vendredi 8 juillet 2016

Mourir pour le califat 30/Nette victoire-Wilayat Homs

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn et https://twitter.com/MathieuMorant
Titre : Nette victoire.

Durée : 24 minutes 35 secondes.

Lieu(x) : l'action se déroule pour partie sur le champ gazier d'al-Shaer, à 45 km au nord-ouest de Palmyre. D'autres séquences prennent place à Huwaysis, village à la frontière des wilayats Homs et Hama de l'EI, qui se situe à 25 km à l'ouest/sud-ouest du champ gazier.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : une des séquences, à Huwaysis, où intervient le L-39 du régime, remonte au 3 mai dernier. La prise du champ gazier d'al-Shaer remonte au début mai 2016, les destructions sur site ayant eu lieu le 16 mai. Les images remontent donc à 2 mois (mise en ligne de la vidéo : 4 juillet).

Type de vidéo : c'est une vidéo d'offensive, l'EI déploie des moyens conséquents dans ses attaques.

Découpage (séquences) :

1 : 12"-3'24", introduction, images d'archives.
2 : 3'24"-5'09", discours d'un chef de nuit.
3 : 5'09"-7'34", pilonnage et début de l'attaque.
4 : 7'34"-8'44", attaque de nuit.
5 : 8'44"-12'21", butin, morts adverses, entrée dans le complexe gazier d'al-Shaer.
6 : 12'21"-15'51", combats à Huwaysis (début mai).
7 : 15'51"-16'17", discours du 1er kamikaze.
8 : 16'17"-16'46", explosion du 1er SVBIED.
9 : 16'46"-17'08", discours du 2ème kamikaze.
10 : 17'08"-18', explosion du 2ème SVBIED.
11 : 18'-18'42", hommage aux morts de l'EI.
12 : 18'42"-22'15", butin.
13 : 22'15"-24'35", discours d'un combattant et destruction des installations du champ gazier.



Forces attaquées/adversaire : l'EI attaque les forces du régime syrien. Dans la séquence 6, un Su-22 lâche une bombe sur les positions de l'EI. Il est pris à parti par un ZPU-4 sur Land Cruiser. Un L-39 tire ensuite des roquettes, et il est tiré par le même ZPU-4 et par la mitrailleuse DSHKM de tourelle d'un T-55, puis par un bitube ZU-23 sur pick-up.













Effectifs engagés/tactiques : dans la séquence 2, un homme, debout à côté d'une moto, parle à plusieurs dizaines de combattants.

A la fin de la séquence 5, un homme tient un discours près des installations du champ gazier d'al-Shar devant une quinzaine d'hommes, quasiment tous armés d'AK-47.



Dans la séquence 13, un homme prononce un discours devant 3 autres, dont l'un est blessé à la main droite.



Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : dans la séquence 3, l'EI engage un canon D30 de 122 mm.





Dans la séquence 6, l'EI dispose d'un mortier de 120 mm.




Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : dans la séquence 3, on voit une colonne avec plusieurs pick-up pour le transport de troupes et un Toyota Hilux avec canon KPV de 14,5 mm. On aperçoit aussi au moins 2 chars T-72M1.





Un char T-55 avec blindage SLAT sur la tourelle et un char T-72 (le même que précédemment ?) ouvrent le feu. Il y a deux technicals avec KPV de 14,5 mm, dont un sur Toyota Hilux protégé par un bouclier. On voit deux autres technicals du même type ensuite. Il y a aussi un Toyota Land Cruiser avec bitube ZU-23. On voit plus loin un autre Land Cruiser avec ZPU-4.















Le Land Cruiser avec ZU-23 appuie l'attaque nocturne de la séquence 4, de même qu'un Toyota Hilux avec KPV.



Une colonne du régime avec chars et véhicules blindés est prise à parti par le ZPU-4 sur Land Cruiser dans la séquence 5.



Dans la séquence 6, une colonne comprend 3 Hilux pour le transport de troupes et un autre Hilux avec KPV protégé par un bouclier, plus un camion léger Kia Motors bâché à l'arrière fermant la marche.





On retrouve le ZPU-4 sur Land Cruiser et le T-55 avec blindage SLAT qui ouvrent le feu, de même que le T-72 vu précédemment.








Un KPV sur Hilux tire sur les combattants du régime une fois la position prise. Le char T-55 qui prend à partie le L-39 intervient aussi.




Dans la séquence 13, un camion apporte les explosifs (dont des mines) qui servent à faire sauter une partie des installations gazières.



Kamikazes (identité) :

1 : Abu Al Maghira al Idlibi (Syrien).



2 : Abu Iman Al Rifi (Syrien).



Véhicules kamikazes (types, impact) :

1 : un BMP-1.






2 : pas visible dans la vidéo.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : dans la séquence 3, le premier groupe de combat visible comprend 15 hommes, dont un pourvoyeur RPG-7 et plusieurs hommes transportant d'autres roquettes.





Un autre groupe de combat comprend au moins 10 hommes dont un pourvoyeur RPG-7 et un mitrailleur PK avec AK-47 dans le dos.






Dans la séquence 4, un autre groupe comprend également une douzaine d'hommes dont un tireur RPG-7 avec charge tandem. Ces combattants sont qualifiés par un bandeau d'inghimasiyyin.



Dans la séquence 5, on peut voir un Toyota Hilux avec mitrailleuse PK sur le toit qui embarque en tout 9 hommes.



Dans la séquence 6, le groupe de combat qui prend une position du régime compte une dizaine d'hommes, dont un tireur PK avec AK-47.

Destructions de véhicules adverses :

Butin matériel :dans la séquence 5, on voit un canon D30 que le régime a saboté avant de se replier. Un premier char T-55 abandonné par le régime est également visible.




La séquence 12 montre les véhicules capturés : au total 7 chars T-55 en comptant celui vu précédemment, 2 chars T-62, 4 véhicules blindés BMP-1, 1 BM-21 remorqué par un camion, et aussi un canonM-46 de 130 mm. Une dépanneuse remorque un camion dont l'affût à l'arrière est vide. Après avoir vu 3 pick-up/technicals du régime capturé, on voit un autre camion semblable avec bitube ZU-23 à l'arrière. L'EI capture aussi 3 technicals dont 2 portent encore des affûts à l'arrière. Un autre a son KPV de 14,5 mm en place et de l'équipement à l'arrière. D'autres pick-up sont pris de même qu'un autre technical avec KPV. Un camion Kamaz-5350 est également capturé de même qu'un autre camion sans son arme à l'arrière, avec tourelle de protection. Un autre pick-up avec mitrailleuse DSHK protégée par un bouclier est capturé. On revoit encore d'autres véhicules légers de prise.

































L'EI met la main sur d'importantes quantités d'armes et de munitions. Le groupe charge plusieurs camions avec les caisses de munitions capturées. De nombreuses armes légères et collectives, avec leurs munitions, sont prises. Parmi les nombreuses munitions, on voit dans l'ordre un missile antichar 9M111 Fagot ou AT-4 Spigot, un missile antichar 9M14M (AT-3 Sagger), un lance-missiles antichar Fagot à côté de plusieurs RPG-7, des obus perforants de 100 mm pour char T-55, des obus perforants de 115 mm pour char T-62, des roquettes Grad de 122 mm, des munitions pour le canon 2A28 Grom de 73 mm du BMP-1, au moins 2 missiles antichars 9M131M Metis-M, au moins 4 lance-roquettes thermobariques RPO-A Shmel. L'EI met aussi la main sur des quantités importantes de vivres. Un canon AA S-60 sur affût roulant est également capturé, avec des munitions que l'on voit en caisse.






















Morts/prisonniers/blessés adverses : dans la séquence 5, on voit 21 corps adverses. Un combattant de l'EI, couteau à la main, discourt à côté d'un cadavre dont il tient la tête sur le torse. Un autre corps a la tête coupée : celle-ci est bourrée de cigarettes dans les orifices.

Morts/blessés de l'EI : dans la séquence 11 de la vidéo, l'EI montre 4 de ses combattants qui ont été tués durant l'attaque. L'un d'entre eux est Abu Yusef Talmenes (du nom d'un village syrien près de Maarat al Numan), membre de la branche média de l'EI.



Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie du logo de la wilayat, sous-titré en anglais.

L'introduction montre des images d'archives : chute de Palmyre, scène d'exécution par décapitation, destruction des emblèmes du régime syrien... il y a aussi des images montrant la destruction d'antiquités à Palmyre. L'EI montre également l'intervention russe sur le front de Palmyre (en incrustant des images de BM-27 Uragan et de Pantsir S-1 mais qui ne sont pas filmés en Syrie), ainsi que des extraits de ses vidéos passées de la wilayat. On voit aussi des morts russes et d'autres tués du régime. Une colonne de l'EI à la fin de la séquence comprend un char T-62, un camion avec canon AA S-60 de 57 mm, un Toyota Land Cruiser avec bitube ZU-23 et un autre avec quadritube ZPU-4.

Dans la séquence 6, une caméra GoPro est montée sur le front d'un tireur à l'AK-47.

Religion : au début de la première séquence, le texte d'un hadith apparaît dans la vidéo.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : ?



4 : ?






10 : ?

11 : ?



Commentaires particuliers : outre les moyens engagés, toujours conséquents dans la wilayat Homs, il faut noter le butin matériel, très imposant, qui est sans doute l'un des plus importants réalisé par l'EI en Syrie et en Irak pour l'année 2016 jusqu'ici.

4 commentaires:

  1. Merci. Sacré boulot. C est dingue ce que peut perdre l armée syrienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il reste encore à venir, sans doute, la vidéo de la déroute du régime à Ithriya sur la route de Raqqa début juin (là aussi du matériel de perdu).

      Supprimer
  2. Je peux comprendre que dans la confusion d un combat l armée syrienne n ai pas le temps de détruire tout ses véhicules mais un entrepôt rempli de munitions. Le lieu est connu et simple à bombarder.
    Je vais commencer à croire ceux qui disent qu il y a des échanges entre Assad et l EI.

    RépondreSupprimer
  3. Pas forcément, pas de collusion EI/régime sur ce coup-là : le régime a été pris au dépourvu, d'ailleurs dans la vidéo l'EI se dépêche de charger les munitions sur des camions, preuve qu'ils craignent la destruction.

    RépondreSupprimer