mardi 17 novembre 2015

L'Etat Islamique : Progrès de la bataille dans la région à l'est de Ramadi-Wilayat al-Anbar

Une des dernières vidéos de l'Etat Islamique (EI) montre ses opérations dans la province d'al-Anbar, à l'est de la ville de Ramadi, en Irak. Cette dernière est tombée aux mains de l'EI en mai 2015. Depuis, l'armée irakienne et les milices tentent de la reprendre depuis la base de Habaniya, cherchant à encercler la ville. Depuis peu, elles ont changé de tactique en maintenant une présence permanente dans les zones de contact avec l'EI, de façon à contester la domination de celui-ci sur les environs de la ville1. En novembre, l'offensive de l'armée irakienne vers le centre-ville de Ramadi a été freinée par le mauvais temps2.





La vidéo commence par une cérémonie où une vingtaine de combattants de l'EI psalmodient ensemble, en cercle, les bras tendus et les mains jointes vers le centre, à côté d'un drapeau du groupe.



L'opération est ici une attaque de faible envergure sur un petit poste de la police fédérale irakienne, comme on le devine plus tard dans la suite des images. Comme souvent dans ce cas de figure, l'opération démarre de nuit : la scène est filmée en vision nocturne. Le groupe de combat comprend une vingtaine d'hommes et au moins 2 véhicules (dont un technical armé) et dispose d'au moins un tireur RPG-7. Dans la vidéo, c'est d'ailleurs ce dernier qui ouvre le bal en tirant une munition OG-7V antipersonnel avec son lance-roquettes, puis une deuxième. Un technical et les AK-47 entrent ensuite dans la danse. Les assaillants finissent par pénétrer dans le poste de la police fédérale. On aperçoit dans la cour deux Humvees probablement de couleur sombre et un Dzik-3 ce qui conforte l'idée qu'on a à faire à la police irakienne. La caméra s'attarde sur un corps au sol.

Le groupe d'attaque : une vingtaine d'hommes, deux véhicules.





Tireur RPG-7 avec munition antipersonnel OG-7V.







Entrée dans la base : un Humvee.

Un Dzik-3.

Un corps au sol.


Le jour finit par pointer. Un combattant tire une longue salve avec sa mitrailleuse PK. L'EI utilise plusieurs mortiers, des roquettes artisanales (dont un lanceur de calibre 107 mm) pour pilonner les positions ennemies. Un char T-55 semble-t-il est visé par un canon sans recul SPG-9 et incendié -peut-être que cette séquence a été rajoutée et ne fait pas partie de l'assaut du poste, elle a été prise sur une vidéo antérieure. Un groupe de 6 combattants de l'EI se déplace. La caméra filme ensuite un appareil de l'aviation irakienne évoluant à haute altitude, probablement un avion d'attaque au sol Su-25 Frogfoot. Après un ultime tir de mitrailleuse, 5 corps sont montrés dont au moins un porte une pièce d'uniforme de la police irakienne. Un des combattants de l'EI semble ensuite utiliser un portable d'un des policiers décédés pour se moquer des correspondants de ce dernier. On voit ensuite plusieurs autres corps et un uniforme de la police irakienne, ce qui confirme les indices précédents, avec un symbole chiite.


Tir à la PK.


Mortier lourd en action.

Roquette artisanale filant vers sa cible.



Un canon sans recul SPG-9 ouvre le feu. La scène ne colle pas trop avec le contexte de la vidéo...

De même que sa cible, un char T-55 incendié.



Un groupe de combattants de l'EI en mouvement.

Un appareil irakien : un Su-25 ?




Ce combattant a récupéré semble-t-il le téléphone portable d'un policier.


Uniforme de la police irakienne, avec symbole chiite (ci-dessous).



L'EI a fait deux prisonniers. Ligotés les mains derrière le dos (l'un est blessé), ils sont jetés sans ménagement sur un tapis et abattus. L'EI met la main sur un camion, un mortier de 82 mm et un Humvee de couleur sombre (forces spéciales donc). On voit également un véhicule de la police fédérale irakienne. Les scènes finales semblent rajoutées : des combattants de l'EI brandissent le drapeau de l'organisation à côté de véhicules portant l'emblème de la milice Kataib Hezbollah (qu'on n'a pas vu jusqu'ici). On voit également deux autres Humvees de couleur sombre.

Un des deux prisonniers sommairement exécutés par l'EI.




Un camion, un Humvee de couleur sombre, un mortier de 82 mm comme prises.




Véhicule de la police irakienne.

Ces images de porte-étendards de l'EI à côté de véhicules arborant l'insigne de Kataib Hezbollah paraissent également décalés avec le reste de la vidéo : des rajouts ?






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire