vendredi 4 octobre 2013

Mort de Tom Clancy (1947-2013)

Tom Clancy est mort il y a quelques jours. Parcours atypique que celui de ce romancier qui ne rêvait que d'entrer dans l'armée américaine au moment de la guerre du Viêtnam et qui, inapte au service en raison d'une mauvaise vue, se met à écrire des romans parfois époustouflants. A la poursuite d'Octobre Rouge, sorti en 1984, impressionne tellement l'US Navy qu'il finit édité par l'académie navale d'Annapolis ! C'est l'occasion pour Clancy de mettre sur pied son personnage principal, Jack Ryan, professeur d'histoire navale qui, de fil en aiguille, devient président des Etats-Unis. Hormis la litanie de romans mettant en scène Jack Ryan, Tom Clancy s'est fendu d'autres séries plus "technologiques", comme Net Force, et investit le genre "techno-thriller". Il écrit aussi des "one shot" comme l'excellent Tempête Rouge, paru deux ans après A la poursuite d'Octobre Rouge, et qui simule un scénario de Troisième Guerre mondiale de manière plutôt convaincante. Je n'ai qu'à me retourner derrière mon ordinateur pour voir une étagère où l'on trouve A la poursuite d'Octobre Rouge, Tempête Rouge, Code SSN, Le cardinal du Kremlin, les deux tomes de Rainbow Six. Et encore, je ne suis venu qu'aux romans sur le tard.


 



J'ai commencé à découvrir Tom Clancy, en effet, par les films adaptés de ses oeuvres : Octobre Rouge, bien sûr, mais aussi Jeux de Guerre ou Danger immédiat, Harrison Ford incarne Jack Ryan. Tom Clancy était un véritable homme d'affaires : il avait notamment compris que des jeux vidéos pouvaient être tirés de ses livres. Il avait fondé la société Red Storm (référence à son livre) Entertainment, qu'il cède plus tard à Ubisoft. L'adolescent fan de jeux PC que j'ai été se souvient encore de parties épiques sur le premier Rainbow Six (1998) ou sur le premier Ghost Recon (2001), où le jeu anticipait une invasion de la Géorgie par la Russie... scénario qui se produira effectivement en 2008 (dans un contexte bien différent cependant) et sur lequel j'ai moi-même écrit. C'est dire que je dois une partie de ma passion pour l'histoire militaire, au sens large, à M. Tom Clancy. RIP.


 







4 commentaires:

  1. Il était malade, je crois, depuis un moment.

    ++

    RépondreSupprimer
  2. Ahhh Red Storm Rising ! je lis encore régulièrement les bonnes pages.... Cependant, son œuvre est inégale et j'ai commencé à m'ennuyer voire détester ce parti pris pro-américain développé dans ses romans (les Yankees sont les plus beaux, les plus forts, les meilleurs, un seul navire US écrase la flotte chinoise entièrement).

    FG

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Oui, passé un certain moment, Clancy a commencé à être moins intéressant dans ses productions. Je n'ai lu que peu des récentes mais Code SSN, celui dont tu parles et que je mets en lien dans le billet d'ailleurs, est un must de ce point de vue-là...

    RépondreSupprimer