dimanche 10 août 2014

Peter TREMAYNE, Les mystères de la lune, Grands Détectives 4199, Paris, 10/18, 2009, 382 p.

Octobre 667. Soeur Fidelma, qui a mis au monde son fils Alchu, dont le père est son inséparable compagnon le moine saxon Eadulf, s'ennuie dans le château de Cashel, où règne Colgu, son frère et souverain. Quand un chef de clan, Becc, vient demander l'aide du roi pour résoudre une série de meurtres commis sur des jeunes filles à la pleine lune, Fidelma ne peut résister. Malgré les grognements d'Eadulf, elle repart exercer son art d'avocate et enquêtrice...


12ème aventure de soeur Fidelma, Les mystères de la lune voient le retour du couple d'enquêteurs à Cashel, en Irlande, et la naissance de leur fils Alchu, qui va permettre d'introduire un certain nombre de thèmes supplémentaires, que l'on sent dès ce premier tome. L'auteur insiste en particulier sur le questionnement maternel de Fidelma. Avec parfois un peu de lourdeur, il faut bien le dire.

Au niveau du scénario, l'originalité tient à la présence d'Axioumitres, ancêtres des Ethiopiens, échoués par hasard sur le côtes irlandaises. Dommage d'ailleurs que l'auteur n'y consacre pas quelques pages dans son habituelle introduction historique. Pour le reste, on retrouve des thèmes assez classiques et les intrigues entremêlées sont finalement, encore une fois ,assez prévisibles, d'autant que Tremayne fournit encore une fois un peu trop d'indices avant le dénouement final, un problème qui revient fréquemment. A noter également l'apparition de Conri, seigneur de guerre des Ui Fidgente, le clan rebelle de Cashel, que l'on retrouvera plusieurs fois par la suite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire