samedi 2 mai 2015

L'étoile d'Afrique (Der Stern von Afrika) de Alfred Weidenmann (1957)

1939. L'enseigne Jochen Marseille (Joachim Hansen) s'exerce à la Kriegsschule de la Luftwaffe à Berlin. Il laisse une impression déplorable à ses supérieurs en raison d'un comportement excentrique et de son manque de discipline. Son ami et camarade Robert Franke (Hansjörg Felmy) l'aide à échapper au renvoi. Après le déclenchement de la guerre, l'escadrille de Marseille participe à la campagne de France. Marseille rattrape brutalement la réalité quand Franke est abattu au-dessus de la Manche et manque de peu de mourir, avant d'être rejeté sur le rivage. Peu après, l'escadrille gagne l'Afrique du Nord, où Marseille va s'imposer comme le pilote allemand le plus talentueux, avant de connaître une fin tragique.

Der Stern von Afrika est un film allemand en noir et blanc qui a connu, à sa sortie, un grand succès auprès du public allemand. Il raconte le parcours de Hans-Joachim Marseille, un des as de la Luftwaffe, à travers la guerre et notamment en Afrique du Nord. Le film évite soigneusement d'évoquer le national-socialisme et se concentre sur les prouesses aériennes de Marseille, l'évolution de son caractère au fil de la guerre et sur une romance tardive qui précède la mort du pilote. Les scènes aériennes mélangent utilisation d'appareils véritables pour les atterrissages, décollages et vol à basse altitude, et montages assez maladroits, il faut bien le dire, pour les combats aériens, sans doute faute de moyens. La trame du film en fait une ode à la gloire des pilotes de la Luftwaffe, et quasiment un film de propagande à l'heure de la reconstruction de l'armée allemande (Bundeswehr) dans le cadre de l'OTAN. Guère étonnant étant donné que le réalisateur, Weidenmann, a servi pour la propagande nazie et a tourné notamment deux films aériens pendant la guerre, en lien avec la Hitlerjugend.



Le film a pourtant bénéficié des conseils d'Eduard Neumann, ancien Kommodore de la JG 27 et qui a eu sous ses ordres Marseille, et de Rolf Seitz, un autre de ses anciens camarades. Les Bf 109 visibles dans le film sont en fait des Ha 1112 de l'armée de l'air espagnole. On verra une dizaine d'années plus tard des Ha 1112 "Buchons", une variante de ce modèle, dans le film La bataille d'Angleterre. Outre les Buchons, on peut voir dans le film deux autres appareils : un Focke-Wulf Fw 44 Stieglitz et un Fi 156 Storch.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire