dimanche 27 décembre 2015

Jean-Yves LE NAOUR, Claude PLUMAIL et Albertine RALENTI, Charles De Gaulle, tome 1 : 1916-1921 Le Prisonnier, Grand Angle, Bamboo Editions, 2015 48 p.

Les éditions Bamboo continuent sur leur lancée dans leur collection Grand Angle, qui a déjà sorti plusieurs volumes intéressants sur la Première Guerre mondiale, grâce à la collaboration de l'historien Jean-Yves Le Naour en particulier.

Ici, le travail porte sur Charles De Gaulle, avec un premier tome consacré à son parcours pendant la Première Guerre mondiale, sa captivité, moment souvent méconnu dans l'histoire du personnage d'ailleurs.

La BD fait commencer l'histoire à l'arrivée de De Gaulle à Verdun, le 1er mars 1916, où il rencontre Pétain, qui est encore son mentor. Puis c'est la capture -qui a donné lieu d'ailleurs à une virulente polémique initiée par les adversaires politiques du général, notamment à l'extrême-droite, après la Seconde Guerre mondiale et pendant la guerre d'Algérie. Le reste de l'album met en scène les tentatives d'évasion répétées de De Gaulle, qui ont toutes échoué, l'attente de sa famille, son retour à la fin de la guerre, sa participation à la guerre russo-polonaise contre son ancien codétenu Tchoukhatchevski, puis sa rencontre avec Yvonne Vendroux.

La contribution de l'historien à la bande dessinée se sent immédiatement dans la relation des événements, minutieuse : la captivité de De Gaulle est bien retracée, de même que son caractère bien trempé. Pourtant, la narration, qui se veut de manière évidente pédagogique, a quelque chose de lisse : le récit ne s'élève pas à la hauteur du sujet. Une impression renforcée par le dessin, très sobre, peut-être un peu trop : on aurait aimé quelque chose de parfois plus somptueux. Ici, l'ensemble est très académique, simple. De la même façon, le dossier de l'historien à la fin du volume balaie tous les événements vus dans l'album mais ne rajoute rien, ce qui est dommage, d'autant qu'il n'indique aucune piste bibliographique, ce qui aurait été un plus.

Il ne faut donc pas s'y tromper : c'est une BD documentaire, bien calibrée pour les néophytes voulant découvrir le personnage ou pour ceux qui veulent  en faire une utilisation pédagogique. Pour les autres, passez votre chemin.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire