jeudi 24 juillet 2014

DSI n°105 (juillet-août 2014)

Petit tour d'horizon du dernier numéro de Défense et Sécurité Internationale (DSI). Faute de temps, je n'ai pas pu tout lire, aussi je ne commente évidemment que ce que j'ai lu en entier (il est rare que je fasse autrement...).

- un peu surpris par l'encadré p.11 sur l'EIIL, qui oublie que le mouvement naît d'abord de la scission avec al-Nosra, que l'Etat Islamique en Irak avait alimenté avant de vouloir récupérer, justement, en avril 2013... et qui affirme que l'EIIL était la principale force d'opposition au régime syrien (!). Or c'est seulement maintenant que le nouvel Etat Islamique, qui remplace désormais l'EIIL, se mesure véritablement au régime, ce qui était loin d'être la règle depuis l'an dernier... Et les remarques sur la rébellion syrienne oublient que d'autres coalitions, en particulier depuis septembre 2013, étaient bien plus puissantes que l'EIIL -on pense en particulier au Front Islamique, la plus imposante. L'EIIL était certes plus cohérent, c'est un fait, mais pas le plus nombreux et certainement pas le moins discrédité aux yeux d'une bonne partie de la population syrienne... quant aux entreprises au Liban, elles sont aussi le fait de groupes locaux qui se revendiquent de l'Etat Islamique et pas véritablement de "branches" locales, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Enfin, on voit mal comment le succès de l'Etat Islamique marque une nouvelle étape de l'affrontement entre puissances sunnites et chiites, puisque l'Arabie Saoudite et le Qatar ne sont pas derrière l'EIIL (sur le plan des Etats en tout cas ; les financements privés et acteurs privés, c'est autre chose...). Il y a là bien des raccourcis. L'encadré p.23 sur l'effondrement de l'armée irakienne est déjà bien meilleur, même s'il oublie de dire que les groupes spéciaux iraniens d'Irak qui ont également combattu en Syrie (et qui ont pour partie été intégrés, plus ou moins, dans la structure de l'armée irakienne) n'ont pour l'instant pas été massivement engagés contre l'EIIL (à l'exception de quelques groupes comme Asaib Ahl al-Haq) et qu'ils constitueront probablement un adversaire plus coriace pour l'Etat islamique. A suivre...

- Romain Mielcarek revient sur le problème de l'indépendance de l'Ecosse et des  conséquences de celle-ci pour la défense britannique.

- rapide présentation de la naissance du commandement des opérations spéciales aériennes aux Etats-Unis, en particulier via l'opération Farm Gate au Viêtnam, par un Marine, James Doyle.

- aperçu de l'état actuel de l'armée australienne par Benoist Bihan, avec un focus sur le Special Operations Command également.

- intéressant article d'Emmanuel Vivenot qui fait le point sur l'avenir des gunships, et l'émergence des minigunships.

- quelques matériels à la fin, comme de coutume : BMD-4, F-4E Phantom II, intéressant point de vue de J. Henrotin sur les sous-marins japonais avec la classe Soryu, et le FN FAL.

- la rubrique Le monde des publications me déroute un peu. En effet, sans doute faute de place, la première phrase indique que le "mois de juin présente une moisson d'ouvrages contrastés", mais pour autant, il n'y a pas véritablement d'avis, même minime, donné sur les livres listés, sauf pour préciser le contenu. On attend un peu plus... à l'image de ce qui est fait sur la page d'à côté pour seulement deux publications.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire