jeudi 26 novembre 2015

L'Etat Islamique : « Leur assemblée sera défaite, et ils prendront la fuite »-Wilayat al-Barakah

Merci à l'infatigable https://twitter.com/green_lemonnn?lang=fr pour la traduction des bandeaux.

L'Etat Islamique a récemment publié une vidéo de propagande de ses opérations dans le wilayat d'al-Barakah (qui correspond à la province syrienne de Hasakah, au nord-est du pays).

La vidéo commence comme souvent par des extraits emprunté à des chaînes arabes : ici on voit les combattants kurdes des YPG que l'EI affronte dans la province, mais aussi le général Austin, qui est à la tête du CENTCOM depuis mars 2013 (le commandement américain qui couvre l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient et l'Asie Centrale, et donc principalement les théâtres irakien et afghan). On remarque également que l'EI floute les femmes combattantes des YPG ou celles qui assistent à leurs manifestations dans les images.



Un combattant de l'EI, Abou Mohamed Al Maghrebi, entame alors un discours qui va s'étaler sur une bonne partie de la vidéo (qui dure presque 12 minutes). Abou Ibrahim al Homsi, un Syrien donc, fait également son discours avant de monter dans le pick-up surblindé qui va lui servir de véhicule kamikaze. Le kamikaze explose dans une petite localité après que sa progression ait été protégée par une couverture de feu. On voit ensuite une petite escouade de l'EI (8-10 hommes, dont un pourvoyeur RPG-7) commencer la progression.

Abou Mohamed Al Maghrebi

Abou Ibrahim al Homsi




Le kamikaze se dirige vers son véhicule.

... qui se met en route.

Tir de couverture.


L'EI montre la progression du kamikaze avant l'explosion.


Explosion du véhicule dans une petite localité.


Escouade en progression. 7 hommes visibles dont le pourvoyeur RPG-7 (2ème à partir de la droite).


Le discours de Abou Mohamed Al Maghrebi reprend pour plusieurs minutes. L'escouade, que l'on voit tirer au milieu, comprend bien un tireur RPG-7 et un tireur à la mitrailleuse PK. Le chef de groupe arbore un insigne bleu sur l'épaule droite, une sorte de ruban. Puis après un discours du calife al-Baghdadi, la vidéo de propagande met l'accent sur ses armes lourdes. On voit un technical avec Toyota Hilux embarquant un KPV de 14,5 mm monotube ; plusieurs tireurs à la mitrailluse PK qui ont l'air de faire feu pour le cameraman et pas sur un objectif précis ; des roquettes artisanales de 107 mm ; des pièces d'artillerie lourde probablement prises sur le régime syrien en 2014, un M-46 de 130 mm, un D-30 de 122 mm ; des lance-roquettes artisanaux ; des mortiers légers et canons de l'enfer ; un technical avec KPV de 14,5 mm ; un autre technical avec monotube ZU-23 de 23 mm ; une mitrailleuse DShK de 12,7 mm ; un autre technical avec bitube ZU-23 de 23 mm protégé par un bouclier sur un Toyota. On ne sait pas bien sur quoi les combattants de l'EI ouvrent le feu : les mortiers et lance-roquettes semblent viser une position fortifiée ; on voit vaguement un prisonnier. Pour le reste, notamment dans les dernières images, les hommes sourient, on a vraiment l'impression d'être dans une séquence montée pour la propagande.

Discours du calife al-Baghdadi.


 Le chef d'escouade porte une sorte de ruban bleu à l'épaule droite.

KPV de 14,5 mm sur Toyota Hilux.

KPV de 14,5 mm.

Tir à la mitrailleuse PK. Ca a tout l'air d'une scène montée pour l'objectif...

Même constat...

...et toujours pareil : on ne voit pas sur quoi tirent les mitrailleurs...

Lance-roquettes artisanal (107 mm ?)


M-46 de 130 mm (pris à l'armée syrienne probablement).

D-30 de 122 mm (lui aussi probablement pris à l'armée syrienne).

M-46 de 130 mm ou sa copie chinoise le Type 59-1.

D-30 de 122 mm.

Roquettes artisanales.

Mortier moyen.

"Canon de l'enfer".

Enfin une cible ! Une position fortifiée.



KPV de 14,5 mm protégé par un bouclier.

ZU-23 monotube de 23 mm.




Des prisonniers ? Les seuls "ennemis", peut-être, visibles de toute la vidéo.


Bitube ZU-23 de 23 mm.














Séquence finale. 2 technicals et une dizaine d'hommes tirent, sur l'horizon, sans cible visible. Certains ont le sourire. Tout cela ressemble encore fort à un montage pour la caméra...


En résumé, si l'on excepte l'attaque-suicide, cette vidéo confirme une tendance récente où la propagande de l'EI diminue nettement en qualité, faute d'actions victorieuses à célébrer sur le terrain : les montages sont de plus en plus évidents.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire