dimanche 19 juin 2016

Mourir pour le califat 26/Capturez-les et assiégez-les-Wilayat al-Khayr

Merci  à https://twitter.com/green_lemonnn et https://twitter.com/MathieuMorant

Titre : Capturez-les et assiégez-les

Durée : 16 minutes 25 secondes

Lieu(x) : la vidéo montre les combats menés par l'EI autour de l'aéroport de Deir-es-Zor et dans la ville elle-même. Les deux premières séquences de combat ont lieu à l'est de l'aéroport tenu par le régime, dans le secteur de Dughaym. Le 1er VBIED explose dans le périmètre de l'aéroport. La quatrième séquence montre les combats urbains dans le quartier de Tahtuh, au nord-ouest de l'aéroport, dans la ville de Deir-es-Zor. La cinquième séquence montre les combats au sud-ouest de Deir-es-Zor, près de la cité universitaire al-Fourat. Certaines images de cette séquence montreraient l'assaut sur une station essence à 11 km au sud-ouest de Deir-es-Zor. Le deuxième VBIED se jette sur la barrière du Panorama, à 6 km au sud-ouest de Deir-es-Zor. Il est possible que les images d'un cimetière à la fin de la cinquième séquence soient celles du cimetière arménien, à 13 km au sud-ouest de Deir-es-Zor. La sixième séquence se déroule dans le Jabal Tardah, à 5 km environ au sud de l'aéroport.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : sur les deux premières séquences de combat à l'est de l'aéroport, l'une remonte au 7 avril 2016. La quatrième séquence avec les combats urbains à Tahtuh date du 6 mai 2016. Les tirs de missiles antichars de la cinquième séquence, au sud-ouest de Deir-es-Zor, ont lieu le 18 mai 2016. La chronologie semble donc respectée dans la vidéo, qui montre des opérations s'étalant sur deux mois (avril-mai).

Type de vidéo : c'est une vidéo d'offensives, l'EI montre ses attaques sur différents fronts de la poche tenue par le régime à Deir-es-Zor.

Découpage (séquences) : l'introduction dure environ 1 minute. La 1ère séquence de combats à l'est de l'aéroport dure environ 3 minutes. La 2ème séquence de combats à l'est de l'aéroport dure 2 minutes. Les tirs de canons durent 20 à 30 secondes. La 4ème séquence de combats urbains dure 2 minutes environ. La 5ème séquence de combats au sud-ouest de Deir-es-Zor occupe 3 minutes 30 secondes. La 6ème séquence de combats au sud de l'aéroport dure environ 4 minutes 30 secondes.



Forces attaquées/adversaire : l'EI affronte les forces du régime syrien. Dans l'introduction, on peut voir un hélicoptère Mi-8 (que l'on reverra plus tard dans la vidéo dans une des séquences).

Lors de la première séquence de combats, un MiG-21 fait des passes au-dessus des combattants de l'EI et largue au moins un projectile. Il est visé par le technical avec bitube ZU-23 et les mitrailleuses PK.








Dans la quatrième séquence, un des deux morts montrés par l'EI est recouvert d'un drapeau qui pourrait bien être celui du Hezbollah, confirmant la présence de l'organisation chiite libanaise jusqu'à Deir-es-Zor en Syrie.



Dans la cinquième séquence, on voit des hélicoptères Mi-8 se poser et tourner autour de positions du régime. Un BMP-1 suivi de quelques fantassins qui se replient est tiré par les PK et RPG-7 de l'EI.







Dans la sixième séquence, 7 hommes fuient sous les tirs de l'EI (dont un au moins est abattu).




Effectifs engagés/tactiques : au début de la vidéo, un groupe de plusieurs dizaines d'hommes est visible de nuit. Dans la quatrième séquence, plusieurs combattants portent des brassards blancs autour de la tête pour l'identification. En combat urbain, les hommes de l'EI abattent les murs pour passer de maison en maison. Les effectifs de l'EI sont ici considérables, plusieurs dizaines d'hommes au minimum sur chaque front, et les escouades de base semblent plus importants (10-12 hommes minimum voire jusqu'à 15).

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : dans la deuxième séquence, à l'est de l'aéroport, l'EI emploie un canon sans recul SPG-9 et un lance-missiles antichars Metis-M.







Dans la troisième séquence, l'EI utilise un canon D30 de 122 mm et un canon improvisé (apparemment monté sur la base d'un M46 de 130 mm) pour bombarder les positions du régime.









Dans la sixième séquence de la vidéo, des tirs de missiles antichars (lanceur non visible) frappent un char T-72 puis un char T-55.







Dans la septième séquence, le groupe de combat de l'EI dispose d'un canon sans recul SPG-9 porté à l'épaule. Une mitrailleuse DSHK sur affût est également utilisée.




Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : dans la première séquence de combats de la vidéo, l'EI emploie un char T-55. Le groupe est aussi appuyé par un Toyota Hilux avec ZPU-2 et un Toyota Land Cruiser avec bitube ZU-23. Un char dont la tourelle est protégée par des sacs de sable, un T-55AMV soutient aussi les combattants de l'EI.








Après l'explosion du 1er VBIED, on voit deux technicals avec bitube ZPU-2 (dont un sur Toyota Hilux) et un camion embarquant un canon AA S-60 de 57 mm. Un char T-55 est également utilisé pour pilonner les positions adverse.









Dans la quatrième séquence, en combat urbain, l'EI emploie un bulldozer blindé pour ouvrir la voie aux fantassins et un véhicule improvisé avec canon KPV. Un canon sans recul SPG-9 est également utilisé. Les combattants de l'EI expédient des grenades et des explosifs improvisés sur les positions ennemies. Un char T-55 tire également pour appuyer les combattants de l'EI dans le combat de rues. Les hommes de l'EI ont aussi un lance-grenades AGS-17 russe.









Dans la cinquième séquence, les combattants de l'EI sont appuyés par les tirs de 2 technicals Toyota Land Cruiser avec ZU-23 bitube (dont un avec bouclier) et deux canons KPV sur 2 sur Toyota Hilux. Il y a un autre technical avec un KPV protégé par un bouclier. On peut voir deux autres Toyota Hilux avec KPV également. Une autre Toyota Hilux embarque une mitrailleuse DSHK.











On revoit le T-55AMV avec sacs de sable et le camion avec S-60 de 57 mm dans la septième séquence. On peut observer aussi un BMP-1 avec drapeau de l'EI et un technical avec ZPU-2.






Kamikazes (identité) : Abu Asma Al Halabi (Syrien).




Haydar Al Ansari (Syrien).

Abu Sa'ad Al Kyrghizi (Kirghize).



Véhicules kamikazes (types, impact) : le 2ème VBIED de la vidéo (le 1er n'est pas visible) est un pick-up renforcé de plaques de blindage artisanales.




Le 3ème VBIED est également un pick-up blindé de façon artisanale.







Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : l'introduction, qui semble compiler des images d'archives (on voit le front de Palmyre), montre un tir de missile antichar Metis-M.

Au début de la vidéo, alors qu'on voit plusieurs dizaines de combattants rassemblés de nuit, on voit un tireur RPG-7 précédé d'un homme portant plusieurs lance-roquettes RPG-26.



Le premier groupe de combat de l'EI comprend un tireur PK plus le combattant armé des RPG-26, qu'il tire en succession rapide. Il y a également un tireur RPG-7 et un 2ème tireur PK. Un des tireurs PK porte une AK dans le dos de même que son pourvoyeur (il y a peut-être jusqu'à 3 tireurs PK). Il semble y avoir également un deuxième tireur RPG-7. On voit plus loin le même combattant avec de nouveau 2 RPG-26, un tireur PK et son pourvoyeur et un tireur RPG-7. Le tireur RPG-26 expédie un des missiles. On remarque que le même homme peut servir le RPG-7 ou la mitrailleuse PK. On peut voir 2 tireurs RPG tirer quasiment de concert.









Le groupe de combat de l'EI visible dans la deuxième séquence comprend plusieurs tireurs PK avec arme individuelle en plus dans le dos (3 au moins) et une vingtaine d'hommes en tout. Un des combattants de l'EI transporte une arme sous plastique en se déplaçant vers les positions du régime. Les hommes de l'EI jettent des grenades sur les positions adverses. Un des combattants de l'EI tire avec un lance-grenades RBG-6 croate de 40 mm, un autre avec un lance-roquettes RPG-29.






Le groupe de combat de la quatrième séquence, en combat urbain, comprend un tireur RPG-7 qui est en même temps pourvoyeur. Il y a également un tireur PK et probablement un deuxième que l'on voit plus loin. Un autre homme tire au lance-grenades anti-émeute PW Mk 2 de 40 mm ou arme du même genre (déjà vue dans la wilayat Salahuddine en Irak). Un autre combattant tire avec une mitrailleuse M249 américaine. Un fantassin a une AK avec chargeur tambour. On peut voir trois tirs de snipers dont deux semblent toucher leur cible. On voit plus loin un autre tireur PK avec AK dans le dos et un pourvoyeur RPG-7 (sans RPG). Les groupes de combat de l'EI pour le combat de rues semble plus fournis, de 12 à 15 hommes au moins.












Le groupe de combat de la cinquième séquence dispose de l'armement classique : AK, PK et RPG-7. Les combattants font sauter des bâtiments adverses abandonnés avec des mines antichars ou des explosifs improvisés.

Dans la sixième séquence, le groupe de combat de l'EI comprend un tireur PK et un tireur d'élite (peut-être sur Steyr SSG 69). A la fin de la vidéo, on voit un dernier tireur d'élite avec M-16 à lunette.









Destructions de véhicules adverses : dans la sixième séquence, l'EI s'empare d'une position du régime et y incendie un BMP-1.





Butin matériel : dans la sixième séquence, l'EI filme un pistolet Makarov,une vingtaine d'AK de prise avec caisses de munitions, deux BMP-1, un lance-roquettes antichar, des obus, un camion avec un S-60 AA de 57 mm.








Dans la sixième séquence, l'EI prend un canon KPV sur affût. Il prend aussi une certaine quantité d'armes individuelles (AK) et collectives (PK, RPG-7). Deux BMP-1 et un char T-72 sont également pris. 

 









Morts/prisonniers/blessés adverses : à la fin de la quatrième séquence (combats de rues), l'EI montre 2 corps adverses.

A la fin de la sixième séquence, au moins 26 corps de soldats du régime sont filmés par l'EI.

Dans la sixième séquence, l'EI abat un fuyard dans le désert et fait plusieurs prisonniers dont l'un a la tête tranchée par un combattant de l'EI. On peut voir ensuite 11 corps de combattants du régime. 3 autres corps sont visibles plus tard. A la fin de la vidéo, une dizaine de corps est poussée par un bulldozer dans une fosse commune.

Morts/blessés de l'EI : dans la première séquence de combat, un des tireurs PK de l'EI est abattu par un sniper. A la fin de cette séquence, l'EI montre pas moins de 8 blessés, souvent transportés en brancard par d'autres combattants.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie du logo du wilayat, avec effet visuel, sous-titré en anglais.

Religion : au début de la vidéo, on peut voir la prière collective, nocturne, d'un groupe de combat (7-8 hommes).



Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

Nasheed 1 : Hayya Inghamis



Nasheed 4 : ?



Nasheed 7 : ?

Nasheed 8 : ilejhim rakibna

Commentaires particuliers :
cette vidéo de la wilayat al-Khayr que l'EI conserve des capacités offensives sur certains fronts en Syrie, à l'inverse d'une situation irakienne qui semble plus dégradée. Certes la vidéo montre des opérations étalées sur 2 mois mais on remarque qu'à Deir-es-Zor, les appuis sont toujours nombreux (chars, technicals, pièces d'artillerie...). En outre, les escouades de base sont fournies et plus étoffées que la moyenne des autres fronts, ce qui peut se comprendre notamment en combat urbain. Néanmoins on remarque que l'armement est abondant, certes comme ailleurs souvent, mais avec des armes rares : lance-grenades RBG-6, lance-roquettes RPG-29 et RPG-26 en quantité pour ce dernier, M249 davantage vue en Irak... et les pertes infligées à l'adversaire sont conséquentes, de même que le butin matériel pris au régime.

2 commentaires:

  1. Avec tout cela c est incroyable que le régime résiste encore.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je me demande ce qu'il peut bien encore rester au régime! L'EI doit assurément être très faible pour ne pas parvenir à percer.

    RépondreSupprimer