jeudi 14 avril 2016

Mourir pour le califat 6/Les batailles épiques de la constance dans les monts Makhoul (Wilayat Dijlah)

Merci à Mathieu Morant et https://twitter.com/green_lemonnn

Titre : Les batailles épiques de la constance dans les monts Makhoul.

Durée : 10 minutes 48 secondes.

Lieu(x) : la vidéo a été publiée par le wilayat Dijlah de l'Etat Islamique. Les combats se déroulent dans les monts Makhoul, au nord-est de Baiji.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 26 février. Les images des snipers montrées à la fin de la vidéo ont été publiées le 8 février au plus tard et d'autres images de tirs à la mitrailleuse PK renvoient à un reportage photo mis en ligne au plus tard le 17 février. La vidéo reflète donc des opérations de la première quinzaine du mois au plus tard.



Type de vidéo : c'est une vidéo de guerre de positions. Les lignes de l'EI ne semblent pas avoir beaucoup bougé depuis la dernière vidéo du wilayat Dijlah dans les monts Makhoul...

Découpage (séquences) : il n'y a pas de découpage organisé dans cette vidéo. Celle-ci ne comprend aucune introduction. La première minute montre le barrage d'artillerie. Les 8 minutes suivent montrent différentes phases de combat dont l'utilisation de VBIED. La dernière minute trente est consacrée au discours d'un djihadiste devant un groupe de combattants.

Forces attaquées/adversaire : une séquence montre un véhicule léger et un Humvee avec tourelle en mouvement. Les combattants de l'EI déchirent un drapeau chiite représentant Abbas. On peut voir un soldat irakien ou milicien répliquer avec son arme au-dessus des sacs de sable de la position défensive. Un AC-208 Combat Caravan de l'aviation irakienne survole le champ de bataille et tire probablement un projectile. L'EI affronte probablement des éléments de l'armée irakienne et/ou des miliciens chiites.





Effectifs engagés/tactiques : l'EI ne semble pas disposer d'effectifs importants dans ce secteur. Lors de l'attaque de la position défensive avec sacs de sable, on voit une dizaine d'hommes seulement. En revanche l'armement est conséquent. Le discours final met en scène un groupe de 16 hommes au moins, ce qui semble cohérent avec ce que l'on voit dans le reste de la vidéo.




Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : les combattants de l'EI pilonnent l'adversaire avec un mortier de 120 mm, un autre plus léger de 82 mm. Un char T-55 (Type 69, la version chinoise du char) déjà vu dans les vidéos précédentes du wilayat est toujours utilisé comme artillerie mobile. On retrouve également le canon D-30 monté sur camion. L'EI emploie aussi un LRM Type 63 monté à l'arrière d'un pick-up Nissan et des salves de roquettes artisanales sur affût simple.



















Plus tard dans la vidéo, on peut voir un groupe de combattants transporter un mortier léger démonté au sommet d'une crête. Le mortier léger entre ensuite en action.




L'EI fait également usage d'un canon sans recul SPG-9 de 73 mm, d'un canon KPV de 14,5 mm sur affût et sous abri, et d'une mitrailleuse DSHK de 12,7 mm sur affût derrière des sacs de sable.







Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : pour ouvrir la voie aux VBIED, les inghimasi de l'EI utilisent un bulldozer blindé avec des plaques de blindage supplémentaires sur les côtés. Ce bulldozer est conduit par Abu Ahmad Al Maqrebi et Abu Yassir Al Hindi.



Après l'explosion des 3VBIED, l'EI envoie un MT-LB armé d'une KPV protégée par un bouclier et lui-même protégé sur les côtés par des grillages supplémentaires contre les munitions antichars. Il porte le drapeau de l'EI.



Kamikazes (identité) : Le premier kamikaze se nomme Al Istishadi Abu A'az Al Jazrawi (un Saoudien). Le deuxième kamikaze est e Al Istishadi Qutaiba Al A'afri. Le troisième et dernier kamikaze a pour nom Al Istishadi Abu Adham Al Misri (un Egyptien).

Véhicules kamikazes (types, impact) : le véhicule de Al Istishadi Abu A'az Al Jazrawi est un pick-up noir bardé sur l'avant de plaques de blindage et de grillages de protection. Le deuxième véhicule kamikaze est sensiblement identique à ceci près que le pick-up a été recouvert d'une véritable carapace blindée continue et pas seulement de plaques. Le dernier véhicule kamikaze est un pick-up blanc, une structure a été ajoutée à l'arrière pour protéger les explosifs.









Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : le groupe de couverture du 1er VBIED (4-5 hommes) comprend un tireur RPG-7 (qui lâche une roquette antipersonnel OG-7V puis une roquette antichar), un tireur PK et un tireur M-16 au moins. On voit un peu plus tard que ce groupe de couverture dispose d'un deuxième lance-roquettes RPG-7.





Les combattants de l'EI attaquent une position défensive adverse avec sacs de sable. Un combattant y expédie une grenade. La plupart des hommes portent des AK-47, quelques-uns ont des M-16 (l'un semble avoir un M-4).







Un premier tireur SVD Dragunov est visible au milieu de la vidéo. L'EI montre un couple de tireurs PK, et de nombreuses séquences de tirs à la mitrailleuse PK de manière individuelle. Il semble y avoir au final plusieurs tireurs SVD dans le groupe de combattants. Au moins un des tireurs PK porte une AK-47 dans le dos en plus de la mitrailleuse.












Les inghimasi finissent par entrer dans la position défensive mais aucun corps adverse n'est visible et la position prise ne sera pas filmée en détails de l'intérieur.

Une autre séquence montre un groupe de tireurs d'élite (certains sur SVD, un autre tirant avec un canon de 23 mm modifié monté sur affût, d'autres sur d'autres armes encore) prenant à partie des soldats irakiens ou miliciens (un en train de creuser une position, un autre sortant d'un véhicule). Ce groupe semble comprendre 5 tireurs au moins.











Le discours final montre un groupe de 16 hommes : 11 sont armés d'AK-47, 4 de M-16 ou M-4 et un avec un RPG-7 portant une charge tandem.

Destructions de véhicules adverses : néant.

Butin matériel : néant.

Morts/prisonniers/blessés adverses : néant.

Morts/blessés de l'EI : néant.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange traditionnelle à Allah est suivie du logo du wilayat, avec effet visuel comme de coutume, et dont le nom est sous-titré en anglais. L'effet visuel du logo évoque l'eau, renvoi au nom Dijlah. Le titre de la vidéo suit également avec un effet visuel.

Lors de la séquence d'attaque sur la position défensive adverse, un des combattants de l'EI est vu portant une caméra type GoPro sur le front.



Chose assez rare, la vidéo montre une caméra embarquée sur tireur RPG-7 : on voit un tir de munition antipersonnelle OG-7V puis un autre tir avec munition antichar.





Le discours final montre un groupe de 16 hommes tenant deux drapeaux de l'EI déployés.

Religion : l'EI, au début de la vidéo, fait entendre les paroles "remarquables" d'un combattant du Maghreb.

Un discours d'al-Adnani accompagne l'une des séquences de tirs.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo : le barrage d'artillerie est accompagné du nasheed "دولة الإسلام صالت ". L'intervention du bulldozer blindé et du premier VBIED est accompagné du nasheed "الدولة الاسلاميه - نشيد تقدم الي الموت ثم اقتحم". On trouve au milieu de la vidéo le nasheed Qad 'Azamna - قد عزمنا. La prise de la position adverse se fait sur fond du nasheed "تقدم إلى الموت ثم اقتحم".






Commentaires particuliers : cette vidéo témoigne de la stabilisation du front, à ce moment-là, dans les monts Makhoul. L'EI ne semble pas progresser et se contente de harceler l'adversaire, comme le montre l'emploi des VBIED et surtout des snipers. Le faible nombre de combattants est compensé par une débauche de moyens d'appui.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire