mercredi 27 janvier 2016

L'Etat Islamique : La victoire et la conquête imminente viennent de Dieu (3)-Wilayat al-Khayr

Merci à Mathieu Morant , Arnaud Delalande et https://twitter.com/green_lemonnn


Le 13 janvier, l'Etat Islamique a publié le troisième volet de sa série consacrée aux grandes opérations dans le wilayat d'al-Khayr (Deir es-Zor). J'avais commenté le deuxième volet dédié à l'attaque de positions au sud de l'aéroport en septembre 2015.

Dès le début de la vidéo, une carte satellite plongeante depuis l'espace nous montre que l'objectif de l'EI est l'aéroport de Deir-es-Zor, toujours tenu par le régime. Suit un défilé d'armes lourdes : ZSU 23/4 de prise, un camion portant un canon AA S-60 de 57 mm (qui est lui aussi une arme du régime retournée...), des bitubes AA de 23 mm ZU-23 ou de 14,5 mm KPV... une autre carte se focalise ensuite sur un quartier au nord-ouest de l'aéroport, à l'est du stade de foot, al-Sinaa. Un premier chef de groupe tient à discours pour motiver ses troupes : une vingtaine d'hommes, majoritairement armés d'AK-47 et d'au moins une mitrailleuse PK. Un autre chef de groupe s'adresse également à ses hommes. On peut voir ensuite une trentaine de combattants faire leur prière. L'EI filme ensuite des positions du régime, probablement près de l'aéroport. Un canon de l'enfer, le S-60 sur camion et au moins un canon sans recul SPG-9 entrent alors en action contre les positions du régime. On distingue un abri pour avion de l'aéroport sur les images : il est situé à l'angle est de l'aéroport, quasiment à l'extrémité des pistes. L'EI bombarde le secteur depuis, à une distance d'au moins 300 m. Les images semblent identiques à d'autres prises début novembre 2015.

Carte de Deir es-Zor. En bas, l'aéroport tenu par le régime. Le point noir représente le quartier d'al-Sinaa près du quartier industriel, où a lieu l'action finale de la vidéo.




L'aéroport montré sur la carte de l'EI.

ZSU 23/4 Shilka pris au régime par l'EI.

Un camion avec S-60 capturé sur le régime.


Bitube KPV sur technical.

Bitube ZU-23 sur technical.



Le quartier d'al-Sinaa et le quartier industriel sur une carte de la vidéo.

Discours aux troupes.



La prière.

L'EI observe les positions du régime.


Canon de l'enfer.


Le S-60 en action.



Ce char embossé qui tire semble être une image ancienne : on voit la même ou quasiment dans la vidéo de septembre...


SPG-9 en action.

Les hangars de l'aéroport de Deir es Zor.

Le hangar visé est à l'extrémité est de l'aéroport. L'EI tire depuis au moins 300 m de distance.



Véhicule de l'Etat Islamique visibles dans la vidéo

1 x ZSU 23/4
1 x camion embarquant un canon AA S-60 de 57 mm (récupéré sur le régime)
2 x technicals avec bitube KPV de 14,5 mm
1 x technical avec bitube ZU-23 de 23 mm
1 x char T-55
1 x char T-72
1 x BMP-1


La séquence suivante montre des véhicules kamikazes lancés contre les positions du régime près de l'aéroport. Le premier monte un T-55 détourellé. Il explose au loin. Le deuxième est embarqué sur un pick-up blindé de manière artisanale : il s'agit de Hafez Al Jazrawi (un Saoudien). Un troisième kamikaze manipule un camion-benne avec blindage additionnel : il s'agit de Abu Dajanat al Saheli, un Syrien venant de la zone entre la plaine d'al-Ghab et la côte, d'où son nom de guerre. Ces images datent également de début novembre 2015 (autour du 10-11).

VBIED 1 : T-55 sans tourelle.


Explosion.

VBIED 2 : Hafez Al Jazrawi (Saoudien).

Explosion.

VBIED 3 : Abu Dajanat al Saheli (un Syrien du Sahel, la région entre la plaine d'al-Ghab et la côte peut-être) : les images datent du 11 novembre 2015.

Explosion.



Véhicules kamikazes utilisés par l'EI dans la vidéo

1 x T-55 sans tourelle
1 x pick-up blindé
1 x camion-benne blindé

2 x bulldozers blindés
1 x camion-benne blindé

Les images suivantes montrent le pilonnage de positions du régime par des technicals, un équipé d'un bitube AA ZU-23 de 23 mm, au moins deux équipés de bitubes KPV en 14,5 mm, par des mitrailleuses PK et DSHK. Le ZSU 23/4 retourné est également de la partie, de même que le canon SPG-9 qui tirait sur les hangars à l'est de l'aéroport, ce qui laisse supposer qu'on est dans le même secteur et à la même période. Un RPG-7 et un fusil de sniping lourd en 12,7 mm sont également de la partie. Un hélicoptère Mi-8/17 est filmé à distance, de même qu'un ou plusieurs MiG-21 du régime syrien qui sont pris à partie par les technicals.

PK.

Technical avec ZU-23 bitube.

Bitube KPV sur technical.



DSHK sur affût.


Le ZSU 23/4 en action.


Fusil de sniping lourd.

RPG-7.



Mi-8 filmé à distance.

MiG-21...

Et tir des technicals contre ce dernier.




La scène qui vient ensuite montre l'assaut sur le quartier d'al-Sinaa, à l'est de la ville de Deir-es-Zor, au nord-ouest de l'aéroport, autour de la veille de Noël, le 24 décembre 2015. L'assaut est précédé par l'explosion de plusieurs véhicules kamikazes. Le premier, un bulldozer blindé artisanalement, est piloté par un Syrien, Abu Jahad Al Darawi. Un autre Syrien, Abu A'abadat al Shami, conduit un deuxième véhicule kamikaze, un autre bulldozer blindé. Un troisième Syrien, Syaf Al Banyassi, pilote un autre camion kamikaze au blindage renforcé. Les trois kamikazes se sont exploser successivement. Une mosquée est visible sur la séquence : si l'on s'en refère au secteur pris par l'EI lors de l'attaque du 23-24 décembre, il s'agit probablement de la mosquée al-Ghazali. Les 3 kamikazes s'engagent dans des rues parallèles, au-delà de la mosquée, vers les positions du quartier industriel tenu par le régime. Syaf Al Banyassi, sur le camion, qui est au milieu, se fait sauter en premier ; puis c'est Abu A'abadat al Shami sur le deuxième bulldozer blindé, sur la gauche ; enfin vient le tour de Abu Jahad Al Darawi sur l'autre bulldozer blindé. Une caméra GoPro montée sur un des combattants filme l'assaut au sol. Les hommes de l'EI contournent la mosquée et entrent dans le quartier industriel où ont explosé les kamikazes, au nord du quartier, sous les tirs ennemis (on voit les impacts au sol). La progression dans les rues est couverte par des jets de grenades et un tir de mitrailleuse PK. On remarque un brancadier qui vient récupérer un blessé ainsi que plusieurs combattants qui apportent le ravitaillement en eau. Un Su-24 du régime (ou russe) survole les hommes de l'EI. Ceux-ci pénètrent dans le quartier industriel précédé par un char T-55. Un canon de l'enfer appuie l'assaut à distance, de même qu'un tireur RPG-7 qui effectue un tir "en cloche". L'EI engage deux chars en combat urbain : un T-72 et le T-55 sans doute vu précédemment. Tourelle tournée vers la gauche, les deux chars expédient plusieurs obus chacun. Les fantassins de l'EI sont ensuite engagés dans le combat de rues. Deux mitrailleuses PK retranchées derrière une barricade ouvrent le feu. Des combattants couvrent la traversée d'une rue par leurs camarades en tirant à l'AK-47. L'un des hommes montre à la caméra un emblème d'épaule du Hezbollah libanais. Utilisant une technique éprouvée en combats de rues, les hommes de l'EI pratiquent des trous dans les cloisons à l'intérieur des bâtiments pour éviter de passer par les rues. Ils utilisent des explosifs amenés par quelques hommes pour faire sauter certains passages. On peut voir ensuite une quinzaine de corps de combattants du régime. Il y a une épave de char dont on voit la tourelle éjectée qui a l'air ancienne (T-72), en revanche on voit ensuite l'épave encore fumante d'un autre T-72. L'EI montre ensuite un passeport ou un document d'identité du régime qui est, chose surprenante, écrit en français. Le butin est montré à la fin de la vidéo, sur fond de discours sonore du calife al-Baghdadi : un canon KPV sur affût fixe, des munitions dont des roquettes pour RPG-7, des armes légères... l'EI capture aussi des munitions estampillées "2 charges de poudre M57 pour la mine à charge creuse" (en français), sans doute des munitions à charge creuse pour le lance-roquettes yougoslave M57 (copie du Panzerfaust allemand). La vidéo se termine sur un portrait de Bachar el-Assad lacéré et sur l'arrivée d'un BMP-1 de l'EI dont l'un des membres d'équipage agite son couteau vers le ciel.

En bleu, le quartier pris par l'EI lors de l'assaut du 23 décembre (rouge : le régime ; noir, l'EI).


VBIED 1, bulldozer blindé : Abu Jahad Al Darawi.

Abu Jahad Al Darawi.

Abu A'abadat al Shami


Abu Jahad Al Darawi

Abu Jahad Al Darawi monte dans son VBIED.

VBIED 3 : Syaf Al Banyassi.


Syaf Al Banyassi.


VBIED 2 : Abu A'abadat al Shami.

VBIED 3.


Les lieux de l'action.


Trajet approximatif des 3 VBIED (flèches). Les numéros indiquent l'ordre des explosions En rouge la mosquée al-Ghazali (autre mosquée en rouge au nord).

VBIED 2 à gauche, 3 à droite.

Le VBIED 3 explose en premier.

Le VBIED 2 explose ensuite.



Puis le VBIED 1 (à droite sur l'image).
Les flèches indiquent le début de l'attaque vu en GoPro.


Devant la mosquée...

Puis juste au nord du quartier industriel.






Un brancardier vient récupérer un blessé.

Derrière le tireur PK, on voit les brancardier s'affairer pour secourir le blessé.

Approvisionnement en eau.


Su-24 du régime ou russe ?

Un T-55 précède les fantassins.

Des trous dans les cloisons pour progresser.

Canon de l'enfer.

Tir en cloche de RPG-7.

T-55.




T-72.





Barricade en combats de rues.


Emblème du Hezbollah.

Explosifs pour dégager les obstacles.




Epave ancienne.

Un des corps de soldats du régime visibles.



Epave de T-72 encore fumante.

Passeport en plusieurs langues, dont le français.



Canon KPV sur affût.

Roquettes de RPG-7 et munitions.



Des munitions à charge creuse KV6801-1 pour lance-roquettes M57 yougoslave.




BMP-1.

2 commentaires: