lundi 29 septembre 2014

Patrick COUTHAS, Patrice ORDAS, Alain MOUNIER et Sébastien BOUET, Ambulance 13, tome 1 : Croix de Sang, Paris, Bamboo Editions, 2010, 48 p.

1er janvier 1916. Le médecin aide-major Louis-Charles Bouteloup rejoint le front, dans une carriole. Il remplace le lieutenant Jacquin, tué, à la 13ème escouade d'ambulanciers. Accueilli par le sergent de l'escouade, ancien prêtre, Bouteloup, qui traîne derrière lui des problèmes familiaux, découvre bientôt la réalité cruelle de la guerre des tranchées...

Parmi la floraison de bandes dessinées sur la Première Guerre mondiale, centenaire oblige, de plus ou moins bonne tenue, je découvre un peu en retard L'ambulance 13, qui dès le premier tome s'affirme comme une vraie réussite. Il s'agit en fait de l'adaptation d'un roman paru plus tôt en 2010.



La qualité de ce premier tome est de mêler fiction et côté documentaire et pédagogique. La vision de la guerre des tranchées par un officier médecin à peine sorti de la faculté de médecine permet au lecteur de s'identifier au personnage qui découvre la réalité de la Première Guerre mondiale. Les auteurs veillent également à peindre dès le départ de fortes individualités au sein de l'escouade d'ambulanciers, qui constituent tout de suite un décor quasi familier. La rencontre avec soeur Isabelle laisse également augurer de futurs développements. Un reproche peut-être, l'intervention récurrente du narrateur, Bouteloup, casse peut-être le rythme de certaines séquences. L'évocation assez précise du travail des ambulanciers et des médecins sur les blessés rappelle que la bande dessinée a bénéficié du concours du service de santé des armées. On n'échappe pas cependant à la scène classique de fraternisation qui conclut l'album et qui sent un peu trop le réchauffé. Néanmoins, c'est avec plaisir que je découvrirai les tomes suivants car ce premier volume est de bonne facture.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire