mardi 3 mars 2015

Kataib al-Imam Ali : septembre 2014-mars 2015

Kataib al-Imam Ali (Les Brigades de l'imam Ali) fait partie de la nébuleuse de milices chiites créées au moment de la poussée de l'EIIL, devenu ensuite Etat Islamique, en juin 2014, en Irak. Le secrétaire général du groupe est Shabal al-Zaidi, impliqué dans le mouvement sadriste et qui a été un temps le commandant de l'Armée du Mahdi de Moqtada al-Sadr1. J'avais décortiqué la naissance du groupe et son évolution jusqu'en septembre 2014. A ce moment-là, j'avais fait de Kataib al-Imam Ali la subdivision sud du groupe Asaib Ahl al-Haq. Pour Matthew Levit et Phillip Smyth, ce groupe est en fait la branche armée du Mouvement de l'Irak Islamique, né en juin 2014. Néanmoins, les liens avec l'Iran sont bien avérés : Qassem Soleimani, le chef des Pasdarans, a posé avec Zaidi, et un autre membre important des Pasdarans, Abou Mahdi al-Muhandis, a également été vu avec la brigade2. Je reviens maintenant sur la période séparant cette dernière date du mois de mars 2015.



Le 22 septembre, une vidéo met en avant les snipers de la brigade. C'est toujours le même homme qui est responsable du Sayyad 2, fusil antisniping de 12,7 mm, copie iranienne du Steyr HS.50, depuis les débuts de la brigade3. D'autres opèrent avec des SVD Dragunov. Le 24 septembre, un documentaire soigneusement monté présente les combattants de la brigade, débarquant d'un Humvee couleur sombre souvent vu dans les vidéos du groupe, armé d'une mitrailleuse lourde de 12,7 mm4. Dans un convoi, on distingue au moins 4 Humvees, en plus des technicals. Le 28 septembre, une autre vidéo montre le convoi funéraire d'un « martyr » de la brigade, Utnan Haider Hassan5. Le 30 septembre, un montage reprenant des images anciennes permet de voir clairement que les convois de technicals de la brigade sont précédés par un Humvee, qui ouvre a marche à bonne distance6.

Le Sayyad 2 en action, avec toujours le même tireur.

Dans ce convoi, on distingue au moins 4 Humvees.

Un membre du groupe parle devant la caméra, près d'un RPG-7.

Un Humvee précède les technicals de la brigade.


Une vidéo du 5 octobre présente la brigade au combat7. Les Humvees tirent à la mitrailleuse lourde. Un mortier de 82 mm ouvre le feu. Un véhicule Safir fourni par l'Iran, équipé d'un LRM Type 63, expédie ses roquettes. Le lendemain, le secrétaire général de la brigade est filmé lors d'un de ses discours8. Un poème à la gloire de la brigade (11 octobre) permet de voir un hélicoptère de l'armée irakienne qui intervient en appui9. Une vidéo du 12 octobre montre la brigade lors d'une tentative de briser les lignes de l'Etat Islamique à l'université de Tikrit. La brigade capture quelques AK-47 et des munitions10. Le 15 octobre, une autre vidéo présente les mortiers en action ; on voit aussi au moins un corps de combattant de l'Etat Islamique11. Dans une vidéo de poème du 22 octobre, on aperçoit un BMP-1 de l'armée irakienne qui soutient les combattants de la brigade. On peut voir également un drapeau vert reprenant l'emblème de la brigade. En plus des poèmes, chansons, et autres opérettes, la brigade met également en ligne les sermons des prières12.

Mortier de 82 mm en action.

Un Humvee avec Douchka ouvre le feu. Notez l'emblème de la brigade sur la portière.

Un Safir iranien avec LRM Type 63 ouvre le feu.

Encore un Humvee avec tourelle.

Le secrétaire général du groupe, al-Zaidi, pendant un discours officiel.

Un hélicoptère de l'armée irakienne appuie la brigade. Il s'agit d'un Bell IA-407, probablement du Squadron 21 (merci à Arnaud Delalande).

A l'assaut près de l'université de Tikrit.

Corps d'un combattant de l'EI.

Mortier en action.

Encore une variante, verte, du drapeau de Kataib al-Imam Ali.

Un véhicule blindé BMP-1 de l'armée irakienne appuie les miliciens.


Le 1er novembre, une vidéo reprend une fiction sur Hussein, l'imam chiite, au visage masqué, dont les miliciens sont présentés comme les héritiers13. Le 8 novembre, une nouvelle vidéo montre une opération de la brigade dans un village de la province de Salahuddine. Plus précisément, il s'agit de déminage dans des salines14. Une autre vidéo datée du même jour montre une autre opération dans le même secteur. Dans une séquence mise en ligne le 19 novembre, on assiste encore à des manoeuvres de déminage15. Le 21 novembre, le média de la brigade organise un premier vrai reportage au front, avec un présentateur interrogeant les combattants. Le 29 novembre, une vidéo montre les miliciens chiites repoussant une attaque de l'EI sur la base aérienne de Balad16.

Convoi de Humvees en opération.

Tir à la M2H de 12,7 mm au sommet d'un Humvee.

Déminage dans les salines de la province de Salahuddine.

Les artificiers de la brigade font exploser des IED de l'EI.

Premier reportage du média de la brigade, avec présentateur.

Près de la base aérienne de Balad, les miliciens font le coup de feu avec l'EI.


Le 27 décembre, une assez longue vidéo présente la formation d'une unité tout à fait originale : Kataib Ruh Allah Isa bin Mariam, composée de chrétiens des plaines de la province de Ninive17. Cette unité a rallié Kataib al-Imam Ali ; entraînée à camp Taji, au nord de Bagdad, elle est engagée près de Mossoul.

Les combattants chrétiens portent des T-Shirts avec l'emblème de la brigade.

Déclaration du bataillon chrétien rejoignant Kataib al-Imam Ali.

Un MT-LB sur le camp d'entraînement.

Plusieurs BMP-1 sont également stationnés au camp.

La croix aux côtés du drapeau de la brigade, illustrant la collaboration entre chiites et chrétiens irakiens.


Une vidéo du 3 janvier 2015 montre plusieurs armes lourdes en action : une mitrailleuse de 12,7 mm, un véhicule Safir armé d'un canon sans recul18 de 10619. Une autre vidéo, le 6 janvier, montre les funérailles du « martyr » Saad Jabbar Hamas20. La vidéo du 12 janvier montre les combattants de la brigade en action : technicals, Dragunov. Le 13 janvier, une nouvelle vidéo montre l'atterrissage d'un C-130 de l'armée irakienne, d'où descendent manifestement des volontaires de la brigade21.

Un Safir avec canon sans recul de 106 M40.

Une Douchka en pleine action.

Convoi d'un "martyr" de la brigade.

Tireur au Dragunov.

Les volontaires débarquent du C-130.

Le C-130 de l'aviation irakienne.


Le 19 février, une vidéo postée sur la page Facebook de la brigade montre l'atelier de réparation de véhicules de Kataib al-Imam Ali22. Les ouvriers travaillent notamment sur un Humvee sombre à l'avant complètement arraché. L'atelier fabrique aussi des LRM artisanaux montés sur technicals. Le 28 février, la page Facebook de la brigade met en ligne une vidéo montrant de nombreux véhicules du groupe, dont un technical avec tourelle et un Safir iranien doté d'un canon sans recul M40 de 106 mm23, probablement fourni aussi par l'Iran24. Sur une vidéo mise en ligne sur la page Facebook de la brigade, le 3 mars, on peut voir un BMP-1 irakien marqué de l'emblème de Kataib al-Imam Ali25. La brigade semble engagée dans la grande offensive menée depuis la veille pour reprendre Tikrit à l'Etat Islamique26

L'atelier artisanal fabrique des LRM.

Monté sur la plage arrière d'un technical.

Un Humvee à l'avant détruit.

Le Safir à canon sans recul de 106.

Un technical sans doute mis au point dans l'atelier vu précédemment.


Ce qui semble bien être un BMP-1 arbore l'emblème de Kataib al-Imam Ali.


Source : Phillip Smyth.

Présence de Kataib al-Imam Ai d'après les documents du groupe. On remarque la concentration dans la province de Salahuddine.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire