dimanche 22 novembre 2015

L'Etat Islamique : Les progrès de la bataille à Makhoul (1)-Wilayat Djilah


Merci à Arnaud Delalande et https://twitter.com/green_lemonnn?lang=fr

L'Etat Islamique a mis en ligne une courte vidéo de ses opérations dans la province de Djilah. Cette province dont le nom correspond au fleuve Tigre est de création récente dans le découpage territorial de l'EI : elle n'a été instaurée qu'en février 2015 et correspond à la région au sud de Mossoul, dans le nord de l'Irak1. Plus précisément, la vidéo présente les combats à Makhoul, autrement dit dans le Jabal Makhoul (mont Makhoul), des collines montagneuses située à 25 km au nord de Baiji, le long du Tigre. Longtemps disputée, cette ville, plaque tournante ferroviaire de l'Irak et qui contient une très importante raffinerie, a été reprise par l'armée irakienne et les milices chiites le 22 octobre 20152.




La vidéo commence par une séquence au sommet d'une colline montagneuse. Le terrain a l'air difficile, avec de nombreux rochers. Les hommes de l'EI tirent à l'AK-47 (mais un des hommes tient une autre arme qui n'a pas l'air d'en être un : AK-74 ou autre chose?) et à la PK. L'un des AK-47 est équipé d'une « caméra embarquée », technique bien connue du groupe pour renforcer le côté « jeux vidéos » de ces productions. Un tireur RPG-7 tire une munition OG-7V antipersonnel. Un combattant tire avec son M-16 à côté d'un canon KPV de 14,5 en position fixe mais non servi, protégé par quelques sacs de sable. Le groupe dispose en revanche d'un canon antiaérien S-60 de 57 mm monté sur la plate-forme arrière d'un camion, qui a l'air de tirer à longue distance. Il emploie également un mortier, un canon de l'enfer et une batterie de roquettes artisanales.

Tir à l'AK-47 (au centre) avec caméra embarque et à la PK à droite.

Encore la technique "jeux vidéos".


Tir de munition OG-7V antipersonnel avec RPG-7.

Cette arme n'est pas une AK-47... AK-74, version irakienne d'une AK de prise ?

Derrière le tireur M-16, un KPV de 14,5 en position fixe.

S-60 de 57 mm AA sur camion.



Mortier.

Canon de l'enfer.

Batterie de roquettes artisanales (107 mm sans doute).


Un combattant parle tandis que l'on voit les hommes gagner, en pick-up puis à pied, le sommet des collines. Ils ne sont pas très nombreux, une vingtaine tout au plus. On revoit les armes d'appui, toujours les mêmes : le S-60 sur camion, le mortier, le canon de l'enfer. Les combattants de l'EI tire à la mitrailleuse PK, au M-16 et au RPG-7 (avec munition antichar cette fois). Les images ne doivent pas être légion dans ce secteur car le montage repasse le tir de munition OG-7V vu précédemment. Les hommes de l'EI sont survolés par un Cessna C-208 de l'aviation irakienne, puis par un hélicoptère Eurocopter EC-635 qui sont pris à partie par une mitrailleuse PK. Les combattants continuent à tirer à l'AK-47 et à la PK sur les collines d'en face, visiblement occupées par l'ennemi (mais on n'en voit pas davantage). Chose rare, les combattants de l'EI enterrent dans cette vidéo un de leurs tombés au combat : c'est seulement la 2ème vidéo de l'EI depuis que j'étudie les productions du groupe cet été qui montre des tués au combat. On peut voir ensuite plusieurs tireurs au SVD Dragunov et les tirs à l'AK-47 reprennent. Le canon KPV de 14,5 mm en position fixe est enfin utilisé. Le cameraman est en train de filmer un tireur RPG-7 avec une munition antichar tandem HEAT PG-7VR qui s'apprête à tirer lorsqu'un obus tombe, projetant des fragments de pierre partout. Le tireur RPG-7 fait feu ensuite mais le cameraman le manque.

Discours d'un combattant (on remarque que les hommes ont les mêmes vêtements ; presque un uniforme informel !)...

... et progression vers le sommet des collines.

Le même mortier.


Toujours le S-60 porté sur camion.

Tir à la PK.


M-16.

RPG-7 avec munition antichar.


Le même tir de RPG-7 qu'au début... l'EI a l'air de manquer d'images à faire valoir.

Cessna 208 de l'aviation irakienne. Avion d'observation, le Caravan peut aussi tirer des missiles Hellfire.

Une PK le prend à partie.

Un Eurocopter EC-635 de l'aviation irakienne, qui sert pour la reconnaissance armée, l'escorte de convoi ou le soutien de troupes au sol.


Les positions ennemies sont en face. On ne les verra pas de plus près...






Le groupe enterre un de ses morts. Il est rare que l'EI montre ses propres tués en dehors des kamikazes.


Tir au SVD Dragunov.






Le KPV entre en action.

Le cameraman filme un tireur RPG-7 avec charge tandem qui s'apprête à tirer...

Un obus explose. Les fragments de rochers volent.



La vidéo se termine par un petit discours de combattants dans sa position. Bref, un montage de faible envergure qui montre que l'EI n'est probablement pas très étoffé pour le moment dans ce secteur. On ne voit qu'un tout petit groupe (10 à 20 hommes) en action avec quelques armes d'appui. Le montage trahit la faiblesse de l'organisation dans la région après la reprise de Baiji.





3 commentaires:

  1. Bonjour, je viens de découvrir votre blog par hasard, je sens que je vais me régaler à farfouiller dans les archives. Merci pour votre travail.

    RépondreSupprimer
  2. Eh ben il y en a qui se font plez avec les filtres jaunes sur Adobe Premiere!

    Plus sérieusement, tu connais une prosopographie sur les membres de la rébellion syrienne. Il y a beaucoup de recherches plus ou moins théoriques qui font le lien entre la crise agricole en Syrie du Nord-Est depuis 2005 et le soulèvement original, je me demande si ça se retrouve dans ce que l'on sait des combattants et des capitaines rebels.

    Any thoughts on the matter?

    RépondreSupprimer