samedi 30 avril 2016

Mourir pour le califat 12/ Qui n'a jamais échappé à la guerre-Wilayat Salahuddine

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn et https://twitter.com/MathieuMorant

Titre : Qui n'a jamais échappé à la guerre.

Durée : 21 minutes 39 secondes.

Lieu(x) : les combats du début de la vidéo se déroulent près de l'île de Tikrit, à l'ouest du lac Tharthar. A la fin de la vidéo, un des bandeaux mentionne la route entre Baiji et Haditha qui semble être l'endroit où se font sauter les 3 VBIED.

Date (sûre par recoupement ou estimée) - avec l'aide de https://twitter.com/xaviservitja : la vidéo, publiée autour du 24 avril par l'EI, correspond à des reportages photos datant du 1er avril et du 26 mars. Abu Abd Al rahman Al Maqdisi lance son VBIED le 2 mars à Al-Salam, sur la route Baiji-Haditha. Abu Amir al-Turki se fait sauter le 16 mars sur la même route et Abu Musab al-Iraqi le 21 mars. On a donc un mélange de séquences jusqu'à début mars soit presque 2 mois avant la vidéo.



Type de vidéo : c'est une vidéo mixte. Le wilayat de Salahuddine montre des opérations récentes avec raids motorisés/mécanisés et attaques de VBIED.

Découpage (séquences) : pas d'introduction : les 5 premières minutes montrent le rassemblement et le départ pour un assaut. Dans les 6 minutes suivantes, on voit l'assaut lui-même contre les positions de la police fédérale irakienne. Les 5 minutes ensuite sont occupées par la présentation du kamikaze turc, son discours et son attaque-suicide. Les 2 autres kamikazes mènent leurs attaques dans les 2 minutes suivantes. Les 4 dernières minutes sont un mélange entre bombardement, tir de missile antichar et antiaérien et attaque sur une position fixe.

Forces attaquées/adversaire : à l'ouest du lac Tharthar, l'EI combat la police fédérale irakienne. Un Humvee de couleur sombre avec DSHK de 12,7 mm en tourelle (immédiatement utilisée) est capturé. Un des combattants de l'EI montre un uniforme avec l'emblème de la police fédérale irakienne. On voit plusieurs hommes quitter une autre position ainsi que plusieurs véhicules sombres de type Humvee. L'EI incendie des tentes ; 2 Humvees de couleur sombre finissent par prendre la fuite.











Un avion à réaction et un hélicoptère Mi-35 sont pris à partie par les armes antiaériennes de l'EI.




Pendant l'attaque sur la route Baiji-Haditha, un pick-up détruit porte l'emblème d'une milice chiite, on a donc probablement affaire ici à des miliciens, peut-être ceux de Kata'ib Ansar al-Hijja qui opèrent bien dans la province de Salahuddine.



Effectifs engagés/tactiques : la colonne motorisée/mécanisée du début de la vidéo transporte plusieurs dizaines de combattants. On voit au moins 20 hommes en dehors des véhicules (pick-up). L'effectif monte probablement à plus de 50 hommes.




Une colonne de fantassins comprend entre 15 et 20 hommes dont le tireur RPG-7 et le pourvoyeur qui ferment la marche. On remarque le RPG-7 est recouvert d'une protection plastique.



Un des combattants de l'EI qui prend la parole dans la vidéo est très jeune, probablement un adolescent.



Le raid à la fin de la vidéo semble impliquer une escouade mécanisée d'une dizaine d'hommes.



Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : l'EI utilise un camion-benne lance-roquettes déjà vu en action dans le wilayat. Un canon M198 de 155 mm américain pris à l'armée irakienne est également utilisé. On retrouve également le système porté associant un tube de canon D30 (122 mm) monté sur camion.









L'EI utilise un mortier de 82 mm pour pilonner les policiers irakiens en fuite.



A la fin de la vidéo, un mortier de 120 mm pilonne les positions irakiennes.



L'EI emploie un lance-missiles antichars Metis-M pour frapper un T-72 arboré d'un drapeau installé derrière des fortifications de campagne avec d'autres véhicules.






Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : au début de la vidéo, on voit un convoi de véhicules avec au moins 3 technicals, dont un armé d'un KPV de 14,5 mm protégé par un bouclier. Des pick-up Toyota transportent des combattants en armes.





Comme de coutume, le wilayat de Salahuddine est spécialisé dans les véhicules improvisés. L'un d'entre eux est bardé de plaques de blindage supplémentaires et d'un grillage installé de biais vers l'avant et est armé d'une mitrailleuse lourde DSHK. Il semble avoir une tourelle d'ILAV (le véhicule lui-même à l'origine est peut-être un ILAV). Un camion de l'EI embarque à l'arrière un canon de 37 mm AA M1939 ou sa copie chinoise le Type 55. Un autre véhicule improvisé, avec blindage et grillage improvisés, dispose d'une tourelle avec mitrailleuse DSHK de 12,7 mm. Au total la colonne comprend près d'une dizaine de véhicules dont semble-t-il, aussi, un bulldozer ou deux. On peut voir un des bulldozers blindés sur l'une des séquences suivantes.













Une autre colonne progresse au crépuscule ou à l'aube. Elle comprend 2 pick-up surblindés avec plaques de blindage et armes lourdes et un Humvee blindé artisanalement avec mitrailleuse M2HB. Ce Humvee embarque en plus une mitrailleuse PK comme on le voit plus tard. Une demi-escouade de 5 hommes avec mitrailleuse PK et RPG-7 est appuyée par un des pick-up surblindés qui tire avec une DSHK.








Le canon de 37 mm sur camion est visible en action à la fin de la vidéo : il s'agit là d'un bitube par contre ou de sa copie chinoise.




Un technical avec ZU-23 monotube tire sur un hélicoptère Mi-35.

Un véhicule blindé improvisé embarque en intérieur une dizaine de combattants (dont un avec mitrailleuse PK) pour attaquer des positions adverses sur la route Baiji-Haditha.

Kamikazes (identité) : Abu al Amir Al Turki (un Turc). Il s'exprime en turc et la propagande de l'EI a donc sous-titré son discours. On apprend notamment qu'il a rejoint le territoire de l'EI 14 mois avant son attaque kamikaze. Pendant son discours, l'EI insère d'autres images comme une vue de Raqqa, l'explosion d'un autre VBIED (peut-être à Ramadi), un technical qui tire en marche contre des troupes irakiennes en retraite.





Abu Abd Al Rahman Al Maqdisi (Palestinien).



Abu Massa'ab Al Iraqi (Irakien).



Véhicules kamikazes (types, impact) : le kamikaze turc conduit un pick-up ou camion blindé artisanalement. Il se jette sur une position irakienne entourée de levées de terre, escorté par un bulldozer qui a dû lui ouvrir la voie.



Abu Abd Al rahman Al Maqdisi pilote un Humvee sans arme de tourelle qui n'est pas spécialement blindé avec des plaques artisanales. On voit très bien les impacts près du véhicule quand il approche de sa cible.




Abu Massa'ab Al Iraqi pilote un pick-up blindé artisanalement avec des plaques qui forment une tourelle fermée sur la plate-forme arrière et un grillage en oblique sur le devant.



Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : parmi les combattants du convoi au début de la vidéo, l'un est armé d'une mitrailleuse PK. Parmi les quelques dizaines de combattants débarqués, la plupart sont armés d'AK-47, on distingue une PK et un RPG-7.

Dans la deuxième séquence avec colonne mécanisée, on trouve une demi-escouade de 5-6 hommes avec PK, tireur RPG-7 (avec AK-47 dans le dos). Une fois les positions de la police fédérale prise, un tireur RPG, un tireur PK et un combattant avec AK-47 tirent en rafales pour le caméraman semble-t-il. Un autre tireur PK a une AK-47 dans le dos. Le RPG-7 tire en cloche sur les véhicules des policiers irakiens qui se replient.










Le groupe de combat pour l'attaque sur la route Haditha-Baiji comprend une bonne dizaine d'hommes.

Destructions de véhicules adverses : un pick-up de miliciens détruit, 3 autres pick-up au moins dont 1 Toyota incendiés et un bulldozer également.





Butin matériel : un Humvee de couleur sombre avec DSHK en tourelle. Un RPG-7 avec munitions, une mitrailleuse lourde DSHK sur affût. Des armes légères.

L'EI capture également 2 mitrailleuses lourdes M2HB, un mortier léger, d'autres armes légères, des roquettes de RPG-7 ainsi que deux missiles antichars 9M133F-1 pour Kornet (charge thermobarique).











Morts/prisonniers/blessés adverses : lors de l'attaque sur la route Baiji-Haditha, plusieurs soldats irakiens s'enfuient et quelques-uns sont abattus. Un corps est ensuite montré de plus près.

Morts/blessés de l'EI : néant.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : après la louange à Allah, le logo du wilayat apparaît sous-titré en anglais.

Religion : quand les combattants débarquent des véhicules, la caméra filme un des hommes lisant un Coran de poche.



Pendant les combats à l'ouest du lac Tharthar, on entend Zarqawi en discours audio.

Au moment de la fuite des policiers, on attend un discours d'al-Adnani.

Le kamikaze turc justifie ses actes par des extraits de la sourate Al Baqara (la vache, verset 207) et de la sourate Al Tawba (le repentir).

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo - avec l'aide de https://twitter.com/VeilleurV : au début, on entend le nasheed "ar-rijal ad-dawari". La deuxième séquence est accompagnée du nasheed dhikra al-Maarik. La troisième séquence voit le chant du nasheed  "Oussoud al-harb". L'intervention du kamikaze turc voit l'utilisation d'un nasheed en turc, "Cihad Yolu". L'attaque du kamikaze palestinien se fait sur fond du nasheed "الدولة الاسلاميه - نشيد تقدم الي الموت ثم اقتحم". Le kamikaze irakien mène son attaque avec le nasheed "Joundouna" en arrière-plan. La dernière séquence est accompagnée du nasheed "Qad 'Azamna - قد عزمنا ".











Commentaires particuliers : c'est une longue vidéo : le wilayat Salahuddine reste toujours le spécialiste des véhicules DIY (Do It Yourself, improvisés) mais les attaques sont de faible ampleur. A moins qu'il se n'agisse d'images de remploi, les appuis sont cette fois plus conséquents. On note par contre que les tactiques s'assimilent de plus en plus à du "hit and run" (frapper et courir = tactique de guérilla, effectuer une attaque du fort au faible et se replier pour éviter la réaction) comme le montre le tir de missile antichar.

3 commentaires:

  1. véhicules DIY ?..."hit and run" ?....franchement vous ne pouvez pas écrire francais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Ce sont des mots du jargon connus en général des gens qui s'intéressent à ce sujet.
      Je vais rajouter des explications.

      Ceci dit, demander les choses gentiment est plus agréable quand même.

      A bon entendeur.

      Supprimer
    2. Haha ! depuis le temps que je lis ce sigle un sans le comprendre.
      Je ne vois aucun probable utiliser des sigles en anglais comme il font parties du vocabulaire utilisé dans les articles spécialisé.

      Super article at super blog. :)

      Supprimer