de Kerbala.


Combats et matériels


Dans une vidéo postée en décembre 2015, on constate que la milice dispose de matériel lourd fourni par l'armée irakienne, comme un automoteur d'artillerie M109 Paladin (transporté sur camion pour un défilé), et qu'elle bénéficie du concours d'un hélicoptère de l'aviation irakienne Mi-17. Un camion frappé à l'emblème de la milice transporte pour un défilé des LRM Type 63. Les miliciens ont aussi des technicals avec bitube ZU-23, des véhicules avec canon SR de 106 mm, des LRM type GRAD montés sur camion, des drones, des mortiers moyens (montés sur camion pour le même défilé que les autres matériels), un char T-55, un MT-LB. Dans une vidéo musicale de la même période, on peut voir d'autres technicals et un M113 avec DSHK. Dans une autre vidéo, on voit les recrues s'entraîner au tir de RPG-7 et à la pose d'IED. Une autre vidéo montre le saut d'une escouade de parachutistes à partir d'un Mi-17. Dans un autre montage, la milice montre le centre de recrutement de Bassorah. Elle dispose aussi de son propre bataillon blindé avec 2 chars T-55, 2 MT-LB sur lesquels ont été montés des bitubes ZU-23 protégés par une coque rectangulaire, et 3 Cascavels dont un avec LRM Type 63 sur la tourelle, un autre avec coque rectangulaire à l'arrière et un autre avec une arme antiaérienne (KPV) montée à côté du canon.

M109 Paladin sur camion pour un défilé.
Technical avec bitube ZU-23 dans une "cage".
LRM Type 63 sur camion pour un défilé.




Mi-17 de l'aviation irakienne en soutien des miliciens.


Canon SR de 106.
MT-LB sur camion pour un défilé.
Char T-55.
Mortiers moyens sur camion pour un défilé.
Entraînement à la pose d'IED.
Saut en parachute depuis un Mi-17.
Entraînement au RPG-7.
M-113 avec DSHK.



Le bataillon blindé : char T-55, deux MT-LB avec bitube ZU-23.
Un Cascavel du bataillon blindé.
Ce Cascavel a reçu un ZPU-2 en plus de son canon de 90 mm.
Celui-ci est protégé par du blindage additionnel.
Un LRM Type 63 a été monté sur la tourelle de cet autre Cascavel.
2 chard T-55 du bataillon blindé.


Une vidéo de février 2016 montre la milice au front, à Bashir, cantonnée dans une ligne de tranchées. Les hommes disposent d'un technical avec bitube ZU-23 et d'un lance-grenades Mk 19 de 40 mm en position fixe, ainsi que d'un fusil de sniping russe Orsis T-5000. Les mitrailleuses sont des PK ou des MG3. Le bataillon d'artillerie de la milice intervient également sur le front de Bashir : il aligne un canon D30 de 122 mm, un canon M-46 de 130 mm et un LRM type Grad sur camion. En mars, la milice ouvre une zone d'atterrissage pour hélicoptère à Kerbala, où un Mi-17 de l'aviation irakienne procède à des lâchers de parachutistes. La milice fait aussi de la propagande pour ses services logistiques et médicaux. Une vidéo du mois d'avril montre la destruction d'un VBIED devant les lignes de la milice, par les véhicules, dont un Cascavel armé d'un bitube KPV en lieu et place de son canon de 90 mm. Durant les combats, les miliciens sont soutenus par le tir d'au moins un Mi-35. Les snipers ou porteurs d'armes collectives portent souvent une arme individuelle dans le dos. La milice dispose également d'un Humvee à tourelle avec DSHK. Les miliciens sont parfois équipés de fusils d'assaut VHS-2. Le groupe filme la destruction d'un VBIED par l'artillerie avec un drone. Les drones servent à guider les frappes de l'artillerie et d'un Mi-35. On peut voir aussi un Bell 407 appuyer la milice avec ses roquettes.









































La Al-Abbas Fighting Division possède aussi des missiles antichars Kornet : l'un d'entre eux détruit un VBIED dans l'ouest de la province de Salahuddine (avril 2016). Elle dispose aussi d'au moins un lanceur IRAM. Un Humvee de la milice embarque un KPV en tourelle.







1http://jihadintel.meforum.org/group/155/abbas-fighting-division
2https://www.transterramedia.com/media/51342
3https://www.transterramedia.com/media/51411
4http://jihadintel.meforum.org/group/191/imam-ali-fighting-division
5http://www.strategicstudiesinstitute.army.mil/pdffiles/PUB1272.pdf
6https://www.transterramedia.com/media/59441
7http://www.daeshdaily.com/december-18-2015/
8http://www.aljazeera.com/indepth/opinion/2016/02/iraq-popular-demobilisation-160224050939178.html
9https://www.washingtoninstitute.org/uploads/The-future.pdf
10http://alabbas.iq/
11https://www.facebook.com/f.alabbass/
12https://twitter.com/alabbas_brigade
13https://www.youtube.com/channel/UCf_Ei0PU5itqn8c6UCEN70A/videos

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire