samedi 30 mai 2015

Les hommes-grenouilles (The Frogmen) de Lloyd Bacon (1951)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans le Pacifique (probablement en 1945). Le Lieutenant Commander John Lawrence (Richard Widmark), prend la tête de l'Underwater Demolition Team 4, qui vient de perdre son précédent chef, Cassidy. Or les hommes étaient très attachés à leur ancien commandant, particulièrement soucieux de la vie de ses hommes. Lawrence, beaucoup plus tâtillon sur la discipline, ne se rend pas populaire en donnant tort à ses hommes qui se battent avec les marins du navire sur lequel ils sont embarqués. Le capitaine du bateau, Pete Vincent (Gary Merrill), comprend que les hommes de l'UDT portent leur ressentiment après la mort de Cassidy sur Lawrence, et suggère à ce dernier de régler le problème d'une manière non disciplinaire. Mais la première mission de reconnaissance de l'UDT sur les plages d'une île lourdement défendue par les Japonais ne va pas arranger les relations entre Lawrence et son groupe de plongeurs...



The Frogmen est un film en noir et blanc produit par la Fox. Il évoque le combat des Underwater Demolition Teams, ancêtres des Navy Seals, dans le Pacifique. C'est l'un des premiers films de guerre à évoquer les plongeurs sous-marins et il est devenu, pour cette raison, une référence. Les UDT, nées pendant la Seconde Guerre mondiale, avaient pour fonction principale de nettoyer les plages visées par des débarquements américains des obstacles, en particulier sous-marins, d'où leur rôle de poids dans le Pacifique. Ils repèrent aussi les obstacles naturels pouvant gêner le déplacement des engins de débarquement, font sauter les obstacles posés par les Japonais à l'explosif. Les plongeurs coupent aussi les filets protégeant les ports ennemis, posent des mines sur des navires ou marquent les mines adverses pour les dragueurs de mines. Les Américains réfléchissent à ce type de combat dès 1941, mais les choses s'accélèrent surtout à partir d'août 1942, moment où l'armée de terre et la marine combinent leurs efforts pour créer un premier semblant d'organisation en Floride. La pression s'accélère après les lourdes pertes subies lors du débarquement à Tarawa (novembre 1943), qui montre le besoin d'équipes de ce genre. Les premiers combattants du genre sont engagés lors du débarquement en Afrique du Nord (novembre 1942). Dans le Pacifique, il faut attendre l'assaut sur Kwajalein, le 31 janvier 1944. Les UDT sont composées de 16 officiers et 80 matelots ; en général elles embarquent sur un navire de transport du type APD (des vieux destroyers convertis en transports de troupes). A Kwajalein, les UDT utilisent d'abord la reconnaissance en canot pneumatique : c'est après les premières expériences que les UDT deviennent sous-marines, avec équipements de plongée. En tout 34 UDT sont formées et elles servent dans toutes les opérations amphibie jusqu'à la fin de la guerre, l'une d'entre elles dépendant même de l'OSS. Après la Seconde Guerre mondiale, les UDT sont encore utilisées pendant la guerre de Corée et au début de l'engagement américain au Viêtnam (phase du soutien au Sud-Viêtnam avec les conseillers militaires). Avec la naissance des SEAL, dès 1962, les UDT voient leur rôle diminuer et elles sont officiellement dissoutes en 1983.



La Fox a été le seul studio à pouvoir obtenir la collaboration de l'US Navy pour le film, qui se voit immédiatement par la mention faite dans le générique. Bacon, qui attrape la grippe pendant le tournage, doit être remplacé par son assistant durant un certain temps. Le film ne comprend aucun rôle féminin (!) : aucune actrice n'est visible, car les conditions de tournage étaient particulièrement éprouvantes et les hommes étaient à cran... Le transport qui embarque l'UDT est l'USS Kleinsmith (APD-134), un navire qui a servi tout à la fin de la guerre avec une UDT à bord. Le navire de commandement visible pendant certaines séquences est l'USS Taconic (AGC-17), qui sert dans l'Atlantique en 1945. Les scènes où l'on voit des navires en mer ont d'ailleurs été tournées au large de la Virginie. De nombreux SEAL citent ce film comme motivation pour leur engagement dans cette branche de l'armée américaine. Aucun lieu ni aucune date ne sont mentionnés, ou presque, dans le film : il est question du débarquement à Iwo Jima où Cassidy aurait été tué (en février 1945, on serait donc après), mais à un autre moment du film, le capitaine du bateau parle de l'invasion des îles Bonin (où se trouve Iwo Jima). On est donc un peu perdu sur la date et le lieu.


2 commentaires:

  1. Est il sorti en France ? Notons qu'a l'époque du tournage, nous sommes en pleine guerre de Corée. Beaucoup de films patriotique sur la précédente guerre sorte alors pour améliorer l'image de la puissance américaine.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Pas que je sache. Et oui, on est dans les Fifties triomphantes, anticommunisme à tout crin, et guerre de Corée en effet.

    RépondreSupprimer