mercredi 1 juin 2016

Mourir pour le califat 20/La charge des justes, contre les peshmergas apostats. Opération du sheikh Abou Ali al Anbari-Wilayat Ninive

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn, Arnaud Delalande et Mathieu Morant.

Titre : La charge des justes, contre les peshmergas apostats. Opération du sheikh Abou Ali al Anbari.

Durée : 27 minutes 5 secondes.

Lieu(x) : dans la vidéo, après avoir percé la première ligne de défense kurde, les bandeaux indiquent que l'EI marche sur les localités de Baqofah et Tel Asqaf à 30 km au nord de Mossoul. La première ligne percée doit donc être juste au sud de ces localités.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : l'attaque contre les positions kurdes a eu lieu le 3 mai 2016. La vidéo a été mise en ligne autour du 24 mai. L'écart de 20 jours en moyenne entre les opérations et la publication est donc respecté cette fois.

Type de vidéo : c'est une vidéo d'offensive avec des moyens assez importants, plus que la moyenne des vidéos militaires de l'EI.

Découpage (séquences) : l'introduction dure environ 1 minutes 30 secondes. L'éloge d'Abou Ali al Anbari prend environ 2 minutes. Le défilé des véhicules est montré pendant 1 minute 30 secondes. Les 8 minutes suivantes montrent le pilonnage, le convoi de VBIED et les débuts de l'attaque. La suite de l'attaque prend 4 minutes. Les 5 minutes suivantes montrent le passage de la tranchée et de la première ligne de défense. Les 5 dernières minutes sont consacrées à l'assaut sur la localité.



Forces attaquées/adversaire : l'EI s'attaque aux Kurdes. Après le lancement de l'opération, le groupe filme les appareils américains qui les soutiennent : un F-15, un CH-47 et un UH-60. On voit un autre avion pris à partie par la DCA de l'EI qui appuie les peshmergas. Un B-52 est également visé par les tirs de l'EI. Plus tard, les combattants de l'EI tirent sur un UH-60 d'évacuation sanitaire, un autre UH-60 et un hélicoptère d'attaque AH-64 Apache.

















Les Kurdes, pris par surprise par le franchissement de leur tranchée avec le pont portable, prennent la fuite en pick-up.

Un F/A-18 Hornet bombarde les véhicules de l'EI qui ont franchi la tranchée.



A la fin de la vidéo, on peut voir les véhicules kurdes regroupés sur les hauteurs autour de la localité investie par l'EI (Humvee, pick-up, ATF Dingo ...).






Effectifs engagés/tactiques : au début de la vidéo, lors du discours du chef de groupe à ses hommes, on distingue 4 combattants portant des brassards blancs sur la tête, probablement à des fins d'identification. On distingue ensuite au moins 5 ou 6 autres hommes qui écoutent également (dont l'un avec une lampe sur le front). Tous portent des brassards blancs autour de la tête.





Un autre chef de groupe s'adresse, en intérieur cette fois, à ses hommes : 18 hommes au moins. La scène passe ensuite en extérieur où l'on voit une colonne de 9 hommes au moins.








Lors des préparatifs de l'attaque, on voit évoluer une colonne de 13 fantassins.



Au moment du lancement de l'attaque, on peut voir progresser un groupe d'une dizaine de combattants. On voit ensuite progresser des colonnes de fantassins : l'une comprend 8 hommes dont un tireur PK. On remarque ensuite un tireur d'élite sur SVD Dragunov et un tireur RPG-7. Un autre combattant porte un M-16 à lunette. On voit d'autres escouades de la même taille ; dans l'une, un fantassin avec AK-47 porte une GoPro sur le front, et son escouade comprend aussi un tireur RPG-7. L'un des tireurs RPG-7 est équipé d'une roquette tandem et il est suivi par son pourvoyeur.










Les groupes de combat de la vidéo comprennent tous de 8 à 13 hommes, ils sont bien armés et bien équipés. Plusieurs centaines d'hommes ont dû être engagés dans cette opération.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : l'EI engage dans le bombardement initial au moins 2 mortiers de 120 mm, un canon D-30 de 122 mm monté sur camion, des mortiers moyens. Un canon ZU-23 modifié pour le tir anti-matériel avec frein de bouche est également utilisé de même que plusieurs mitrailleuses DSHK en position fixe. A noter que les moyens d'appui, d'après les bandeaux, appartiennent à une "brigade de soutien".





















Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : pendant l'éloge de Abou Ali al Anbari, on peut voir un M1117 avec M2HB en tourelle et plusieurs Humvees noirs marqués des emblèmes de l'EI.





Le rassemblement de véhicules avant l'attaque comprend un Toyota Hilux portant un bitube ZPU-2 KPV de 14,5 mm. Il y a également un M1114 au blindage renforcé de manière artisanale, avec 3 hommes dans la tourelle aménagée, semblable à ceux vus dans la fameuse vidéo de Vice News. Sur les 3 hommes, l'un est un tireur RPG-7 avec roquette antipersonnel OG-7V dans l'arme. Il y a également un technical avec KPV simple de 14,5 mm. On voit une colonne de 3 Humvees avec camouflage élaboré dont l'un embarque une DSHK de 12,7 mm en tourelle. Il y a également un autre Humvee noir modifié avec du blindage supplémentaire, embarquant une mitrailleuse DSHK en tourelle et 3 hommes. On revoit le véhicule plus tard : à noter que l'un des hommes porte un casque en tourelle. Un technical avec DSHK à l'arrière monte au moins 7 hommes. On voit également un VBIED noir (pick-up modifié) avec blindage SLAT. Il y a également un véritable "wagon" improvisé avec tuyau d'échappement sur le dessus. On distingue ensuite un autre M1114 modifié avec tourelle et arme embarquée sur celle-ci. Il y a un autre Toyota Hilux avec KPV simple. Une autre colonne vue de l'arrière comprend 3 véhicules improvisés dont un repose sur un châssis de véhicule blindé (MT-LB modifié probablement). L'EI a également monté un KPV simple sur un véhicule de la police fédérale repeint en camouflage désertique. Un autre Humvee de couleur sombre au blindage renforcé embarque une DSHK en tourelle. Un autre M114 modifié est visible derrière un groupe de 5 combattants. Les véhicules appartiennent manifestement au même "Storming Battalion" que dans la vidéo de ViceNews. Les véhicules noirs sont peut-être un prêt du "Shield Battalion", autre formation blindée de Mossoul.




















Au moment du lancement de l'attaque, on aperçoit un camion avec blindage artisanal qui est probablement un VBIED. L'EI engage aussi un bulldozer avec blindage renforcé et tourelle munie d'une mitrailleuse PK en 7,62 mm.







Un technical avec KPV protégé par un bouclier tire sur un avion américain soutenant les peshmergas, de même qu'un autre avec canon ZU-23 monotube protégé par un bouclier, et un autre avec la même arme sans bouclier.







Pour franchir les tranchées creusées devant les positions défensives kurdes, l'EI a construit un Humvee équipé d'un pont portable sur l'avant. On peut voir arriver près de la tranchée un bulldozer remorquant un élément à l'arrière (peut-être un pont portable également) protégé par un M1114 modifié. On retrouve le M1117 vu précédemment ainsi qu'un autre véhicule qui le précède. Au total ce sont une dizaine de véhicules au moins qui franchissent le pont posé sur la tranchée.








Dans les combats dans une des localités évoquées à la fin de la vidéo, on retrouve le M1117 et la colonne avec au moins 2 des 3 Humvees camouflés.





Kamikazes (identité) : Abu Hajar Al Tai (Saoudien).



Véhicules kamikazes (types, impact) : les VBIED, au moment du rassemblement, sont organisés en convoi. Le premier est un pick-up blindé de manière artisanale, de même que le deuxième et le troisième. On ne voit pas les quatrième et cinquième véhicules, juste leurs conducteurs. Le troisième VBIED porte sur le flanc gauche l'emblème du "bataillon suicide", l'unité de VBIED qui accompagne les unités blindées/mécanisées de Mossoul déjà vu lors de la fameuse vidéo de Vice News. On peut donc supposer que le convoi de VBIED appartient à cette unité.











Abu Hajar Al Tai pilote un Humvee bourré d'explosifs.



On peut voir 2 VBIED qui ont franchi la tranchée et qui passent les positions kurdes prises : l'un est un pick-up surblindé avec SLAT, l'autre un véhicule sans plage arrière blindé de manière artisanale.



4 VBIED appartenant au convoi du "bataillon suicide" explosent contre les positions adverses à Baqofah ou Tel Asqaf. On voit le 5ème VBIED progresser avant son explosion et échapper à deux tirs de missiles antichars.







Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : au début de la vidéo, on voit un groupe de combat de 8 hommes dont 2 tireurs PK (avec arme individuelle en plus) et un tireur RPG-7 (avec arme individuelle : M-16).


Un autre groupe de combat qui n'est peut-être pas le même comprend lui aussi 8 hommes avec un tireur PK et un tireur RPG-7 au moins.


Le groupe qui entend le discours de son chef dans une pièce en intérieur comprend au moins 18 hommes (12 avec M-16 et 2 avec AK-47 pour ceux armés). Le chef de groupe porte également un M-16 dans le dos.

Lors des préparatifs de l'attaque et du défilé des véhicules, on note un combattant de l'EI, visage masqué et portant un AK-47, équipé d'un casque. Deux autres le sont aussi dans les véhicules improvisés. Un autre combattant avec M-16 porte aussi un casque.



Un des fantassins escortant les VBIED à bord d'un autre véhicule est aussi casqué.


Lors des premiers échanges de tirs par les fantassins de l'EI, un tireur RPG-7 envoie une roquette OG-7V antipersonnel. 2 tireurs PK font feu de concert. Le pourvoyeur RPG-7 tire au M-16. Le tireur RPG-7 envoie plusieurs roquettes antichars.



















Dans un deuxième temps d'échanges de tirs, les combattants de l'EI utilisent un mortier léger. Le groupe comprend un tireur PK et un tireur RPG-7 expédiant deux munitions OG-7V. Il y a également une mitrailleuse MG-3 et un autre tireur RPG-7 envoyant une roquette antichar. Un autre tireur PK porte une caméra GoPro sur le front. Un des tireurs PK prend à partie l'hélicoptère Apache. Un tireur RPG-7 emploie une roquette HEAT Cobra.



















Les Kurdes qui s'enfuient de leurs positions défensives après le franchissement "surprise" de la tranchée sont visés par un tireur PK (portant un AK-47 dans le dos) accompagné d'un tireur SVD également armé d'un M-16.




Dans le combat de rues à la fin de la vidéo, les véhicules de l'EI sont appuyés par plusieurs tireurs RPG-7. Il y a également un groupe de 3 mitrailleurs avec chacun une mitrailleuse PK et une arme individuelle en plus (AK-47).







Destructions de véhicules adverses : néant.

Butin matériel : dans les positions défensives derrière la tranchée prise aux Kurdes, l'EI s'empare d'une mitrailleuse lourde DSHK, d'un RPG-7 avec des munitions, et d'une jumelle binoculaire. Il y a aussi un lance-roquettes M57 yougoslave qui est abandonné par les Kurdes semblable à celui trouvé par l'EI dans les stocks du régime à Deir-es-Zor au début de l'année après une offensive dans un quartier de la ville.





Morts/prisonniers/blessés adverses : lors de l'éloge de Abou Ali al Anbari, l'EI évoque en images la mort du Navy Seal américain Charles Keating IV tué pendant cette contre-offensive au nord de Mossoul.


Morts/blessés de l'EI : un passage au début de la vidéo est consacré au sheikh Abou Ali Al Anbari. Ce dernier, de son vrai nom Abdulrahman Mustafa al-Qaduli, était le gouverneur des provinces de l'EI en Syrie et successeur potentiel de Baghdadi. Né entre 1957 et 1959 à Mossoul, son parcours est disputé : pour les uns il aurait été membre du parti Baas sous Saddam et général, pour les autres professeur de physique et prêcheur clandestin. Il suit les prêches d'Abou Musaab al-Suri, théoricien du djihad global. Il va en Afghanistan en 1998 et évolue avec al-Qaïda. Revenu en Irak en 2003, il fonde un petit groupe puis rejoint Abou Musab al-Zarqawi et devient son lieutenant à Mossoul. Ben Laden aurait voulu qu'il prenne la place de Baghdadi en 2010. Il devient finalement un membre important de l'EIIL puis de l'Etat Islamique : peut-être relâché des prisons irakiennes en 2012, il est responsable des opérations militaires et du chapeautage des territoires syriens de l'EIIL. Il a également visité en 2015 l'implantation de l'EI en Libye, à Syrte. Successeur possible de Baghdadi, il a été donné pour mort plusieurs fois ; au sein d'al-Qaïda et de l'EI, il faisait autorité par son sens de la stratégie militaire. Il est finalement tué le 24 mars 2016 par les forces spéciales américaines à l'est de Raqqah. En son honneur, à partir du 30 avril 2016, l'EI lance une série d'opérations, comme celle au nord de Mossoul de cette vidéo, baptisée en son nom.


Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah, au début de la vidéo, est suivi du logo du wilayat sous-titré en anglais.

Le franchissement des tranchées protégeant les positions défensives kurdes est en partie filmé par drone.





Le drone filme la première ligne de défense une fois qu'elle est tombée.


Religion : au début de la vidéo, lorsqu'un chef de groupe parle à ses hommes, l'EI insère deux images de combattants en train de prier.



Lors de l'éloge de Abou Ali Al Anbari, on peut voir un combattant lire le Coran.

Pendant la première intervention des appareils américains, on entend un discours d'al-Zarqawi.

Lors de la seconde séquence de combats, après s'être approché des positions défensives kurdes, l'EI dynamite un sanctuaire yézidi.



Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

Nasheed 1 : ?


Nasheed 3 : ?

Nasheed 4 : ilejhim rakibna

Nasheed 5 : ?

Nasheed 6 : Qad'Azamna


Nasheed 8 : Hayya Inghamis


Nasheed 10 :

Commentaires particuliers : cette vidéo montre en réalité une contre-offensive avortée de l'EI qui s'est terminée en désastre. Il est vrai en revanche que pour la première fois depuis longtemps, l'EI a réussi à prendre par surprise ses adversaires kurdes, franchissant la tranchée et la première ligne de défense avant d'être pris sous le feu de l'aviation américaine puis des peshmergas soutenus par les Navy Seals américains. Comme dans la vidéo de Vice News, c'est le "Storming Battalion" de Mossoul qui conduit l'attaque soutenu par les VBIED du "bataillon suicide". Le "Storming Battalion" aurait engagé plus de 300 hommes dans la vidéo et plusieurs douzaines de véhicules : plus de 150 hommes et 25 véhicules au moins sont restés sur le terrain contre 1 Navy Seal et 10 Kurdes tués (sans compter les morts de la milice assyrienne défendant Tel Asqaf). On peut noter qu'effectivement aucun mort adverse n'apparaît dans la vidéo : les Kurdes ont tout simplement fui. Pour surmonter le problème posé par la tranchée et les positions défensives kurdes en hauteur, l'EI a engagé cette fois des bulldozers et un Humvee porte-pont ce qui a surpris les peshmergas. Ceux-ci ont préféré se retirer comme on le voit dans la vidéo, abandonnant une partie de Tel Asqaf : l'EI avançant alors à découvert a été pilonné par l'aviation américaine puis par les forces au sol. Par rapport à la charge de décembre 2015 de la vidéo de Vice News, on note toutefois que le "Storming Battalion" avait tiré les leçons de ses précédents échecs : outre le porte-pont, les M1114 modifiés ont reçu du blindage supplémentaire, des meurtrières supplémentaires pour le tir des hommes embarqués. Le "Shield Battalion" semble avoir prêté des véhicules (ceux peints en noir) au "Storming Battalion" pour cette opération. Les combattants de ce dernier bataillon sont parmi les mieux équipés de l'EI avec les stocks pris à Mossoul, comme le montrent l'abondance des casques et les nombreux équipements de protection individuels ; comme toujours les fantassins sont surarmés. Les appuis en revanche semblent ici assez limités et surtout compensés par les VBIED.

1 commentaire: