mercredi 17 septembre 2014

Peter TREMAYNE, Une danse avec les démons, Paris, 10/18, 2011, 346 p.

669 ap. J.-C. . A Tara, la capitale des cinq royaumes d'Irlande, le haut roi Sechnassach est assassiné par Dubh Duin, chef de clan des Cinel Cairpre, dans sa chambre, à l'intérieur même de l'enceinte de la forteresse royale. Le meurtrier, pris sur le fait, se suicide sur les lieux. Pour résoudre l'affaire en toute impartialité, le successeur du haut-roi fait appel à Fidelma de Cashel et à son compagnon Eadulf afin de déterminer les raisons de la mort du souverain. La mort de Sechnassach risque en effet de plonger les cinq royaumes dans une guerre civile, d'autant que des brigands se réclament d'anciennes divinités multiplient les agressions contre les abbayes de Tara...

Le dix-septième volume des enquêtes de soeur Fidelma, Une danse avec les démons, voit le trépas du haut-roi d'Irlande Sechnassach, que l'on voyait  intervenir dans plusieurs romans précédents, en particulier lors des dénouements avec les démonstrations de l'avocate pour élucider les crimes. Les thèmes utilisés par Peter Tremayne sont encore une fois très classiques pour la série. Ce tome-ci comporte une bonne enquête, peut-être un cran en-dessous des deux volumes précédents, parce qu'on devine progressivement l'identité des coupables. Malgré tout le scénario est bien construit, on ne s'ennuie pas. Il est d'ailleurs bâti sur un événement authentique tiré des Annales des rois d'Irlande. Encore une fois on peut regretter l'absence d'une carte a minima pour se repérer sommairement dans les royaumes d'Irlande et sur les lieux de l'action.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire