samedi 28 juin 2014

Peter TREMAYNE, La dame des ténèbres, Grands Détectives 4066, Paris, 10/18, 2007, 351 p.

667 ap. J.-C. . Revenue en catastrophe de son pélerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, soeur Fidelma doit se précipiter pour défendre son ami frère Eadulf, accusé du viol et du meurtre d'une jeune fille. Et pas n'importe où : à l'abbaye de Fearna, dans le royaume de Laigin, voisin et adversaire du royaume de Muman, dont Colgu, frère de Fidelma, est le souverain. Sur place, Fidelma retrouve un vieil adversaire, l'évêque Forbassach, et l'abbesse Fainder, qui semblent convertis à la loi de l'Eglise romaine. Elle aura fort à faire pour innocenter Eadulf en vingt-quatre heures seulement...

Retour en Irlande pour le neuvième tome des enquêtes de soeur Fidelma, après une courte intrigue en milieu confiné, sur un bateau. C'est la première fois que la religieuse irlandaise part enquêter au sein d'autre royaume irlandais, qui plus est hostile à celui dont elle est originaire (la série s'ouvre par une enquête en Angleterre, au concile de Whitby, et le deuxième tome se passe à Rome).

Par rapport au tome précédent du pélerinage à Saint-Jacques, ce tome-ci est plus consistant au regard de l'enquête policière. En revanche, la répétition à n'en plus finir des mêmes thèmes -hostilité entre Eglise d'Irlande et tradition irlandaise et Eglise romaine, affrontements entre les royaumes irlandais, etc- peut commencer à lasser, il est vrai. L'auteur a cependant assez de talent pour inciter le lecteur à aller jusqu'au bout de l'histoire. Mais on pousse un soupir de soulagement en lisant les dernières pages, puisqu'Eadulf persuade Fidelma de se joindre à lui pour gagner Canterbory où l'attend le nouvel archevêque dont il est le secrétaire. Ce qui promet un tome en Angleterre. Et effectifement l'enquête suivante apportera une bouffée d'air frais bienvenue.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire