lundi 11 avril 2016

[Mathieu MORANT] Janvier 2016, offensive de l'EI à Deir Ez Zor : mise à jour

Le 15 mars 2016, l'Etat islamique publie le quatrième volet de ses vidéos consacrées à ses opérations menées dans la province de Deir Ez Zor, sous le titre « La victoire et la conquête imminente viennent de Dieu (4)-Wilayat al-Khayr ». La vidéo, d'une durée de 17 minutes et 4 secondes, revient plus amplement sur l'offensive lancée par l'organisation terroriste le 16 janvier 2016, dont les objectifs principaux étaient situés au nord-ouest de la ville (1) : une vidéo qui complète les trois vidéos de l'agence a3maq, les trois séries de photographies diffusées entre le 17 janvier et le 20 janvier 2016, des documents auxquels sont venus s'ajouter une nouvelle vidéo de l'agence a3maq diffusée le 29 janvier, et deux reportages photographiques publiés le 31 janvier et le 9 février.

L'offensive menée durant l'été 2014 par l'EI contre les derniers bastions du Régime de l'Est de la Syrie (les quartiers généraux de la 17ème Division à Raqqa, le 121ème Régiment d'Artillerie du gouvernorat d'Hassaké (2), puis la 93ème Brigade d' Aïn Issa) avait déjà apportée à l'EI un lot très important de chars, pièces d'artillerie, d'armes légères, munitions diverses, simplement abandonnés sur place et en l'état : 1 an et demi plus tard, l'histoire se répète, mais cette fois à Deir Ez Zor, avec la prise des dépôts d’Ayach : concernant les armes légères et les munitions de divers calibres, cette prise est sans commune mesure avec le butin accumulé durant l'été 2014, et dépasse tout ce qui avait été vu jusqu'ici : les affirmations des sources proches du Régime syrien, relayées par plusieurs sites de presse (3) étaient bien évidemment fausses. Le listing suivant constitue donc une mise à jour du précédent article, s'appuyant sur les derniers documents mis en ligne par l'Etat islamique.

 

Chars de combat et véhicules blindés divers :

  • 1 T-55AMV
  • 2 T-55
  • 1 canon antiaérien automoteur ZSU-23-4 (photo 1, dépôt Ayash)
  • 5 BMP-1
  • 2 BREM-2 (blindés de dépannage sur châssis BMP-1)
  • 1 automitrailleuse BRDM-2
  • 1 véhicule blindé de transport de troupes BTR-152 (photo 2)


     
    Canon automoteur ZSU-23-4, parqué près d'un bâtiment des dépôts d'Ayash : il s'agit, au moins, du deuxième Shilka capturé par l'EI dans le secteur de Deir Ez Zor.

    Véhicule blindé de transport de troupes BTR-152, capturé dans le secteur du transmetteur radio de Deir Ez Zor.


A l'exception du BRDM-2 qui, comme indiqué précédemment semble hors d'état, et de certains BMP-1 ayant visiblement souffert des combats, la plupart de ces blindés semblent utilisables dans l'immédiat par l'EI : lorsqu'ils ne sont pas utilisés dans leur fonction première, généralement, ces engins sont transformés en VBIED. Bien que l'EI disposait déjà d'un T-55AMV utilisé dans le secteur de Deir Ez Zor, il semble bien que ce soit l'exemplaire capturé dans les environs du camp de l'al-Saiqa qui est été immédiatement réutilisé par l'organisation.

Abandonné visiblement à proximité du camp de l'al-Saiqa, ce T-55AMV est ensuite retourné contre ses anciens propriétaires, ouvrant ici le feu sur les positions syriennes depuis l'université Al-Jazeera.


Véhicules divers, composant la batterie (abandonnée) de SA-6 (2K12 Kub) :

  • 1 véhicule radar de détection et de conduite de tir 1S91
  • 2 véhicules de transport et de lancement 2P25 sur châssis GM-578
(numéros 271490 et 271496 : un troisième véhicule est quant à lui visiblement détruit + photo)
  • 2 véhicules de transport/transbordement 2T7/2T7M sur châssis ZIL-131
  • 4 ZIL-131 (diverses versions, atelier mobile)
  • 2 Ural-375D (version cargo)
  • 2 ZIL-131 (version cargo)
Au total, 7 missiles 3M9 (hors d'usage) sont visibles sur le site.

Véhicules divers, abandonnés au sein de la batterie de SA-6, du camp de l'al-Saiqa et ses environs :

  • 2 GAZ-66 (version cargo)
  • 1 GAZ-3308 (numéro 908837 armé d'un bitube ZU-23)
(un second GAZ-3308, armé d'une mitrailleuse DShK, est quant à lui visiblement détruit (photo 4)

Doté d'un camouflage peu commun en Syrie, ce GAZ-3308 a été détruit durant les combats : la mitrailleuse DShK est quant à elle intact.

  • 1 Tatra T815 (version cargo)
  • 1 camionette GAZ Sobol
  • 1 Land Rover Defender (armée d'un canon sans recul M40 de 106 mm)

    Land Rover Defender, armé d'un canon sans recul de 106 mm, et abandonné intact par ses anciens propriétaires.


Véhicules divers, constituant une partie de la logistique des dépôts d’Ayach :

  • 1 ZIL-131 (version Ats-40, véhicule de lutte contre l'incendie)
  • 4 ZIL-130 (version Cargo)
  • 1 UAZ-469
Un ZIL-130, version cargo, et un ZIL-131 Ats-40, version de lutte contre l'incendie, parqués dans l'un des garages des dépôts d'Ayash.


Comme indiqué précédemment, la plupart de ces véhicules étaient déjà hors d'usage avant leur capture : la vidéo mise en ligne le 15 mars confirme qu'une fois capturé et remis en état, le GAZ-3308 (numéro 908837, armés d'un bitube ZU-23) a été retourné contre ses anciens employeurs quasiment immédiatement.

Capturé (encadrés) dans les environs de l'ancien « bataillon de missiles », ce GAZ-3308, armés d'un bitube ZU-23 de 23 mm, est réutilisé par l'EI, pillonant ici les positions du Régime depuis l'université Al-Jazeera.


Armes lourdes et d'appui :

  • 2 canons bitubes ZU-23 de 23 mm (dont l'exemplaire monté sur GAZ-3308)
  • 2 mitrailleuses lourdes DShK de 12,7 mm (plus une DShKM, sur T-55)
  • 9 mitrailleuses lourdes KPV de 14,5 mm (plus une KPV, sur T-55)
  • 1 mitrailleuse SGM de 7,62 mm
  • 1 canon sans recul M40 de 106 mm (l'exemplaire monté sur la Land Rover Defender)


Armes légères :

  • une centaine de fusils d'assaut AK-47/AKM
  • 1 fusil d'assaut Sig-540
  • 1 fusil Lee Enfield
  • 5 (au moins) mitrailleuses légères PK/PKM
  • 1 (au moins) mitrailleuse légère RPD
  • 2 (au moins) lance-roquette RPG-2
  • 11 (au moins) lances-roquettes RPG-7
  • 9 025 grenades diverses (4)
  • 36 grenades à fusil (4)
La collecte des armements et munitions saisis dans les dépôts d'Ayash vient de débuter : sont en équilibre contre le mur, 5 RPG-7, 1 RPG-2 et 2 AK-47/AKM : à noter à l'arrière-plan les fusils d'assaut de la famille Kalachnikov, ainsi que les munitions PG-7 de différents modèles.


Munitions antichars :
  • une centaine de missiles 9M14M Malyutka
  • 1 (au moins) missile 9M113M (Konkurs)
  • 2 roquettes PG-29V
  • Plusieurs roquettes de divers modèles pour RPG-2/RPG-7
  • Plusieurs roquettes M57

    Vue partielle du stock de missiles 9M14M Malyutka saisis dans les dépôts d'Ayash.

    Cette caisse ouverte montre une partie des munitions PG-9 de 73 mm désormais aux mains de l'EI : une roquette PG-2 est également visible.


Il est à noter que la majorité  des armes légères et munitions ont été capturées dans les dépôts Ayach : avant le 15 mars 2016, seuls deux des bâtiments avaient été filmés ou photographiées par la propagande de l'EI, n'offrant qu'un point de vue très partiel du stock capturés. Concernant les munitions saisies, un comptage a été réalisé par @LlamameIshmael (4).

Munitions diverses :

  • Entre 1 348 300 et 1 791 960 cartouches de 7,62x39 et 7,62x54R
  • 17 140 cartouches de 12,7 mm
  • 158 996 cartouches de 14,5 mm
  • 119 768 cartouches de 20 mm
  • 450 cartouches de 23 mm


Vision partielle de l'amoncellement de caisses de munitions de 14,5 mm, stockés dans les dépôts d'Ayash.


Munitions d'artillerie :

  • 223 munitions de 73 mm (PG-9, munitions du 2A28 Grom et du SPG-9)
  • 72 obus de 82 mm
  • 2000 obus de 85 mm
  • 6 roquettes de 107 mm
  • 4 obus de 120 mm
  • 165 obus de 120 mm (RAP)
  • 576 obus de 122 mm
  • 1120 fusées d'artillerie (pour obus de 122 mm)
Une partie des obus de 85 mm entreposés dans les dépôts d'Ayash.


Une vue du stock de munitions d'artillerie de 122 mm capturé dans les dépôts d'Ayash.


A l'image de ce qui avait déjà été diffusé par l'EI entre le 17 et le 20 janvier 2016, il est plus que probable que ce listing, déjà à proprement parler hallucinant, soit de fait encore plus conséquent. Visiblement, aucune leçon n'a été retenue des offensives menées par l'organisation terroriste durant l'été 2014, le Régime ayant laissé le contenu de l'un de ses plus importants dépôts de munitions à porter de mains des djihadistes de l'EI. Le tout dans un secteur où les troupes hétéroclites de Bachar al-Assad sont pourtant encerclées, et donc, a priori, où le ravitaillement (s'effectuant par voie aérienne) en armes et munitions n'est pas des plus simples.


Comme d'usage, les stocks saisis, en particulier les armes légères et les munitions ont été rapidement évacués par l'EI, sans être outre mesure inquiété par les aviations syrienne et russe. Nul doute que les djihadistes sauront en faire bon usage, en particulier sur ce front où les combats s'enlisent dans une guerre de positions semblant interminable. Quelques heures après la reprise de Palmyre par les troupes fidèles au Régime syrien, fort d'un appui russe sans précédent dans cette région, l'Etat islamique lançait une nouvelle offensive dans le secteur industriel de Deir Ez Zor, avec en tête, l'un blindé BREM-2 capturé en janvier dernier, et transformé pour l'occasion en VBIED.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire