mardi 25 août 2015

L'Etat Islamique : assaut nocturne dans la province de Salahuddine

Une des dernières vidéos de l'Etat Islamique est intitulée "Un corps : province de Salahuddine" ; c'est en fait la troisième partie d'une série dédiée au sujet.

Le sermon d'un membre de l'Etat Islamique est entrecoupé d'images de combat de remploi, parmi lesquelles on distingue des extraits vidéos plus ou moins anciens. Certains semblent remonter au succès de l'Etat Islamique à l'été dernier contre le régime syrien, avec défilé de matériels de prise - automoteur d'artillerie 2S1 Gvozdika et char T-62 (sans doute Raqqa, 30 juin 2014, merci à Mathieu Morant). D'autres extraits plus récents semblent renvoyer à un assaut contre la raffinerie de Baiji, en Irak, en avril dernier ; depuis les combats se sont déplacés dans la ville de Baiji même.

La raffinerie de Baiji, théâtre de violents combats entre l'EI, l'armée irakienne et les milices.


Un BTR-80 a été abandonné par l'armée irakienne (merci Mathieu Morant).

Mortier de l'EI en action.

Images recyclées d'un défilé de 2014, probablement à Raqqa, montrant les prises sur le régime syrien : ici un automoteur d'artillerie 2S1 Gvozdika (122 mm).

Autre prise, un char T-62 (merci Mathieu Morant).


La fin de la vidéo en revanche est occupée par un assaut nocturne qui a priori ne semble pas être cette fois une réédition d'anciens documents (selon le bandeau de légende, il se situe à l'ouest de Samarra, donc bien dans la province de Salahuddine -merci à https://twitter.com/green_lemonnn?lang=fr). Peut-être une nouvelle séquence, mais je n'ai encore aucune certitude à ce sujet. C'est un assaut d'assez faible intensité qui n'implique pas un grand nombre de combattants, probablement quelques dizaines, avec quelques véhicules seulement, dont un technical au moins armé d'un canon KPV de 14,5 mm, ainsi qu'un autre peut-être avec une mitrailleuse de 12,7 mm. L'extrait montre la capacité de l'EI à opérer des assauts de nuit : une bonne partie de la scène est d'ailleurs filmée à travers des jumelles de visée nocturne. Jouant de la surprise, et concentrant leur puissance de feu sur ce qui semble être un petit poste de la police et de l'armée irakienne, les combattants de l'EI emportent rapidement la position. Ils collectent les armes légères et le matériel de prise (dont un camion) avant d'incendier des véhicules et des bâtiments. Ils font également pas loin d'une trentaine de prisonniers, quasiment tous en civil, sauf quelques-uns (des officiers ? Ou ceux qui, bien que pris par surprise par l'attaque, étaient en uniforme ? en tout cas il semblerait que ce soit des membres de l'armée plutôt que de la police. Finalement, on aurait en fait des policiers et des militaires). Tous ces prisonniers sont exécutés d'une balle dans la tête. Encore une fois, le montage montre que l'Etat Islamique a toujours une propagande bien rôdée.

L'assaut se déroule de nuit. Certains combattants sont équipés de dispositifs de visée nocturne, comme celui qui filme la séquence.

Un technical tire sur le poste (avec une mitrailleuse de 12,7 mm ?)




Les combattants manoeuvrent pour approcher du poste.

Tirs de soutien depuis un muret.

Une roquette part en direction du poste.

Les combattants approchent du mur d'enceinte.

Un camion a été pris. Il sera emmené par les combattants de l'EI.

Un mortier est capturé.

Collecte des armes légères et des munitions, ainsi que des effets vestimentaires.

Les combattants de l'EI incendient une voiture et plusieurs bâtiments.

Un technical avec KPV de 14,5 mm.


Un des rares prisonniers en uniforme, sur la trentaine capturés. Un soldat de l'armée irakienne vraisemblablement.

Les prisonniers sont tous exécutés d'une balle dans la nuque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire