samedi 19 septembre 2015

L'Etat Islamique : Baiji, le château de la fermeté-Wilayat de Salahuddine

Merci à M. Morant, A. Delalande et https://twitter.com/green_lemonnn?lang=fr pour leur aide sur le décryptage de la vidéo.

L'Etat Islamique consacre, au mois de septembre 2015, une longue vidéo à ses opérations de combat dans la ville irakienne de Baiji. Cette ville d'un peu plus de 200 000 habitants est située à 200 km au nord de Bagdad, sur la route de Mossoul. Baiji est un centre industriel important, connu pour sa grande raffinerie et sa centrale électrique. En outre, c'est un carrefour ferroviaire en Irak. En juin 2014, l'Etat Islamique s'empare de la ville de Baiji mais l'armée irakienne parvient à se maintenir dans la raffinerie.



En octobre 2014, l'armée irakienne pénètre dans la ville pour tenter de lever le siège de la raffinerie. En dépit de l'utilisation de nombreux véhicules suicides par l'Etat Islamique, les forces irakiennes parviennent à briser les lignes de l'EI, et à faire la jonction avec la raffinerie le 17 novembre, bien soutenues il est vrai par l'appui aérien américain et britanique. Mais dès le mois de décembre, l'EI reprend la ville et rétablit le siège de la raffinerie : le 21 décembre, l'armée irakienne évacue la ville.




Ci-dessus : deux cartes de situation en novembre 2014 de la bataille de Baiji, tirées d'un site pro-régime syrien.


Dès le 23 décembre, les forces irakiennes repartent à l'assaut de Baiji. En mars 2015, profitant de l'offensive de l'armée et des milices chiites sur Tikrit, l'Etat Islamique contre-attaque à son tour. En avril-mai, renforcé par des unités venues de Syrie, l'EI tente de s'emparer de la raffinerie, où l'armée irakienne a reçu l'appoint de la police fédérale. A partir de mai 2015, les miliciens chiites s'impliquent largement dans la bataille aux côtés de l'armée irakienne, avec le soutien tacite des Etats-Unis. Au mois de juin, l'armée irakienne et les unités de la mobilisation populaire (al Hashd al-Shaabi) réinvestissent la ville, tandis que la raffinerie reste toujours disputée. Attaques et contre-attaques se succèdent dans chaque camp pendant les mois de juillet-août, sans résultat décisif de part et d'autre.


Situation au 13 juin 2015.

Source : https://twitter.com/deSyracuse


La première séquence de la vidéo est une reprise de reportages de la chaîne al-Jazeera. On peut voir un général irakien, entouré de soldats parmi lesquels se trouve un capitaine, qui répond aux questions. Il s'agit d'une vidéo diffusée par al-Jazeera le 15 août dernier : le Major General Juma Anad al-Jubouri, qui commande les opérations de l'armée irakienne dans la province de Salahuddine, fait le point sur la bataille de Baiji1. On voit ensuite plusieurs intervenants ou présentateurs sur un plateau de télévision.






Après l'affichage du titre de la vidéo, ce sont les futurs kamikazes qui sont mis en avant. On peut voir 10 visages différents, dont certains sont probablement parmi ceux montrés à la fin de la vidéo. Certains se tiennent devant ou à côté de leur véhicule kamikaze. On peut voir d'ailleurs un véhicule suicide escorté par un Humvee exploser juste après (sans doute une ancienne séquence). Puis ce sont des combattants de l'EI intervenant dans des vidéos de propagande qui sont présentés ainsi qu'à nouveau des kamikazes. On voit ensuite un kamikaze discourir alors qu'il se tient sur le siège conducteur de son véhicule suicide. Un combattant parle ensuite devant un M1117 de la police irakienne capturé par l'EI.

Un Humvee escorte un véhicule kamikaze.

Explosion du véhicule.

Un kamikaze au volant de son véhicule suicide.

Discours devant un M1117 de prise (le même que celui vu à la fin de la vidéo ?)
Suit un discours par un combattant de l'EI (peut-être un Occidental, en tout son origine étrangère est probablement la raison pour laquelle on le fait parler pour la propagande du groupe...). Il est entouré de deux combattants de l'EI armés d'AK-47. En arrière-plan, un Humvee capturé par l'EI, avec le drapeau du groupe, où un homme se tient derrière le canon de tourelle, qui a un embout de ZU-23 de 23 mm mais qui ne semble pourtant pas être de ce calibre...



Discours d'un combattant de l'EI devant un Humvee équipé d'un drôle de canon...


Les séquences de combat ne commencent qu'après le discours du combattant de l'EI, au bout d'un peu plus de 5 minutes. Plusieurs combattants de l'EI progressent en terrain urbain, notamment par un trou pratiqué à travers un des murets entourant les bâtiments. Ils ont des brassards de fortune sur les bras pour mieux se reconnaître sur le champ de bataille. Le combat de rues est intense. On aperçoit un camion léger Kia Motors abandonné frappé à l'avant de l'insigne d'une milice chiite : Liwa Ali al-Akbar. Cette milice est affiliée au tombeau de l'imam Hussein à Kerbala et elle est connue pour sa participation à la bataille de Baiji. Son allégeance semble aller à l'ayatollah Sistani. Un mortier de 82 mm de l'EI pilonne ensuite une partie de la ville. Une DSHK de 12,7 mm installée dans un bâtiment tire, à travers une ouverture, sur un bâtiment garni de sacs de sable. Un groupe de combattants de l'EI, toujours équipés d'un brassard (parfois porté à la tête) et comprenant au moins un tireur RPG-7, est en plein combat de rues. Alors que des fantassins traversent une rue, le montage filme au ralenti l'arrivée d'une roquette tirée par les adversaires de l'EI, en « slow motion ». Un coup d'oeil du cameraman dans une autre rue permet de voir que des fantassins de l'EI qui y tirent à coups d'AK-47 ciblent aussi une carcasse de Humvee en travers de cette même rue. On peut voir ensuite une colonne de la police fédérale prise au piège dans une rue, avec un pick-up et un M1117 qui fait d'ailleurs usage d'une de ses mitrailleuses pour se défendre, d'un côté de la rue, et de l'autre côté de la rue 2 pick-up dont l'un armé d'une DSHK de 12,7 mm, un bulldozer et ce qui semble être un Humvee en arrière. 3 tireurs RPG-7 de l'EI, 1 avec munition antichar et 2 avec munitions antipersonnel OG-7V, ouvrent le feu sur la colonne. Un Humvee est en flammes. Un combattant de l'EI vu précédemment en train de parler à la caméra a été blessé au visage. Une PK tire sur un soldat irakien ou milicien qui s'enfuit de la terrasse d'un bâtiment. Une autre PK fait feu depuis une meurtrière. Les fantassins de l'EI ciblent un véhicule en mouvement (un Humvee peut-être). Un autre Humvee noir, donc probablement des forces spéciales irakiennes, a été abandonné. Après avoir montré une PK tirant depuis une terrasse, l'EI montre 2 corps carbonisés et 2 corps de soldats irakiens. Puis l'on peut voir un Humvee noir de prise et un bulldozer immédiatement récupéré. L'avant d'un pick-up porte quant à lui le drapeau de Kata'ib Sayyid al-Shuhada, une milice formée par les groupes iraniens pour envoyer des combattants chiites irakiens en Syrie soutenir le régime Assad, et qui combat maintenant en Irak. Un autre véhicule porte l'emblème du groupe spécial chiite irakien, soutenu par l'Iran, Asaib Ahl al-Haq. Les combattants de l'EI brûlent ensuite un drapeau de la milice chiite Liwa Ali al-Akbar. On voit ensuite des tubes pour missiles antichars 9M133-1 Kornet, autrement dit la version équipée d'une charge tandem de ce missile antichar russe. L'EI récupère également quelques armes légères, des obus de mortiers de 60 mm et d'autres munitions de mitrailleuses. La caméra filme ensuite un bâtiment à l'allure impressionnante, la mosquée al-Fatah de Baiji, facilement reconnaissable. Sur les images, elle semble moins endommagée qu'actuellement, ce qui laisse à penser que les vidéos ont été tournées plus tôt que septembre, peut-être au mois d'août. Les combattants de l'EI montrent ensuite des uniformes et autres effets marqués du sigle E.R.B., autrement dit Emergency Response Brigade, une unité d'élite de la police fédérale irakienne qui dépend du ministère de l'Intérieur.

Le groupe  d'assaut part d'un muret.

Progression d'un groupe d'assaut. Les hommes portent des brassards d'identification.

Passage à travers un trou pratiqué dans un muret.


Tous les angles suspects sont arrosés à l'AK-47.


Sur l'avant d'un véhicule léger Kia Motors, l'emblème de Liwa Ali al-Akbar, milice chiite irakienne.


Ce combattant de l'EI porte un brassard pour l'identification.

Mortier de 82 mm en action.


DSHK de 12,7 mm.






Combat de rues, une roquette de RPG-7 est tirée contre un groupe d'assaut de l'EI.

La roquette explose tout près des hommes de l'EI.

Dans la rue perpendiculaire, les combattants maintiennent un feu soutenu.


Un Humvee détruit se trouve dans cette rue.


Un M1117 de la police irakienne utilise sa mitrailleuse contre les hommes de l'EI.

Bulldozer, deux pick-up dont un avec une DSH, un Humvee.

Tir de RPG-7 antichar.

Tir de RPG-7 antipersonnel.

Tir de RPG-7 antipersonnel.

Le Humvee a été détruit.


Combattant de l'EI blessé au visage.


Mitrailleuse PK.

Un soldat ou milicien irakien se met à couvert.

Tir de PK à travers une meurtrière.



Humvee noir des forces spéciales irakiennes abandonné.






Cadavre ennemi.


Humvee noir des forces spéciales pris en bon état.


Un bulldozer capturé.

Logo de Kata'ib Sayyid al-Shuhada, milice chiite créée par les milices chiites irakiennes pour envoyer des combattants soutenir le régime syrien, sur un pick-up.


Logo d'Asaib Ahl al-Haq, un des groupes spéciaux iraniens en Irak.



Le drapeau de Liwa Ali al-Akbar est brûlé.


Tubes de munitions pour missile antichar Kornet.


Obus de mortier.

Le drapeau de Liwa Ali al-Akbar avant destruction.

La mosquée al-Fatah, au sud de Baiji.

La mosquée est le cercle rouge sur la carte de Baiji, la ville est en couleur.

Les combattants de l'EI brandissent des uniformes marqués ERB, Emergency Response Brigade de la police irakienne.


Milices chiites irakiennes impliquées dans les combats à Baiji d'après la vidéo de l'Etat Islamique
1) Liwa Ali al-Akbar
- Logo sur l'avant d'un camion léger Kia Motors
- Drapeau brûlé par les combattants de l'EI

2) Kata'ib Sayyid al-Shuhada
- emblème sur le capot d'un pick-up
- drapeau capturé par l'EI
- logo sur la portière avant droite d'un pick-up
3) Asaib Ahl al-Haq
- poster sur un véhicule
- insigne de manche sur un uniforme
4) Kataib Hezbollah
- drapeau flottant sur un bâtiment de Baiji
5) Kataib Imam al-Ali
- logo sur la portière avant gauche d'un Humvee détruit
6) Kataib Jund al-Imam
- drapeau sur un pick-up capturé


Dans la séquence suivante, une dizaine de fantassins de l'EI courent à travers champ. Un bulldozer détruit jonche ce dernier. On peut voir un canon bitube de 37 mm chinois (copie du M1939 soviétique, le Type 65/74 à deux tubes) monté sur camion tirer sur un appareil de l'aviation irakienne, un AC-208 Combat Caravan. Le bitube prend également à partie des hélicoptères irakiens. On peut voir ensuite un tireur RPG-7 lâcher sa charge tandem. Des fantassins ouvrent le feu. Ils sont soutenus par un bitube ZU-23 monté sur technical et par une mitrailleuse PK qui vise un bâtiment où flotte le drapeau de Kataib Hezbollah, autre milice chiite irakienne pro-iranienne elle aussi engagée dans les combats de Baiji. Un Humvee détruit est sur le pavé au milieu des combats de rue. Un fantassin de l'EI tire avec une carabine M-4 américaine qui ressemble au modèle utilisé par les forces spéciales, avec lance-grenades. Après qu'un combattant de l'EI ait lancé une grenade à main, on voit un corps de soldat ou de milicien irakien. Un autre groupe d'assaut progresse avec un tireur RPG-7 et le pourvoyeur qui transporte les roquettes dans le dos. Un Humvee noir des forces spéciales irakiennes a été détruit au milieu d'une rue. Un autre Humvee, qui semble avoir été détruit depuis plus longtemps, porte l'emblème de la milice chiite Kataib Imam al-Ali. On peut également voir plusieurs bulldozers détruits et un Humvee noir pris intact qui est probablement le même que celui vu précédemment dans la vidéo. Un combattant présente un bandana vert de milicien chiite, un autre arrache un drapeau de même couleur. On revoit les obus de mortier capturés déjà montrés au début de la vidéo, ainsi que les armes prises à l'ennemi. Un autre combattant montre un uniforme avec sur la manche l'insigne de la milice chiite Asaib Ahl al-Haq. Une autre caisse de prise montre des roquettes de RPG-7. On peut voir enfin le drapeau de l'EI flotter sur plusieurs bâtiments de Baiji. L'un de ces bâtiments est l'hôtel Al Barakat Al Siyahi et son restaurant, qui se situent probablement tous deux dans la cité de la raffinerie de Baiji.

Un groupe d'assaut de l'EI en mouvement.

Le groupe d'assaut en progression.


Bulldozer abandonné.

Un technical avec bitube de 37 mm Type 65 chinois.

Un AC-208 Combat Caravan est visé.


Hélicoptères de l'aviation irakienne.





Tir de roquette tandem par un RPG-7.

Bitube ZU-23.

Mitrailleuse PK.

Le drapeau de la milice chiite irakienne Kataib Hezbollah flotte sur le bâtiment visé par l'EI.


Humvee détruit.




Tir au M-4 type forces spéciales.


Encore un M-4.

Jet de grenade.

Corps adverse.


Tireur RPG-7.

Et son pourvoyeur.



Humvee noir détruit.


Humvee avec le logo de Kataib Imam al-Ali, milice chiite irakienne.

Bulldozer.

Encore le Humvee noir de prise.


Bandana de milice chiite.

Drapeau vert de milice chiite.


Carte des opérations.

Uniforme avec insigne d'Asaib Ahl al-Haq.


Roquettes de RPG-7.

Le drapeau de l'EI flotte sur l'hôtel Al Barakat Al Siyahi et son restaurant, probablement dans la cité de la raffinerie.


La cité de la raffinerie est au nord de Baiji.

La séquence suivante commence avec des combattants transportés à l'arrière d'un véhicule, peut-être un BMP-1 ou plus sûrement un M113 comme on le verra plus tard dans la vidéo. Puis c'est le retour des caméras embarquées : une sur un fusil de tireur d'élite SVD Dragunov, l'autre sur un RPG-7. Le Dragunov, avec un tireur PK et un autre sur AK-47, semble viser des véhicules qui filent le long d'une route. Impression confirmée par une vue plus rapprochée : les combattants de l'EI sont cette fois derrière un muret, juste au bord de la route qu'empruntent les véhicules ciblés. On peut en distinguer 3 qui passent sans être arrêtés. Néanmoins un cadavre est retrouvé sur la route par les hommes de l'EI. Ces derniers se rassemblent autour d'un pick-up portant le drapeau d'une autre milice chiite, Kataib Jund al-Imam, un mouvement issu du Mouvement Islamique en Irak dirigé par 'Abu Ja'afar' Ahmed al-Asadi, un des porte-parole des comités de mobilisation populaire. La milice combat effectivement à Baiji et elle est alignée sur le courant de l'ayatollah Khomeini. Le corps au pied du pick-up sur lequel insiste la vidéo serait celui de Muzafar Al Qurayshi. Il y a un autre cadavre de l'autre côté du véhicule. L'EI met aussi la main sur un Humvee avec canon de 14,5 KPV savamment camouflé. Dans la scène suivante, devant un pick-up en flammes, les combattants de l'EI pénètrent dans un bâtiment adverse où ils trouvent encore des munitions. Passe devant un technical noir armé d'un KPV de 14,5 mm.

Dans un BMP-1, ou M113 ?

Caméra embarquée sur SVD.

Caméra embarquée sur tireur RPG-7





Derrère le muret près de la route, les combattants de l'EI ciblent les véhicules qui passent en trombe.




Cadavre sur la route.


Le pick-up porte le drapeau de la milice chiite Kataib Jund al-Imam. L'homme mort au pied du véhicule est semble-t-il un dirigeant de la milice.


Humvee camouflé capturé.




Technical à canon KPV de 14,5 mm.
 

Dans la dernière séquence de la vidéo, un groupe d'une dizaine d'hommes dont 2 tireurs RPG-7 embarque dans un BMP-1 surblindé avec KPV de 14,5 mm en tourelle, probablement destiné à finir en véhicule kamikaze. Le groupe, débarqué, avance -on observe aussi un pourvoyeur avec roquettes de RPG-7. Le BMP-1 surblindé fonce, suivi d'un MRAP d'escorte armé d'une DSHK de 12,7 mm qui ouvre le feu. Un deuxième véhicule kamikaze, une sorte de camion recouvert d'une cage entière de blindage supplémentaire et de grillages, se met aussi en route. Un troisième véhicule kamikaze consiste en un pick-up surblindé, noir, avec emblème de l'EI sur la portière. Le quatrième véhicule kamikaze est un pick-up plus sommairement protégé. Une PK et une DSHK sur trépied appuie la progression des véhicules. On voit 9 visages puis les explosions commencent : la première est vue sous deux angles différents. La deuxième également, puis les détonations se succèdent. Un groupe de combattants de l'EI avance, avec2 mitrailleuses PK, un RPG-7, des AK-47. Un fantassin tire à la M-4 à travers une meurtrière. Un Humvee est coincé dans une tranchée. On peut voir un groupe à l'armement similaire en combats de rues. Un corps irakien, peut-être un policier fédéral, porte un insigne de manche. Dans la rue, une colonne a été entièrement détruite : un pick-up avec emblème de milice chiite difficilement reconnaissable, un Humvee noir camouflé dont la tourelle a été arrachée par un impact, et 2 chars Type 69-II ainsi que plusieurs autres véhicules légers. L'EI a également mis la main sur le drapeau d'une milice chiite déjà croisée plus tôt dans la vidéo, Kata'ib Sayyid al-Shuhada. On peut revoir ensuite le Humvee noir seul détruit au milieu de la route, puis un M1117 capturé de la police irakienne. Un pick-up porte encore le logo sur la portière de Kata'ib Sayyid al-Shuhada. Les combattants de l'EI exhibent encore d'autres symboles chiites (insignes de manches, bandanas) et la vidéo se termine sur la vue de cadavres de soldats ou miliciens adverses.

Le groupe d'assaut rejoint le BMP-1, difficile à reconnaître avec son surblindage...



Embarquement.



Le groupe d'assaut a été débarqué.





Le BMP-1 kamikaze fonce.


Il est escorté par un MRAP.

2ème véhicule kamikaze.


3ème véhicule kamikaze.



4ème véhicule kamikaze.


Appui avec une DSHK et une PK.


Les explosions commencent.












Un groupe d'assaut progresse.


PK.

RPG-7.




M-4.



Un Humvee a dégringolé dans la tranchée...

Combat de rues.



Cadavre, sans doute de la police fédérale.


C'est probablement le logo de la milice chiite Kataib Sayyid al Shuhadasur la portière de ce véhicule détruit.

La tourelle de ce Humvee a été éjectée plus loin.

2 chars Type 69-II détruits.




Un autre en meilleur état.


Drapeau de Kataib Sayyid al Shuhada.

Humvee noir détruit.

Le M1117 (celui vu au début ?)





Logo de Kataib Sayyid al Shuhada.






Véhicules détruits ou capturés et ceux utilisés par l'EI dans la vidéo
1) Humvee, couleur claire
Escorte un véhicule kaimkaze (début de la vidéo)
2) M1117 (police fédérale irakienne)
Capturé ; porte un logo sur le côté droit (?) ; probablement celui vu aussi à la fin de la vidéo, sans le logo (?)
3) Humvee, couleur claire
Porte un drapeau de l'EI ; armé d'un canon (14,5 mm?)
4) Humvee noir
Forces spéciales irakiennes probablement ; détruit, en feu
5) Pick-up avec DSHK 12,7 mm
Police fédérale irakienne ; capturé ou détruit
6) Humvee noir
Forces spéciales irakiennes, probablement incendié par une roquette de RPG-7
7) Humvee noir
Forces spéciales irakiennes ; hors de combat, abandonné
8) Humvee noir
Forces spéciales irakiennes ; capturé, bon état (vu sans doute plusieurs fois dans la vidéo)
9) Humvee noir
Forces spéciales irakiennes ; hors de combat
10) Humvee noir
Forces spéciales irakiennes ; détruit
11) Humvee de couleur claire
Porte l'emblème de la milice Kataib Imam al-Ali ; détruit
12) Humvee avec canon de 14,5 mm, tissu de camouflage
Bon état, capturé
13) BMP-1 avec blindage additionnel
Utilisé comme véhicule kamikaze, a priori
14) MRAP, avec DSHK de 12,7 mm
Escorte le M113 kamikaze
15) Humvee noir
Forces spéciales irakiennes ; tourelle arrachée, détruit
16) Char Type 69-II (x2)
2 incendiés ; 1 en bon état semble-t-il



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire