samedi 6 juin 2015

Patrice ORDAS, Patrick COTHIAS et Jack MANINI, S.O.S. Lusitania, tome 3 : La mémoire des noyés, Grand Angle, Bamboo Editions, 2015, 48 p.

1917. Deux ans après le naufrage du Lusitania, Vanderbilt fournit au contrebandier O'Murchu, qui avait recueilli les rescapés, un nouveau navire. L'une des survivantes, Virginia, noie son chagrin en tuant des sous-mariniers allemands à Ostende... Vanderbilt et son valet Ronald interrogent, en mai 1918, le commandant Turner du Lusitania. Celui-ci leur apprend la présence à bord de Tower, l'agent secret britannique infiltré pour surveiller les caisses de munitions et d'explosifs. Le même Tower, rallié depuis à l'IRA, tente en vain d'assassiner le colonel Meredith, l'officier du MI5 qui lui a donné l'ordre de saboter le bâtiment. Mais il tombe dans une embuscade de ce dernier et perd un bras. Recueilli par Vanderbilt, Tower est soigné par Virginia, infirmière, dans la cache de O'Murchu. Les survivants vont jouer un jeu dangereux avec le colonel Meredith pour venger les morts du Lusitania...

Troisième et dernier tome de cette série de la collection Grand Angle, chez Bamboo Editions, qui a multiplié les titres sur la Grande Guerre avec le centenaire. Après le récit du naufrage, nous voici dans une improbable quête des survivants pour venger les morts du torpillage du Lusitania. Il faut avoir une bonne connaissance des tomes précédents car les personnages sont nombreux, l'action va très vite, change de lieux fréquemment. L'action est rythmée avec un rebondissement final que l'on ne voit pas forcément venir, même si des pistes sont inexploitées (les liens entre services de renseignement britanniques et allemands dans le scénario). Le dessin reste assez agréable. Au final, la série est correcte, même si elle n'est pas transcendantale.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire