mercredi 9 septembre 2015

L'Etat Islamique : « Les chevaliers de la victoire, épisode 3-province de Falloujah »

Merci à M. Morant pour le coup de main sur les matériels.

Cette vidéo de l'Etat Islamique est la troisième d'une série. Elle débute, comme souvent, par un résumé en images de la séquence qui va suivre. Ces images les plus spectaculaires, en général, servent en quelque sorte de bande-annonce à l'ensemble.

La première partie montre des images probablement prises par un drone utilisé par l'Etat Islamique au-dessus des positions adverses. La vidéo du drone donne les coordonnées précises qui permettent de géolocaliser le champ de bataille (43°50′31″E 33°22'13''N). L'objectif filmé par l'Etat Islamique est une cimenterie qui se trouve immédiatement à l'est de Falloujah (à 2-3 km de la sortie est de la ville). Le drone filme le secteur en arrivant par le sud, puis vire à l'ouest pour faire le tour de la cimenterie et repart vers le sud. Il filme d'ailleurs plusieurs véhicules des forces irakiennes qui sont bien indiqués dans le montage réalisé par l'Etat Islamique.




L'Etat Islamique utilise un drone pour repérer les positions adverses. Les coordonnées en bas permettent de situer précisément les lieux de l'affrontement.



La cimenterie se trouve à la sortie est de Falloujah, entre cette ville et al-Karamah, au nord-est.

Le drone arrive par le sud, vire vers l'ouest et repart vers le sud.


L'assaut semble intervenir par l'est de la cimenterie. Un canon artisanal qui est en fait un 2A28 Grom de 73 mm, probablement débarqué d'un BMP-1, ouvre le feu. Les tours qui se dressent en hauteur dans la cimenterie, où l'on peut voir flotter un drapeau irakien, sont également visées par une mitrailleuse M2HB de 12,7 mm sous abri et par un RPG-7. Une autre M2HB protégée par des sacs de sable intervient, ainsi qu'une mitrailleuse DShK de 12,7 mm sur trépied, postée derrière un remblai. Les combattants de l'EI semblent placés sur la route à l'est de la cimenterie, qui mène à al-Karamah, au nord-est de Falloujah. Des mitrailleuses PK et des roquettes entrent également en action. Plusieurs mortiers moyens et un « canon de l'enfer » de gros calibre sont également utilisés pour le pilonnage.

Un canon 2A28 Grom débarqué d'un BMP-1 probablement.



Mitrailleuse M2HB.


Tir au RPG-7.


Autre M2HB.



Salve de roquettes vers la cimenterie.


De nouveau le 2A28 Grom.



Canon de l'enfer en action.


Un mortier moyen.


Plusieurs dizaines de fantassins de l'Etat Islamique progressent alors vers la cimenterie, soutenus par le tir de mitrailleuses PK et par celui d'un canon sans recul SPG-9 porté à bout de bras par un combattant de l'EI. Les fantassins sont armés d'AK-47 ou de M-16, certains portent deux armes individuelles ou plus. Les hommes ont progressé jusqu'aux tours pilonnées au début de la vidéo. Un Humvee armé d'une DShK de 12,7 mm en tourelle se tient en appui.







Canon SPG-9 sans recul utilisé à dos d'homme.

Mitrailleuse PK.







Un Humvee avec mitrailleuse DSHK s'est rapproché pour soutenir les fantassins de l'EI.



Les combattants de l'EI progressent ensuite à l'intérieur de la cimenterie. Ils capturent un camion sur lequel est monté un bitube antiaérien ZU-23 de 23 mm. Ils déchirent aussi des drapeaux ou symboles chiites abandonnés par leurs adversaires. Un bulldozer blindé intervient pour détruire un pan de mur qui gênait la progression. On voit ensuite un camion équipé de blindages additionnels, kamikaze, se jeter sur les positions adverses. Malheureusement le nom du kamikaze ne semble pas indiqué, cette fois, dans la vidéo, l'attaque suicide n'est pas mise en valeur comme de coutume, dans ce cas.




Un camion avec bitube AA de 23 mm est capturé.


Un drapeau de prise qui montre la présence de traces polythéistes parmi les miliciens chiites, probablement, présents aux côtés de l'armée irakienne.

Le bulldozer blindé va abattre un pan de mur pour faciliter la progression.

Le véhicule suicide avance sur la route, passant le camion capturé avec bitube ZU-23.





Le véhicule suicide a explosé.

Le kamikaze reste anonyme, pour cette fois.


Les mitrailleuses, une M2HB et les PK, se sont déplacées à l'intérieur de la cimenterie pour appuyer la progression des fantassins. Un Humvee est capturé. Les combattants de l'EI mettent la main sur des caisses de grenades, des gilets pare-balles. L'un des uniformes de l'armée irakienne capturés par l'EI porte un emblème de manche datant apparemment de 2010. Un Humvee de l'EI pénètre dans la cimenterie, tandis que le camion de prise armé d'un bitube AA de 23 mm est récupéré. Parmi les hommes qui se congratulent ensuite, l'un d'entre eux est armé d'un fusil de précision SVD Dragunov. On peut voir également que l'un des chefs du groupe communique avec le smartphone d'un soldat irakien, par dérision, puisqu'en parallèle, dans l'image, on voit le soldat en question mort (!). Les chefs semblent d'ailleurs équipés de talkie-walkie. Des drapeaux chiites sont encore enlevés des bâtiments et détruits.


Une M2HB a été installée dans la cimenterie.

Une mitrailleuse PK en position.



Un des chefs du groupe d'assaut communique avec le smartphone d'un soldat irakien tout juste tué... il tient un SVD Dragunov sur l'épaule.


Caisse de grenades de prise.

L'uniforme porte un emblème des forces de sécurité irakiennes.

Des drapeaux avec des symboles chiites sont mis à bas.


Un Humvee.

Le camion de prise est récupéré.

A gauche, le combattant porte un SVD Dragunov sur l'épaule, en plus de son M-16.





L'assaut continue. Des tirs de roquettes et de mortiers préparent l'avance des fantassins. La majorité de ceux-ci ont des fusils d'assaut AK-47 ou des mitrailleuses PK, mais plusieurs utilisent des M-16, dont un équipé d'une lunette de visée. L'avance est appuyée par un véhicule blindé BMP-1 qui fait usage de son canon de 73 mm, et un technical armé d'un canon unique ZU-23 de 23 mm. Une pièce de 14,5 mm tire également sur les positions irakiennes.

Nouvelle salve de roquettes.



Mortier moyen en action.



AK-47, M-16 et PK.

M-16 avec lunette de visée.


Un BMP-1 intervient dans le combat côté EI.



Le BMP-1 est accompagné d'un technical avec canon ZU-23 de 23 mm.



Un canon de 14,5 mm appuie également les hommes de l'EI.



On peut voir au moins 2 Humvees évacuer une position de l'armée, où flotte le drapeau irakien. La position est soutenue par au moins 2 hélicoptères de l'aviation irakienne qui survolent le champ de bataille, dont un Mi-35. Un F/A-18 Hornet américain intervient également pour bombarder les combattants de l'Etat Islamique. Le canon sans recul SPG-9 est de nouveau utilisé à dos d'homme, avec un mortier léger qui expédie lui aussi ses obus. Un combattant de l'Etat Islamique brandit ce qui semble être un uniforme de capitaine de l'armée irakienne. La position prise à l'armée irakienne dans la cimenterie livre plusieurs mitrailleuses PK, des roquettes antichars. Au moins 2 cadavres de soldats irakiens sont visibles au sol.




Un premier hélicoptère de l'aviation irakienne est filmé par l'EI.

Il est suivi par un Mi-35.

Un F/A-18 Hornet américain intervient pour lâcher ses projectiles sur les combattants de l'EI.


Les soldats irakiens s'enfuient à bord de plusieurs véhicules.

Retour du SPG-9.

Mortier léger en action.


RPG-7.

M-16.

Un uniforme de capitaine (?) de l'armée irakienne.



Un des deux cadavres de soldats irakiens visibles.


Dans un des bâtiments investis par l'EI, on peut voir de nombreux drapeaux militaires frappés du nombre 30, qui semblent renvoyer à la 30ème brigade commando motorisée de la 8ème division de l'armée irakienne, stationnée dans la province d'Anbar et qui a déjà bien souffert face à l'EI depuis l'an dernier. Le butin comprend des caisses d'obus de mortiers et de missiles antichars. D'autres symboles chiites sont également arrachés des murs, parmi lesquels l'emblème des Forces du Martyr Muhammad Baqr al-Sadr, autrement dit la branche armée de l'organisation Badr en Irak. On reconnaît d'ailleurs sur les murs les portraits de Hadi al-Amiri, le chef de l'organisation Badr, avant qu'ils ne soient arrachés par les membres de l'EI. Ceux-ci trouvent également des écussons de manche des Forces du Martyr Muhammad Baqr al-Sadr, qui devaient donc avoir une présence sur place. On peut voir sur un autre panneau, à l'extérieur, le sigle I.I.F, autrement Iraq Intervention Force, la force entraînée à la contre-insurrection qui a alimenté la 1ère division de l'armée irakienne, qui a elle-même subi de lourdes pertes depuis juin 2014 face à l'EI.



L'homme à droite, qui semble être un des chefs du groupe d'assaut, tient toujours son SVD Dragunov.


La 30ème brigade commando motorisée de l'armée irakienne semble encore avoir fait les frais de l'attaque de l'EI.





Au centre, l'emblème de la branche militaire de l'organisation Badr, avec le portrait de son chef à droite.





Sur le panneau, Iraq Intervention Force (I I F).


Le butin matériel est cette fois-ci relativement maigre : 3 Humvees, 2 BMP-1 et quelques autres véhicules légers comme une ambulance Land Rover. Le drapeau irakien est évidemment remplacé par celui de l'EI.

3 Humvees capturés.



2 BMP-1 font également partie du butin.





2 commentaires:

  1. bonjour
    Honte sur ma colossale ignorance mais je ne comprends pas la légende aux traces de polythéisme sur le drapeau des miliciens chiites. A quoi faites vous allusion ?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,

    Le drapeau capturé par l'EI, semble-t-il, fait référence à d'autres êtres associés à Dieu, péché dit shirk en arabe, particulièrement déprécié par l'interprétation de l'islam que fait l'EI. Voilà.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer