lundi 22 février 2016

Mourir pour le califat 2/Le raid des Vautours (wilayat al-Anbar)

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn

Titre : Le raid des Vautours.

Durée : 13 minutes 45 secondes.

Lieu(x) : plusieurs lieux sur la vidéo. La première attaque kamikaze dans l'introduction a lieu à l'est de Ramadi. Les attaques kamikazes de la deuxième séquence ont lieu à 70 km environ à l'ouest de Ramadi. L'attaque de la troisième séquence est contre une position fixe de l'armée irakienne a lieu dans la région de Nukhayb, localité située à une centaine de kilomètres à peine de la frontière saoudienne, bien plus au sud.

La séquence 2 de la vidéo a lieu à l'ouest de Ramadi (point noir en haut : environ 70 km à l'ouest de la ville). La séquence 3 se déroule près de Nukhayb, plus au sud, vers la frontière saoudienne.


Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été publiée le 3 février. Les attaques kamikazes correspondent à un reportage photo de l'EI mis en ligne le 23 janvier, date la plus tardive pour ces attaques donc. L'attaque sur le poste des environs de Nukhayb correspond à un reportage photo mis en ligne le 4 janvier mais l'assaut a pu avoir lieu avant, en décembre 2015.

Type de vidéo : la vidéo se concentre sur l'emploi de véhicules kamikazes. Une petite scène d'assaut la conclut.

Découpage (séquences) : Les parties sont clairement séparées dans la vidéo par des bandeaux et effets visuels. L'introduction (environ 2 minutes) de la vidéo met en scène deux véhicules kamikazes, probablement à l'est de Ramadi. La partie centrale de la vidéo (environ 7 minutes) montre 3 véhicules kamikazes ciblant des positions de l'EI à 70 km à l'ouest de Ramadi. La dernière partie (environ 4 minutes) montre l'assaut sur une petite position de l'armée de la région de Nukhayb, avec là encore emploi de véhicules kamikazes.

Forces attaquées/adversaire : dans la région de Nukhayb, il s'agit de l'armée irakienne. Pour la séquence à l'ouest de Ramadi, c'est la police fédérale qui semble visée.

Effectifs engagés/tactiques : les kamikazes engagés à l'ouest de Ramadi sont accompagnés d'un effectif de soutien assez faible (quelques technicals, quelques fantassins). L'attaque contre le poste de Noukhayb engage plusieurs véhicules et au moins une douzaine d'hommes, sans doute plus. L'assaut lui-même implique au moins 2 véhicules et une douzaine d'hommes visibles à l'écran.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : le premier véhicule kamikaze (en milieu urbain) est appuyé par les tirs d'une DSHK sur affût, d'une mitrailleuse PK et d'un RPG-7 (plus des fantassins dont un avec M-4).






Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : un technical avec KPV de 14,5 mm appuie la progression du premier véhicule kamikaze à l'ouest de Ramadi.



Un technical avec ZU-23 monotube couvre la course du deuxième véhicule kamikaze à l'ouest de Ramadi.



Les deux technicals tirent pour couvrir la progression du troisième kamikaze à l'ouest de Ramadi.

La colonne d'assaut qui accompagne le kamikaze contre la position de la région du Nukhayb comprend au moins un technical avec KPV et un autre avec bitube ZU-23.




Kamikazes (identité) : le premier kamikaze utilisé à l'ouest de Ramadi est Abu Omar Al Hamawi (un Syrien).



Le deuxième kamikaze s'appelle Abu A'aeshat Al Hiti (un Irakien).



Le troisième kamikaze est Hazifat Al Baghdadi (un Irakien).




Le kamikaze déployé contre la position à Nukhayb s'appelle Abu Abdallah Al Ansari (un Syrien).



Un autre kamikaze (ou inghimasi) utilisé contre cette position est Abu Janat Al Ansari (un Syrien).



Véhicules kamikazes (types, impact) : dans l'introduction de la vidéo, on voit un camion-benne avec blindage artisanal (avant et sur les côtés) se faire exploser dans un cadre urbain, à l'est de Ramadi d'après un bandeau. Puis un véhicule rapide (peut-être un Humvee) fonce rapidement sur une concentration de véhicules de l'armée irakienne sur une route et se fait sauter à côté du premier véhicule rencontré (Humvee ?).




Le premier véhicule kamikaze utilisé à l'ouest de Ramadi (Kilo 70) est un pick-up blindé artisanalement avec du grillage sur l'avant et des plaques sur les côtés.



Le deuxième véhicule kamikaze à l'ouest de Ramadi est du même type, avec un blindage artisanal davantage marqué (grillage devant le pare-brise). Il vise un poste de la police fédérale irakienne.



Le troisième véhicule kamikaze à l'ouest de Ramadi est un camion-benne blindé artisanalement. Il pénètre à l'intérieur de positions de la police fédérale visées par le deuxième kamikaze (on voit un véhicule), et explose.



Le véhicule kamikaze utilisé pour frapper la position de l'armée irakienne à Nukhayb est également un pick-up blindé artisanalement. Il explose près ou dans l'installation.





Un autre kamikaze se jette contre la position mais c'est peut-être un inghimasi et non un véhicule.

La vue du drone qui montre l'assaut sur la position laisse penser qu'un kamikaze s'est fait exploser à l'intérieur, vu les dégâts.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : un tireur à la mitrailleuse PK couvre la progression du premier kamikaze à l'ouest de Ramadi.



Un autre tireur PK progresse la course du deuxième véhicule kamikaze à l'ouest de Ramadi.



Le même tireur PK appuie également la progression du troisième véhicule kamikaze à l'ouest de Ramadi.



Les rares fantassins visibles de l'assaut dans la région de Nukhayb sont armés d'AK-47 ou de M-16.

Destructions de véhicules adverses : 3 épaves de Humvees au moins sont visibles à l'intérieur de la position prise dans la région de Nukhayb.



Butin matériel : non visible.

Morts/prisonniers/blessés adverses : un soldat irakien, visiblement le seul survivant, est abattu à l'intérieur de la position de la région de Nukhayb.




Morts/blessés de l'EI : néant.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : au début de la vidéo, le logo du wilayat Anbar apparaît avec effet visuel mais sans sous-titrage en anglais.

Le deuxième kamikaze qui explose au milieu d'une colonne de véhicules de l'armée irakienne est filmé par drone.

Dans l'attaque du poste de la région de Noukhayb, une des explosions kamikazes est filmée par drone, tout comme l'assaut au sol. Le drone s'éloigne après la bataille ce qui achève la vidéo, en mode accéléré.




Religion : on trouve toujours la formule d'hommage à Allah en tête de la vidéo.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo : Les deux premiers kamikazes à l'ouest de Ramadi sont lancés sur fond du nasheed "سرايا دولتي هي". Le troisième kamikaze réalise son attaque avec en fond sonore le nasheed "هللي سمر الحراب".




Commentaires particuliers : néant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire