dimanche 20 décembre 2015

Soutenez le califat (2)-Wilayat Ninive


Merci à https://twitter.com/green_lemonnn?lang=fr

Cette vidéo de l'Etat Islamique, tournée dans la province de Ninive, présente un camp d'entraînement de l'organisation. Un combattant qui se tient au sommet d'un bâtiment du camp d'entraînement porte le drapeau de l'organisation. Dans la première partie de la vidéo, on peut voir des combattants, qui ont tous le visage caché, descendre en rappel le long du bâtiment, certains tirant avec des AK-47 vers le sol. D'autres descendent la tête en bas. D'autres glissent le long d'un treuil (dont un avec un drapeau noir dans le dos) et tombent en dessous dans une surface plane d'eau, dont ils se relèvent ensuite pour tirer ) à l'AK-47.













Un instructeur présente ensuite une formation aux premiers secours. Puis il tient un discours devant les armes traditionnelles utilisées par l'EI : AK-47, M-16, RPG-7, mitrailleuse PK, mortier léger. On voit ensuite un homme démonter une mitrailleuse PK.









La scène suivante montre le discours d'un personnage dont le surnom est Abu Talhat Al Ansari. Durant son discours, la caméra s'attarde sur les auditeurs. Outre le drapeau de l'EI fixé au mur, on remarque des schémas présentant visiblement les armes et les munitions.





On peut voir ensuite la cantine du camp, les tables sont bien garnies. Le drapeau de l'EI trône toujours en bonne place. On distingue ensuite le dortoir des élèves combattants qui ressemble exactement à celui d'une armée. Les élèves s'entraînent ensuite au combat rapproché. Un instructeur présente ensuite le RPG-7 (on entend distinctement « RPG seven »). L'entraînement passe ensuite en extérieur : les hommes sautent à travers des cercles de feu ou au-dessus de buissons en feu, sur fond de la voix du cheikh Abu Hamza Al Muhajer, visiblement décédé. Une moto passe ensuite au ralenti sur les torses de soldats alignés en rang. Un autre homme casse avec un marteau des dalles empilées sur des torses d'élèves. Un autre homme passe en courant sur les torses. Puis on voit les élèves manipuler en groupe les AK-47.















Dans la scène finale, les élèves, mains tendues et jointes vers le centre, en cercle, scandent les mêmes phrases, à côté du drapeau. Un beau montage de propagande, donc, pour nous montrer que l'EI n'est pas affecté par les frappes aériennes et conserve la capacité d'entraîner ses combattants.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire