mercredi 23 décembre 2015

L'Etat Islamique : Protecteurs de la religion (2)-Wilayat al-Furat

Merci à Mathieu Morant et https://twitter.com/green_lemonnn

Le wilayat d'al-Furat (Euphrate) de l'Etat Islamique est à cheval sur la Syrie (province de Deir-es-Zor) et sur l'Irak (province d'al-Anbar). C'est l'illustration même du non respect des frontières de l'accord Sykes-Picot par l'organisation, même si en réalité, la division remonte à l'époque de l'empire ottoman. C'est néanmoins l'un des wilayats de l'EI à se situer sur les deux pays.

On voit sur cette carte que le wilayat al-Furat est à cheval sur la Syrie et l'Irak. Le wilayat al-Jazirah dont je parlais récemment, plus au nord, l'est aussi mais ses frontières sont plus floues. Il est difficile de cartographier les wilayats définis par l'EI qui ne correspondent pas toujours aux provinces administratives des deux pays concernés.  Source : http://talos-im.com/wp-content/uploads/2015/06/Wilayat-map.png



 

On peut déjà remarquer que contrairement à d'autres wilayats de l'EI, le logo d'al-Furat n'est pas sous-titré en anglais, comme c'est souvent le cas. L'introduction montre diverses images : un combattant lisant le Coran, son M-16 appuyée contre un mur ; un tireur à la mitrailleuse PK, un autre avec un FN FAL ; un Humvee détruit et un cadavre de combattant. On aperçoit enfin une colonne de véhicules, dont un technical avec KPV monotube de 14,5 mm et en queue de colonne ce qui semble être le véhicule-suicide utilisé plus tard.

La colonne de l'EI. Au fond, le véhicule kamikaze. Devant, un technical avc KPV.


L'objectif semble être un poste de l'armée irakienne (on est donc côté irakien du wilayat, dans la province d'al-Anbar). On aperçoit un Humvee et un camion léger ainsi que des hommes en position derrière des sacs de sable. Le tir de barrage de l'EI commence par deux obus de canon sans recul SPG-9 tirées à dos d'homme, ainsi que par l'utilisation d'un « canon de l'enfer ». S'ensuit de nombreuses salves de roquettes tirées depuis des affûts artisanaux simples : soit des roquettes type Grad, soit d'autres bricolées.


L'objectif : un poste de l'armée irakienne. On distingue un Humvee, un camion et plusieurs soldats.


Tir au SPG-9 porté à dos d'homme.


"Canon de l'enfer".




Salve de roquettes type Grad sur affût simple.









Roquette artisanale.



Les combattants de l'EI emploient un mortier léger de 60 mm. Ils ont mis en batterie une mitrailleuse lourde DSHK de 12,7 mm qui tire en intérieur à travers une meurtrière. Une autre tire depuis une position protégée par des sacs de sable à l'extérieur. Cette dernière vise des positions adverses elle aussi protégée par des sacs de sable. Un autre combattant tient une autre de ces mitrailleuses, posées sans affût sur une autre meurtrière dans un bâtiment. Une mitrailleuse PK est également utilisée à travers une meurtrière.

Tir au mortier de 60 mm.



DSHK tirant à travers une meurtrière.

Autre DSHK à l'extérieur.



DSHK sans affût.

Mitrailleuse PK.





Pour débuter l'attaque, l'EI envoie un véhicule-suicide, un pick-up surblindé de manière artisanale piloté par un très jeune kamikaze. Après les habituelles embrassades, le véhicule-suicide fonce vers son objectif et explose. L'EI a capturé un film des défenseurs montrant l'explosion qui est inséré dans la vidéo (bandeau de texte d'une autre couleur, jaune, pour le signaler). Entre alors en action une pièce d'artillerie lourde, un canon M46 de 130 mm, qui tire au moins 4 obus. Les combattants de l'EI tirent ensuite à l'AK-47, à la PK, au RPG-7, avec une mitrailleuse DSHK retranchée dans un bâtiment et un mortier de 82 mm sur un convoi de 5 véhicules (Humvees apparemment) à l'arrêt. Les véhicules se mettent en mouvement. Un des Humvees arrêté sur le sommet d'une colline est visé par un missile antichar 9M133 AT-14 Kornet et frappé de plein fouet. On voit ensuite deux carcasses de Humvees détruits. Dans la dernière partie de la vidéo, l'EI place des explosifs, notamment dans des jerrycans, pour détruire des bâtiments, probablement les positions de l'armée irakienne.

Abu Mahdi Al Dara'awi, un très jeune kamikaze syrien, sur son véhicule-suicide.





L'explosion filmée par les défenseurs (vidéo capturée par l'EI).

Une pièce lourde en action : sans doute un M46 de 130 mm ?





Tir sur un convoi de 5 véhicules à l'arrêt, des Humvees.


Tir de RPG-7.

Mortier de 82 mm.




Un lance-missile antichar Kornet va pulvériser un des Humvees stationné sur la colline d'en face.



Carcasse de Humvee.

L'EI fait sauter à l'explosif les positions prises à l'armée irakienne.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire