lundi 23 décembre 2013

Agents de l'ombre (Tertium non Datur) de Sergej Sotnichenko (2012)

Juin 1944. A la veille de la grande offensive d'été soviétique, l'opération Bagration, des éclaireurs soviétiques recueillent, devant le 1er Front ukrainien, un prisonnier de guerre évadé d'un chantier de construction qui prétend que les Allemands installent un site de lancement de fusées V-2 dirigé contre les troupes de l'Armée Rouge. Un agent soviétique basé à Vienne reçoit pour mission de confirmer l'information en partant pour Lvov, occupée par les Allemands, tandis qu'un groupe d'éclaireurs accompagnés de deux espions du SMERSH infiltrera les lignes allemandes pour mieux observer ce fameux site...

Un petit film ukrainien sans grande prétention mais qui se laisse bien regarder. Il a l'originalité de se situer, pour un Occidental, sur une terre "vierge" ou presque, la période située juste avant l'opération Bagration qui avait cependant déjà été traitée par les Russes en 2002 avec le fameux film L'Etoile, qui lui aussi, d'ailleurs, faisait appel aux non moins fameux éclaireurs soviétiques, qui comptent parmi les ancêtres des Spetsnaz.

Le jeu des acteurs est correct, l'idée de départ, qui peut sembler farfelue -la base de V-2 en face du 1er Front d'Ukraine- est finalement bien exploitée. Seul regret : le manque de moyens conduit à des scènes d'action relativement plates, qui tranchent beaucoup avec le reste du film. Pas immortel, mais ça change quelque peu des productions occidentales.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire