dimanche 1 mai 2016

Panic Room ? Analyse de la vidéo GoPro d'un combattant de l'EI de Vice News

Le 27 avril dernier, Vice News met en ligne une vidéo récupérée sur le corps d'un combattant de l'Etat Islamique. Le commentaire de l'article accompagnant la vidéo est le suivant :

"VICE News a obtenu des images prises par la caméra frontale d'un combattant du groupe État islamique (EI), mort en mars dernier, alors qu'il se battait contre les troupes peshmergas dans le nord de l'Irak. La bataille a eu lieu à 50 kilomètres au nord de Mossoul.

Contrairement à la propagande de l'EI — qui présente souvent les combattants de l'EI en train de prendre des villes avec facilité — cette vidéo montre la panique et le manque de préparation des djihadistes, alors qu'ils engagent une retraite sous le feu peshmerga."

J'étudie et je décortique les vidéos de propagande militaire de l'EI depuis maintenant plus de 8 mois. Il est inexact de dire que les vidéos présentent souvent "les combattants de l'EI en train de prendre des villes avec facilité" : si cela a pu être vrai au moment des grandes victoires de l'EI à l'été 2014, et encore en 2015 (chute de Ramadi, de Palmyre, etc), les vidéos plus récentes sont loin désormais de ce lieu commun. Cela amène à s'interroger sur la fin du commentaire : les djihadistes sont-ils seulement paniqués et désorganisés sous le feu ? Est-ce le seul élément à prendre de l'analyse de ce document ? J'ai décidé de l'analyser comme j'ai pu le faire avec des dizaines de vidéos de l'EI.

samedi 30 avril 2016

Mourir pour le califat 12/ Qui n'a jamais échappé à la guerre-Wilayat Salahuddine

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn et https://twitter.com/MathieuMorant

Titre : Qui n'a jamais échappé à la guerre.

Durée : 21 minutes 39 secondes.

Lieu(x) : les combats du début de la vidéo se déroulent près de l'île de Tikrit, à l'ouest du lac Tharthar. A la fin de la vidéo, un des bandeaux mentionne la route entre Baiji et Haditha qui semble être l'endroit où se font sauter les 3 VBIED.

Date (sûre par recoupement ou estimée) - avec l'aide de https://twitter.com/xaviservitja : la vidéo, publiée autour du 24 avril par l'EI, correspond à des reportages photos datant du 1er avril et du 26 mars. Abu Abd Al rahman Al Maqdisi lance son VBIED le 2 mars à Al-Salam, sur la route Baiji-Haditha. Abu Amir al-Turki se fait sauter le 16 mars sur la même route et Abu Musab al-Iraqi le 21 mars. On a donc un mélange de séquences jusqu'à début mars soit presque 2 mois avant la vidéo.

samedi 23 avril 2016

Mourir pour le califat 11/ Les progrès de la bataille : attaque sur les casernes des comités rejectionnistes près du champ pétrolifère d'Ajil - Wilayat Kirkouk

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn et https://twitter.com/MathieuMorant

Titre : Les progrès de la bataille : attaque sur les casernes des comités rejectionnistes près du champ pétrolifère d'Ajil - Wilayat Kirkouk

Durée : 11 minutes 48 secondes.

Lieu(x) : l'action se déroule près du champ pétrolifère d'Ajil, situé à 30 km à l'est de Baiji, au-delà du Tigre, et à plus de 35 km au nord-est de Tikrit. Un bandeau de la vidéo indique que l'EI attaque des positions à l'ouest du champ pétrolifère.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 19 avril et correspond à des photos mises en ligne par l'EI le 26 mars suite à une attaque sur ces positions. Il y a donc plus de 20 jours d'écart entre les opérations militaires et la publication de cette vidéo.

vendredi 22 avril 2016

Tactiques militaires de l'EI-Synthèse 2

Dans cette deuxième synthèse, l'échantillon se compose de 5 vidéos du théâtre irakien de l'EI exclusivement. J'ai choisi de reprendre les éléments du questionnaire et d'en présenter une synthèse pour dégager des conclusions sur les tactiques militaires de l'EI et leur mise en scène par la propagande.



jeudi 21 avril 2016

Mourir pour le califat 10/Les fracas des épées-Wilayat Salahuddine

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn et Mathieu Morant.

Titre : Les fracas des épées.

Durée : 13 minutes 21 secondes.

Lieu(x) : d'après les bandeaux de la vidéo, les attaques visent des installations militaires à l'ouest de la ville de Baiji. On serait sur la route menant de Baiji à Haditha.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo correspondant à un reportage photo publié le 26 mars. Comme elle a été mise en ligne le 13 avril environ, il y a donc environ 20 jours d'écart entre la vidéo elle-même et les opérations relatées. D'après Xavier Servitja Roca, les séquences pourraient être recyclées de l'hiver dernier (un des kamikazes est mort en novembre 2015), ce qui est plausible car la province de Salahuddine a connu un certain calme par rapport aux attaques de l'EI ces dernières semaines.

Mourir pour le califat 9/Reportage sur les progrès de la bataille dans le village de Shandukhah-wilayat al-Jazirah

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn

Titre : Reportage sur les progrès de la bataille dans le village de Shandukhah-wilayat al-Jazirah.

Durée : 6 minutes 32 secondes.

Lieu(x) : comme une vidéo de décembre 2015 du même wilayat, les combats se situent toujours prèsdu village de Shandukhah, à 23 km au nord-est de Tal Afar, sur la ligne de front contre les Kurdes.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 10 avril environ. Les opérations reflétées dans la vidéo datent probablement du mois de mars (sans doute plus de la première quinzaine, mais peut-être de la deuxième).

mercredi 20 avril 2016

Mourir pour le califat 8/ Le raid de Abū Muṣṭafā al-Anṣārī : l'assaut sur les baraquements des apostats à al-Baghdadi-Wilayat al-Anbar

Merci à Arnaud Delalande et https://twitter.com/green_lemonnn


Titre : Le raid de Abū Muṣṭafā al-Anṣārī : l'assaut sur les baraquements des apostats à al-Baghdadi-Wilayat al-Anbar.

Durée : 16 minutes 44 secondes.

Lieu(x) : comme cela est indiqué dans le titre de la vidéo, l'assaut de l'EI a lieu autour de la ville d'al-Baghdadi, dans la province d'Anbar. Cette ville est située au sud-est de Haditha et au nord-ouest de Hit. Plus précisément, l'EI aurait attaqué le checkpoint "Majid", qui serait situé à l'est d'al-Baghdadi.

mardi 19 avril 2016

Mourir pour Assad 3/Liwa Fatemiyoun

Merci à Mathieu Morant pour la partie sur l'armement. 


L'Iran avait déjà formé, pendant la guerre Iran-Irak (1980-1988), une brigade composée d'Afghans chiites, la brigade Abouzar. En ce qui concerne le conflit syrien, Téhéran a injecté des combattants afghans chiites recrutés parmi les réfugiés hazaras en Syrie puis en Iran dès 2013 voire même fin 2012. L'intervention des Afghans se place donc au moment où l'Iran bat le rappel de ses alliés (Hezbollah, miliciens chiites irakiens) pour soutenir le régime Assad mal en point, notamment au niveau des effectifs. Le premier enterrement d'Afghan tué au combat en Iran est repéré en septembre 2013. Par la suite, en 2014-2015, le recrutement s'accélère et les Afghans sont organisés par la force al-Qods en une véritable unité, Liwa Fatemiyoun (la brigade des Fatimides), qui intervient sur tous les fronts importants du conflit syrien (est de la Ghouta ; Alep ; Deraa ; Hama ; Palmyre ; Lattaquié). Les Afghans, infanterie d'appoint, sont semble-t-il utilisés souvent comme véritable "chair à canon" -leurs pertes en témoignent, tout comme celles de leur encadrement iranien des Pasdarans, d'ailleurs. En 2016, le rôle de la brigade Fatimiyoun reste important : ses détachements sont présents sur tous les points cruciaux pour le régime, à Palmyre, à Alep notamment. Au-delà du conflit syrien, on ne peut que s'interroger sur les motivations de l'Iran quant au devenir de ces milliers de combattants afghans passés par l'enfer du champ de bataille de Syrie, une fois la guerre terminée.

vendredi 15 avril 2016

Mourir pour le califat 7/Allah les punira de vos mains-Progrès de la bataille à Zawbaa-Wilayat al-Janub

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn et Mathieu Morant.

Titre : Allah les punira de vos mains-Progrès de la bataille à Zawbaa

Durée : 12 minutes 32 secondes.

Lieu(x) : la vidéo a été mise en ligne par le wilayat al-Janub qui correspond pour l'organisation territoriale de l'EI à la partie sud de l'Irak. Un bandeau indique que l'action se déroule dans le district de Zawbaa, à l'ouest deBagdad et au sud-ouest d'Abou Ghraïb.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la mise en ligne date de fin février mais certaines images renvoient à des actions s'étant déroulées dans la seconde quinzaine de janvier 2016. La vidéo semble être un montage de nombreuses séquences reflétant les combats du début de l'année.

jeudi 14 avril 2016

Mourir pour le califat 6/Les batailles épiques de la constance dans les monts Makhoul (Wilayat Dijlah)

Merci à Mathieu Morant et https://twitter.com/green_lemonnn

Titre : Les batailles épiques de la constance dans les monts Makhoul.

Durée : 10 minutes 48 secondes.

Lieu(x) : la vidéo a été publiée par le wilayat Dijlah de l'Etat Islamique. Les combats se déroulent dans les monts Makhoul, au nord-est de Baiji.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 26 février. Les images des snipers montrées à la fin de la vidéo ont été publiées le 8 février au plus tard et d'autres images de tirs à la mitrailleuse PK renvoient à un reportage photo mis en ligne au plus tard le 17 février. La vidéo reflète donc des opérations de la première quinzaine du mois au plus tard.

lundi 11 avril 2016

[Mathieu MORANT] Janvier 2016, offensive de l'EI à Deir Ez Zor : mise à jour

Le 15 mars 2016, l'Etat islamique publie le quatrième volet de ses vidéos consacrées à ses opérations menées dans la province de Deir Ez Zor, sous le titre « La victoire et la conquête imminente viennent de Dieu (4)-Wilayat al-Khayr ». La vidéo, d'une durée de 17 minutes et 4 secondes, revient plus amplement sur l'offensive lancée par l'organisation terroriste le 16 janvier 2016, dont les objectifs principaux étaient situés au nord-ouest de la ville (1) : une vidéo qui complète les trois vidéos de l'agence a3maq, les trois séries de photographies diffusées entre le 17 janvier et le 20 janvier 2016, des documents auxquels sont venus s'ajouter une nouvelle vidéo de l'agence a3maq diffusée le 29 janvier, et deux reportages photographiques publiés le 31 janvier et le 9 février.

L'offensive menée durant l'été 2014 par l'EI contre les derniers bastions du Régime de l'Est de la Syrie (les quartiers généraux de la 17ème Division à Raqqa, le 121ème Régiment d'Artillerie du gouvernorat d'Hassaké (2), puis la 93ème Brigade d' Aïn Issa) avait déjà apportée à l'EI un lot très important de chars, pièces d'artillerie, d'armes légères, munitions diverses, simplement abandonnés sur place et en l'état : 1 an et demi plus tard, l'histoire se répète, mais cette fois à Deir Ez Zor, avec la prise des dépôts d’Ayach : concernant les armes légères et les munitions de divers calibres, cette prise est sans commune mesure avec le butin accumulé durant l'été 2014, et dépasse tout ce qui avait été vu jusqu'ici : les affirmations des sources proches du Régime syrien, relayées par plusieurs sites de presse (3) étaient bien évidemment fausses. Le listing suivant constitue donc une mise à jour du précédent article, s'appuyant sur les derniers documents mis en ligne par l'Etat islamique.

dimanche 10 avril 2016

Tactiques militaires de l'EI-Synthèse 1

Comment analyser les tactiques militaires de l'EI ? Travaillant sur l'analyse de leurs vidéos militaires depuis plus de six mois désormais1, la meilleure solution m'a paru être de partir de cas concrets pour en tirer des conclusions plus générales. Pour ce faire, j'ai dressé un questionnaire-type que j'applique maintenant à chaque vidéo militaire de l'EI, afin de la renseigner au mieux. Le passage des 5 premières vidéos (janvier-février 2016) par ce questionnaire-type permet de dresser une esquisse des tactiques employées par l'EI. Dans cette démarche, je m'appuie sur un article récent du CTC Sentinel2 écrit par un véritable spécialiste, ce que je ne suis pas. Il est évident, en effet, que davantage de lectures me sont nécessaires pour déterminer en particulier les origines des méthodes de combat employées par l'EI que l'on peut observer à travers leurs vidéos.

dimanche 6 mars 2016

Publication : 2ème Guerre Mondiale n°64

J'ai arrêté ma collaboration avec le magazine 2ème Guerre Mondiale de Nicolas Pontic il y a maintenant plus de 6 mois. Il me restait cependant un écrit à publier dans ce magazine : un projet de thématique sur les U-Boote, qui n'a finalement pas été édité, mais qui ressort sous la forme de 2 (au lieu de 3 initialement) parties dont la première dans le numéro 64.

Il s'agit de réflexions non pas tant sur l'histoire opérationnelle des U-Boote (traitée toutefois dans cette première partie) que de l'héritage de la Grande Guerre, le rapport des sous-mariniers au nazisme et le mythe nazi construit pendant et après la guerre sur les sous-marins (à venir dans la deuxième partie). Pour sortir finalement d'une historie-bataille sur les U-Boote qu'on nous revend à toutes les sauces (et je ne parle même pas de l'aspect matériel...) Le projet de thématique comprenait une bibliographie commentée qui malheureusement, faute de place comme toujours, sera probablement reportée sur le site du magazine.

Ces deux contributions seront donc bien les dernières de mon fait pour le magazine 2ème Guerre Mondiale. Bonne lecture.

samedi 27 février 2016

Mourir pour le califat 5/La victoire vient de Dieu et la conquête est proche (Wilayat Shamal Bagdad)

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn


Titre : La victoire vient de Dieu et la conquête est proche.

Durée : 14 minutes 40 secondes.

Lieu(x) : nous sommes dans le wilayat Shamal Bagdad de l'EI, au nord de Bagdad donc. Le début de la vidéo mentionne les environs du barrage de Samarra comme lieu de l'action. Le barrage se trouve juste à l'ouest de la ville de Samarra, qui se situe à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Bagdad.



Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 9 février. Je n'ai pas trouvé de reportage photo associé à cette vidéo. https://twitter.com/IraqEye me signale que des photos du 5-6 janvier reflètent cette opération. Il y a donc plus d'un mois de décalage cette fois entre la publication de la vidéo et les événements relatés.

Type de vidéo : c'est une vidéo d'attaque de positions fixes par une colonne mobile de l'EI. Beaucoup de ce type de vidéos en Irak ces derniers mois.

Découpage (séquences) : il n'y a pas d'introduction dans cette vidéo. La première partie (environ 4 minutes 30 secondes) montre l'attaque sur l'installation adverse et le butin. Une deuxième partie montre la poursuite et l'exécution de fuyards, puis sans transition, le renouveau de l'attaque (environ 10 minutes).

Soldats rebelles 1/13ème division (Firqa 13)

Merci à Mathieu Morant.


La 13ème division est un groupe armé rebelle qui a ses racines dans la ville de Maarat al-Numan, au sein de la province d'Idlib, d'où est originaire son chef, le colonel Saoud, qui a fait défection des forces du régime en mars 2012. Fondée en juin 2013, elle a su s'imposer comme un acteur dans le combat contre l'EIIL en décembre 2013-janvier 2014, avant d'être parmi les groupes récipiendiaires des premiers lance-missiles antichars TOW américains en avril-mai 2014, qu'elle a su utiliser à bon escient contre les véhicules du régime et de ses alliés. La 13ème division a des relations tendues avec le front al-Nosra qui chasse d'autres groupes rebelles dans la province d'Idlib à partir d'octobre 2014. Ce qui ne l'empêche pas de côtoyer le groupe lors de la capture des dernières positions de la province d'Idlib tenues par le régime de décembre 2014 à mai 2015. Ce dernier mois, elle rentre dans la structure de coordination Fatah Halab qui montre sa présence à Alep : la 13ème division est présente dans le nord-ouest du pays, à Idlib, Alep, Hama et Lattaquié. Elle est mise à mal par l'intervention russe, d'abord aérienne, puis plus directe, à partir de septembre 2015, qui se fait surtout sentir dans ses zones d'opérations. Avec la poussée du régime autour d'Alep en janvier-février 2016, la 13ème division doit à la fois combattre le régime, les Kurdes de l'YPG et l'Etat Islamique. Pour autant, elle est toujours capable d'aligner un bon nombre de combattants (difficile à estimer : sans doute plus de 1 000, mais jusqu'à quel effectif ?), elle est ravitaillée en missiles TOW (qu'elle continue à utiliser efficacement) et en autres armes par ses soutiens extérieurs, et elle reste fidèle à un projet post-Assad de transition vers un Etat civil, non islamique. En somme, un groupe rebelle parmi beaucoup d'autres qui compte dans le paysage de l'insurrection armée face au régime syrien.