vendredi 8 juillet 2016

Mourir pour le califat 29/Ramadan, le mois du djihad-Wilayat Ninive

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn et https://twitter.com/Arn_Del

Titre : Ramadan, le mois du djihad.

Durée : 15 minutes 34 secondes.

Lieu(x) : dans la wilayat Ninive, sans plus de précision.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : sans doute 3 semaines au minimum avant la publication de la vidéo, voire plus.

Type de vidéo : c'est une vidéo d'attaque et de bombardement de positions adverses.

Découpage (séquences) : l'introduction dure 3 minutes 15 secondes. La première séquence dure 6 minutes 45 secondes. La deuxième séquence dure 4 minutes et 15 secondes. La dernière séquence dure environ 2 minutes 15 secondes.



Forces attaquées/adversaire : l'EI combat les peshmergas. Ceux-ci sont soutenus par l'aviation américaine qui lâche de nombreux projectiles près des positions de l'EI. L'appareil qui intervient semble guidé par un P-3 Orion.



Effectifs engagés/tactiques : les effectifs engagés sont faibles (escouades d'une dizaine d'hommes). Au début de la vidéo, des combattants qui s'infiltrent vers une position ennemie sont qualifiés d'inghimasiyyi.



Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : dans l'introduction, on distingue un mortier lourd de 120 mm. On voit aussi des affûts artisanaux sur lesquels sont posées des roquettes Grad de 107 mm. On aperçoit également un canon KPV de 14,5 mm.





Dans la première séquence de combats, 3 combattants portent un canon sans recul SPG-9 jusqu'à la ligne de front. Ils sont escortés par un tireur SVD. D'autres, dont un très jeune, portent les munitions du canon, sous plastique. Le SPG-9 tire deux fois ; juste avant le deuxième tir, des impacts adverses tombent très près de l'arme. Il est ensuite porté à l'épaule pour un nouveau tir.










Dans la deuxième séquence de combats, un mortier lourd de 120 mm pilonne les positions kurdes. Une batterie de roquettes Grad de 107 mm fait également feu.




A la fin de la vidéo, un canon KPV sur affût fixe ouvre le feu.



Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : un technical avec DSHK de 12,7 mm protégée par un bouclier tire dans l'introduction.



Un Humvee avec mitrailleuse DSHK de 12,7 mm en tourelle et blindage renforcé ouvre la voie à des combattants de l'EI, accompagné de plusieurs motos dont l'une porte 2 hommes.




Dans la deuxième séquence de combats, un char T-55 embusqué dans un bâtiment tire sur les positions kurdes.



A la fin de la vidéo, on voit un Toyota Hilux portant un ZU-23 monotube.



Kamikazes (identité) : néant.

Véhicules kamikazes (types, impact) : le SVBIED est un pick-up renforcé avec blindage artisanal et SLAT sur l'avant.



Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : on voit dans l'introduction un groupe de 6 hommes autour d'un véhicule, dont un tireur SVD et un autre portant des roquettes de RPG-7 sous plastique. Il y a plus loin un tireur à la mitrailleuse PK.



Un chef fait son discours à 12 hommes en intérieur. Plusieurs sont armés de M-16, un autre d'un SVD Dragunov et un autre d'un fusil de sniping artisanal avec frein de bouche.



2 mitrailleurs PK appuient le SVBIED, l'un est assisté par un pourvoyeur avec AKM dans le dos.





Dans la première séquence, le groupe de combat de l'EI comprend un tireur PK avec AK-47 dans le dos, un sniper avec fusil lourd artisanal avec frein de bouche, un tireur RPG-7 avec caméra GoPro sur le front, et un tireur à la mitrailleuse MG 3. Le RPG-7 expédie une roquette antichar. La plupart des autres combattants ont un AK-47 mais au moins un dispose d'un M-16.
















Dans la troisième séquence de combats, il y a plusieurs tireurs AK-47, et un tireur d'élite sur fusil lourd artisanal qui sont qualifiés d'inghimasiyyi. L'un d'entre eux se fait exploser, de nuit, au milieu des positions adverses.






Destructions de véhicules adverses : néant.

Butin matériel : néant.

Morts/prisonniers/blessés adverses : néant.

Morts/blessés de l'EI : un des combattants de l'EI est blessé par un projectile largué par un avion américain.




Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie du logo de la wilayat, sous-titrée en anglais.

Dans la première séquence, une caméra GoPro montée sur le front d'un tireur RPG-7 filme au moins un tir de roquette.



A partir de la deuxième séquence, un combattant, Abu Omar Al Iraqi, discourt tout au long de la vidéo, entrecoupé par les scènes de combat. Deux cartes évoquent notamment la bataille de Badr (624) et la prise de la Mecque au début de son discours.





A la fin de la vidéo, l'EI filme les combattants en train de laver les pièces d'un canon KPV et d'une AK-47.






Religion : dans l'introduction, l'EI filme successivement 3 hommes lisant le Coran. On aperçoit aussi une prière collective de nuit.



Au début de la vidéo, on entend un discours audio du sheikh Abu Omar al Baghdadi.

A la fin de la vidéo, 4 hommes lisent le Coran. Un troisième chante aux côtés de deux autres combattants, dont l'un tient un RPG-7. On voit ensuite une prière collective.





Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

Nasheed 1 : ?

Nasheed 2 : ?

Nasheed 3 : ?

Nasheed 4 : ?

Commentaires particuliers : outre l'appui aérien américain qui frappe de près les combattants de l'EI, on note la présence appuyée des inghimasiyyi, qui interviennent même ici sans emploi préalable de SVBIED.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire