lundi 25 juillet 2016

Mourir pour le califat 31/Ensuite ce sera pour eux une source de regret, ensuite ils vaincront-Wilayat Halab

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn et https://twitter.com/MathieuMorant

Titre : Ensuite ce sera pour eux une source de regret, ensuite ils vaincront.

Durée : 34 minutes 51 secondes.

Lieu(x) : le 1er SVBIED qui explose dans la vidéo intervient à Doudian, à 10 km au nord de la fameuse localité de Dabiq, et à 4 km seulement au sud de la frontière turque. Le 3ème kamikaze identifié se jette sur des positions des rebelles à Baghidiyn, à 2,5 km au nord-est de Doudian, à 1 km de la frontière turque. Le 4ème kamikaze identifié se jette sur des positions rebelles à Dahlat, à environ 5 km au nord-ouest de Doudian. Le 5ème kamikaze identifié opère à Mazra, à 5 km à l'ouest de Doudian. Les combats contre le régime de la vidéo ont lieu dans le secteur de Khanasser, mais aussi pour la séquence 5 à Kafr Saghir, juste au nord du district industriel de Sheikh Najjar.  La séquence 6 montre des images rebelles à al-Raï. Ceux contre les Kurdes près de Manbij.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : les images du butin sur le front de Khanasser correspondent aux photos mises en ligne par l'EI après la bataille du 15-16 avril. On peut supposer que les images des rebelles syriens datent environ du même moment, soit 3 mois environ avant la mise en ligne de la vidéo. D'autres images du front de Khanasser correspondent à un reportage photo du 25 février (séquence 4). Les combats de la séquence 5 contre le régime collent avec un reportage photo du 20 avril. Les images rebelles de la séquence 6 semblent dater de début avril, lors de la reprise d'al-Raï alors que celles des combats contre le régime de la même séquence correspondent à un reportage photo du 14 avril.

Type de vidéo : c'est un montage complexe, alternant images d'offensives et images prises à l'ennemi ou incrustées à partir de sources extérieures (télévision, etc).

Découpage (séquences) :

1 : 17"-35", carte des provinces de l'EI, images d'archives.
2 : 35"-4'12", discours du kamikaze Abu Anas Al Babi, aperçu de nombreux SVBIED, explosion de l'un d'entre eux à Doudian.
3 : 4'13"-8'07, intervention de SVBIED à Doudian et dans les villages alentours.
4 : 8'07"-13'22", images prises aux rebelles syriens et insertion de séquences télévisées, combats à Khanasser contre le régime syrien.
5 : 13'22"-16'50", combats contre le régime syrien.
6 : 16'50"- 26'15", images prises aux rebelles syriens, combats contre le régime à Khanasser.
7 : 26'15"-32'49", combats à Manbij contre les Kurdes.
8 : 32'49"-34'51", le butin matériel.



Forces attaquées/adversaire : l'EI affronte pour partie dans la vidéo les rebelles syriens. Dans la séquence 3, il filme un F-15 et un A-10 en vol. Dans cette même séquence, plusieurs corps de rebelles syriens portent l'emblème de Fatah Halab. 2 drones sont également filmés en vol.




Dans la séquence 4, l'EI insère des vidéos prises aux rebelles où l'on voit des A-10 tirer contre les combattants de l'EI. Mais c'est le régime syrien qui est combattu à Khanasser.



Dans la séquence 5, l'EI insère de nouveaux des images filmées par les rebelles syriens. Mais de nouveau les images montrent des combats contre les troupes du régime.

Dans la séquence 6, on trouve de nouveau des images prises aux rebelles syriens. Il y a également de nouveau l'intervention d'un A-10. L'EI combat le régime sur le front de Khanasser : on peut voir les combattants s'enfuir. Un des corps porte l'emblème de la milice chiite irakienne Harakat Hezbollah al-Nujaba. Dans une tente, les hommes de l'EI trouvent un drapeau de Liwa Fatemiyoun, la brigade composée d'Afghans chiites recrutés par les Iraniens.





Dans la séquence 7, l'EI affronte les SDF, les Kurdes des YPG mais aussi des rebelles arabes comme la 99ème division de l'ASL, dont on voit le drapeau, qui fait partie de cette coalition.



Effectifs engagés/tactiques : comme souvent dans la wilayat Halab, l'EI dispose d'une infanterie assez fournie. dans la séquence 6, un important groupe de combattants de l'EI (plus de 30 hommes) est visible.



Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : dans la séquence 4, sur le front de Khanasser, l'EI bombarde les positions du régime syrien avec un canon D30 de 122 mm et un canon M46 de 130 mm. Il emploie aussi un lance-roquettes artisanal pour roquettes de 107 mm et un mortier moyen (82 mm ?). Un lance-missiles antichars Konkurs frappe un véhicule du régime. Un autre tir touche des positions du régime.
















Dans la séquence 5, un canon M46 de 130 mm pilonne les positions du régime ainsi qu'un mortier moyen (82 mm ?). Un canon SPG-9 est porté à l'épaule pour le tir.








Dans la séquence 6, l'EI utilise un mortier moyen (82 mm ?), un canon D30 de 122 mm et un canon M46 de 130 mm. Un lance-missiles antichars Konkurs prend à partie un véhicule du régime.









Dans la séquence 7, l'EI tire un missile antichar (lanceur non visible) sur un véhicule des YPG près de Manbij.




Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : un char T-72 est visible dans la séquence 3.



Dans la séquence 4, à Khanasser, un T-72 et un T-55 sont utilisés. Deux technicals, l'un avec KPV et l'autre avec un ZPU-2, engagent aussi les positions du régime.





Dans la séquence 5, l'EI engage un T-55 contre le régime et un bitube ZU-23 sur Toyota Land Cruiser. Il y a aussi une mitrailleuse lourde KPV sur véhicule.








Dans la séquence 6, un camion embarque un canon S-60 de 57 mm qui ouvre le feu en tir tendu. Un Toyota Hilux avec ZPU-2 tire sur les positions du régime syrien.



Kamikazes (identité) :

1 Abu Anas Al Babi (Syrien)



2 Ja'afar Al Maghrebi (Maghreb ?)



3 Abu Abida Al Homsi (Syrien)



4 Abu Ma'az al Halabi (Syrien, très jeune)



5 Abu Abida Al Homsi

6 Abu Ali Al Imarati (Emirats Arabes Unis)



7 Abu Khaled Al Uzbaki (Ouzbek ; son discours est sous-titré en arabe)



8 Abu Al Iman Al Hamawi (Syrien)

9 Abu Ahmad Al Manbiji (Syrien). On ne le voit pas se tuer mais il porte une ceinture d'explosifs, c'est probablement un inghimasi.



Véhicules kamikazes (types, impact) :

1 : pick-up avec blindage artisanal sur l'avant et les côtés.

2 : voiture légère avec blindage artisanal sur l'avant.

3 : camion avec blindage artisanal sur l'avant.

4 : camion avec blindage artisanal sur l'avant et les côtés.

5 : voiture légère grise avec blindage artisanal sur l'avant et les côtés. Elle se fait sauter au milieu de combattants rebelles syriens à Doudian.

6 Ja'afar Al Maghrebi pilote une voiture légère blindée artisanalement sur l'avant et les côtés. Il se jette sur une position des rebelles syriens à Doudian.

7 Abu Abida Al Homsi pilote un véhicule léger blindé artisanalement. Il se jette sur des positions des rebelles syriens à Baghidiyn.

8 Abu Ma'az al Halabi pilote un camion blindé artisanalement. Il se jette sur les positions des rebelles à Dahlat.

9 Abu Abida Al Homsi se jette sur les positions des rebelles à Mazrah.

10 Abu Ali Al Imarati pilote un camion blindé artisanalement sur les côtés et l'avant et se jette sur les positions du régime à Khanasser.

11 Abu Khaled Al Uzbaki pilote un pick-up surblindé devant lequel il fait son discours. Il se jette contre les positions kurdes près de Manbij.

12 Abu Al Iman Al Hamawi pilote un pick-up renforcé de blindage artisanal. Il vise aussi les positions kurdes près de Manbij.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : dans la séquence 3, un groupe de combat de l'EI est visible : 15 hommes environ avec mitrailleuse PK, RPG-7 et lance-roquettes antichars consommables (RPG-26 ?).



Dans la séquence 4, un groupe de combat de l'EI se lance à l'assaut des positions du régime à Khanasser après l'explosion d'un SVBIED, au crépuscule (scène filmée ensuite en vision nocturne). Le groupe de combat comprend au moins une quinzaine d'hommes.






Dans la séquence 5, le groupe de combat de l'EI dispose d'un ou plusieurs tireurs RPG-7. Celui qui est engagé en combat urbain dispose de plusieurs mitrailleuses PK, d'un tireur RPG-7 avec son pourvoyeur. Les combattants de l'EI jettent une grenade avant de pénétrer dans un bâtiment.










Dans la séquence 6, un chef de groupe fait un discours à ses hommes (12 environ). Lors des combats contre les troupes du régime, le groupe visible comprend un tireur PK.

Dans la séquence 7, un sniper avec M-16 à lunette abat un combattant kurde d'une balle en pleine tête.




Destructions de véhicules adverses : 3 véhicules détruits ou touchés par les missiles antichars.

Butin matériel : dans la séquence 5, l'EI filme 2 BM-21 Grad capturés sur le régime ainsi que des caisses de munitions.





La séquence 8 présente le butin matériel, la première partie étant consacrée aux différentes prises effectuées sur les rebelles syriens durant les combat d'avril 2016 au nord d'Alep, en particulier la Brigade Al-Hamza et la 99ème division. Sont visibles dans la vidéo, plus d'une trentaine de fusils d'assaut AK-47/AKM, deux M-16, six lance-roquettes RPG-7, deux M-72 LAW, trois lance-grenades RBG-6 et un lance-grenade bulgare Arsenal MSGL. Une mitrailleuse de calibre .30 sur trépied, ainsi que deux M2 Browning .50, les deux montées sur pick-up Land-Cruiser, sont également capturées. Six autres 4x4, dont trois sont armés (avec un canon 2A14 de 23 mm, une mitrailleuse W85, et probablement une ZPU-1) ont également été abandonnés par les rebelles syriens. Un mortier US M120 de 120 mm, sur remorque M1100 récemment livré est saisi, au côté d'un mortier de fabrication artisanale. Le tout avec une quantité importante de munitions de différents calibres, allant du 7,62 mm au 12,7 mm, des obus de mortiers de 60 mm, des munitions de 105 mm pour le canon sans recul M40, des obus de chars, des grenades, etc.

La seconde partie de la séquence 8 est consacrée aux différentes prises réalisées durant les combats autour de Khanasser, et dans cette localité stratégique en elle-même, de la fin du mois de février au début du mois d'avril 2016 : curieusement, malgré les quantités astronomiques d'armements légers et lourds, de munitions et de véhicules blindés et autres capturés durant ces combats et exposés dans de précédentes publications de propagande de l'EI, ici, cette vidéo s'attarde peu sur ces prises. Sont donc filmés : hormis plusieurs véhicules 4x4 et camions légers civils de transport, au moins 2 camions GAZ-3308, dont l'un est armé d'une mitrailleuse lourde ZPU-4, et un camion Tatra 815. L'artillerie lourde exposée comprend un canon de campagne Type-59-I de 130 mm, un obusier D-20 de 152 mm, un lance-roquette multiple de 107 mm Type 63, tandis que l'un des 2 lance-roquettes multiples BM-21 sur Ural-375D, filmés dans la séquence 5 sont à nouveau montrés. Des dizaines d'armes légères et de munitions de différents calibres, y compris un important stock de roquettes Grad de 122 mm s'ajoutent au butin amassé.




































Morts/prisonniers/blessés adverses : 4 corps de rebelles syriens sont visibles dans la séquence 3. De nombreux autres sont visibles également mais toutes ces images sont des archives de vidéos précédentes de la wilayat.

Dans la séquence 4, plusieurs corps de combattants du régime sont visibles pendant l'assaut filmé en vision nocturne.

Dans la séquence 5, 4 corps de combattants du régime sont visibles, dont un a la tête tranchée.

Dans la séquence 6, un combattant rebelle s'étant filmé en train de se réjouir de la destruction de symboles de l'EI sur les murs d'une localité reconquise est montré en parallèle décapité, sa tête manifestement abîmée à dessein. Plus loin, après les combats contre les forces du régime à Khanasser, 3 corps sont visibles (dont 1 décapité par un combattant de l'EI). L'un d'entre eux porte l'emblème d'épaule de la milice chiite iralkienne Harakat Hezbollah al-Nujaba qui combat également en Syrie. 1 autre soldat est capturé.

Morts/blessés de l'EI : dans la séquence 5, l'EI montre visiblement 2 de ses combattants tués.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie du logo de la wilayat, sous-titré en anglais.

Le bandeau de séparation des séquences avec le titre de la vidéo reprend en arrière-plan des images d'un jeu vidéo sur la Seconde guerre mondiale (front de l'est) : on reconnaît les Tigres II faisant face à des SU-152.



Dans la séquence 3, une carte montre la wilayat Alep avec les noms d'Alep et Manbij ; en dehors apparaît seulement le nom de Raqqa.



Dans la séquence 4, un extrait de la télévision inséré dans la vidéo comprend un bandeau indiquant que les Kurdes sont entrés dans Tal Rifat. A Khanasser, les combattants de l'EI détruisent les portraits de Hafez et Bachar el-Assad.

Dans la séquence 5, l'EI filme un des membres de sa branche média, Abu Hafez Al Halabi, faisant le coup de feu à l'AK-47.



Dans la séquence 7, le groupe insiste sur le siège de Manbij par les Kurdes de l'YPG, soutenus par les forces spéciales occidentales. Une carte montre d'ailleurs l'intention prêtée aux Kurdes de former un Etat continu sur le pourtour nord de la Syrie. Un combattant chante ; à sa gauche, un autre portant une caméra GoPro au front.

Religion : dans la séquence 3, deux combattants lisent le Coran.



Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : ?

2 : ?

3 : 11'55" - 13'11" Dawlatal Islami Suliy


5 : 15'09" - 16'17" Ilejhim Rakibna


7 : 29'49" - 30'42" Saraya dawlaty


Commentaires particuliers : ce montage est particulièrement long (plus de 30 minutes). Ces derniers temps, les vidéos de propagande ont tendance à s'allonger : on est dans la tendance. La wilayat Halab est sous les feux des projecteurs : l'EI présente les combats contre les rebelles syriens, les Kurdes et le régime comme un ensemble cohérent, ce qui n'est peut-être pas forcément le cas. On note le butin matériel conséquent réalisé à la fois sur le régime et les rebelles syriens.


2 commentaires:

  1. Les séquences montrant des chars de la 2ème GM sont issues du jeu World Of Tanks. WOT pour les intimes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'aurais dit à l'instinct, mais je n'avais pas pris le temps de vérifier. Merci.

      Supprimer